Danse au Musée du quai Branly

photographer: zan wimberley

Le théâtre Claude Lévi-Strauss accueille au musée du quai Branly – Jacques Chirac des propositions d’arts vivants issues des cultures non-européennes,  parmi les cinq spectacles programmés cette saison deux en danse contemporaine, une danse ancrée dans les traditions culturelles d’Australie et d’Indonésie.

 

Ochres, Bangara Dance Theatre ® Jhuny Boy Borja.

Ochres, Bangara Dance Theatre ® Jhuny Boy Borja.

Ochres Compagnie Bangarra Dance Theatre/Australie

« La compagnie australienne Bangarra, constituée d’Aborigènes et d’indigènes du détroit de Torrès, est une des troupes d’art vivant les plus importantes d’Australie. Elle se caractérise par une danse puissante et instinctive, une présence dramatique singulière, et par ses bandes-son, composées par David Page, qui mêlent musique contemporaine, paroles rituelles, langues anglaise et aborigène. »

Pièce créée en 1994, Ochres se compose de quatre tableaux : jaune, noir, rouge et blanc, déclinant pour chacune de ces terres colorées le sens spirituel et les fonctions que leur attribuent les peuples aborigènes.

Chorégraphie de Stephen Page et Bernadette Walong-Sene. Chorégraphie traditionnelle par Djakapurra Munyarryun. »

5 représentations : Mercredi 5 octobre 2016, 20h/ Jeudi 6 octobre 2016, 20h/ Vendredi 7 octobre 2016, 20h/ Samedi 8 octobre 2016, 15h et 20h

Autour du spectacle : Ateliers avec les danseurs de la compagnie : destinés aux scolaires : jeudi 6 octobre/ destinés aux familles : samedi 8 octobre

En savoir plus sur la compagnie Bangara Dance Theatre

 

Cry Bernie-Ng-courtesy-of-Esplanade-–-Theatres-on-the-Bay-

Cry Jailolo, Eko Supriyanto (c) Bernie Ng courtesy of Esplanade – Theatres on the Bay.

Cry  Jailolo – Première française Eko Supriyanto/Indonésie

« Sollicité pour mettre en valeur les danses traditionnelles des Moluques, le chorégraphe indonésien Eko Supriyanto a travaillé durant deux ans avec les membres de la communauté habitant la petite baie de Jailolo, site de plongée sous-marine très prisé mais dont l’écosystème est désormais menacé par l’exploitation touristique et la pêche massive.

C’est en collaborant avec 350 jeunes hommes, plongeant et dansant avec eux, observant leurs mouvements et ceux des poissons, qu’il a conçu cette création reflet de sa perception de la vie sous-marine et de la vie sociale de Jailolo.. Dans cette transcription chorégraphiée de la danse indonésienne Legu Salai du groupe Sahu, le piétinement continu des danseurs imprime à la pièce son rythme régulier et solennel, que viennent rompre des mouvements plus fluides, des formes d’expressions moins rituelles et plus contemporaines. Les hommes alternent danse à l’unisson, et danse en miroir, reflétant en cela les mouvements des bancs de poissons sur lesquels les danses traditionnelles ont pris modèle. De temps à autre, un danseur se sépare du corps principal des danseurs pour proposer de nouvelles formes, reprises ensuite et développées par le groupe. Au son régulier des frappements de pieds sur le sol, la pièce évolue ainsi de motif en motif, telle une matière organique en perpétuelle mutation. L’intensité et la solidarité qu’expriment ces jeunes hommes évoquent le lien entre l’individu et la collectivité, que la chorégraphie de Supriyanto éclaire avec subtilité dans une création hypnotique et énergique, tempête au ralenti, exercice d’endurance porté par ces jeunes sur leur terrain de jeu. »

Cry Jailolo, Eko (c)bernie-ng-courtesy-of-esplanade-theatres-on-the-bay-2

Cry Jailolo, Eko Suprianto (c) Bernie Ng courtesy of esplanade theatres on the bay

Spectacle en coproduction avec la Maison des Cultures du Monde dans le cadre du 20e Festival de l’Imaginaire

6 représentations : Vendredi 18 novembre 2016, 20h/ Samedi 19 novembre 2016, 19h/ Dimanche 20 novembre 2016, 17h/ Vendredi 25 novembre 2016, 20h/ Samedi 26 novembre 2016, 19h/ Dimanche 27 novembre 2016, 17h

En savoir plus sur Eko Supryanto

Informations pratiques site du musée ou au 01 56 61 70 00

Image de Une visuel de Ochres, Bangara Dance theatre ® Zan Wimberley.

 

 

 

 

est professeur et formatrice en histoire des arts, titulaire d’un DU en danse contemporaine, et danse depuis toujours. Co-fondatrice de CCCdanse.

Be first to comment