Lyon danse la Biennale

La Samba Tarentelle

Tous les deux ans, Lyon devient la ville de la danse grâce à l’organisation de la Biennale en partenariat avec la Maison de la Danse dirigée par Dominique Hervieu. Cette année la fête aura lieu du 14 au 30 septembre 2016 et proposera 37 spectacles, 2 performances dans l’espace public dont 23 créations et premières françaises à Lyon, dans la Métropole et dans la Région Auvergne-Rhône-Alpes développant  une présence hors de Lyon très appréciée du public rhône-alpin.

Défilé de la Biennale 2014 tous droits réservés

Défilé de la Biennale 2014, Cie Fred Bendongué (c) Stéphane Rambaud.

Rappelons qu’au-delà-de l’ampleur et de la qualité de l’événement la Biennale remplit trois grandes missions : soutenir la production d’œuvres, montrer la diversité esthétique de la danse et donner des repères au public dans le foisonnement de la danse actuelle.

Pour cette 17ème édition, Dominique Hervieu reste fidèle à ses convictions : « Ce qui prime toujours pour moi, c’est la force de l’œuvre quel que soit son registre : contemporain, hip-hop, néo-classique, cirque, performance, danse du monde… C’est pour cela que la Biennale de la danse de Lyon est à la fois populaire et expérimentale et qu’elle peut se déployer sur la place Bellecour devant 15 000 personnes, comme dans une salle de 120 spectateurs. »

 

Défilé de la Biennale 2014 tous droits réservés.

Défilé de la Biennale 2014, chorégraphe Souhail Marchiche. cie Dyptik (c) Stéphane Rambaud.

Deux grands parcours sont proposés au public : un parcours savant/populaire qui privilégie le dialogue entre danse savante et danse populaire en offrant un instantané de la création actuelle et un parcours grands interprètes.

L’ensemble de la programmation réunit des artistes phares de la chorégraphie contemporaine certains déjà reconnus depuis des décennies mais aussi de jeunes chorégraphes qui creusent des sillons neufs ou qui s’inspirent de leurs aînés. Une diversité dans la forme ; du solo aux pièces de groupe mais aussi dans le style ou la technique, puisque hip hop et danse acrobatique seront aussi présentes.

Au programme

Sound of Music, Yan Duyvendak  © Sébastien MONACHON

Sound of Music, Yan Duyvendak © Sébastien MONACHON

Ballet de l’Opéra de Lyon, Alessandro Sciarronni & Marina Mascarell, Turning Motion Sickness version / Yan Duyvendak, Sound of music / Yuval Pick, Are friends electric ?/  Maurice Béjart & Hervé Robbe, Messe pour le temps présent-Grand remix /

DANSE2016_BATTLEOFSTYLES_F

DANSE 2016, BATTLE OF STYLES (c) Christoph Seidler.

Battle of styles, Floor on Fire / Groupe acrobatique de Tanger, Halka /

Rules Of The Game, Jonah Boaker © Sharen BRADFORD

Rules Of The Game, Jonah Bokaer © Sharen BRADFORD

Jonah Bokaer, Rules of the game / Cécilia Bengoléa & François Chaignaud, création 2016 / Christian Rizzo, Le Syndrôme Ian / Daniel Linehan, DBDDBB/ Bouchra Ouizguen, Corbeaux /

Volver, Jean-Claude Gallotta et Olivia Ruiz (c) Jean-Louis Ferrandez

Volver, Jean-Claude Gallotta et Olivia Ruiz (c) Jean-Louis Fernandez

Jean-Claude Gallotta & Olivia Ruiz, Volver /  Louise Lecavalier, Mille Batailles /

 Carême, Olivia Grandville © Marc DOMAGE

Combat de Carnaval et carême, Olivia Grandville © Marc DOMAGE

Olivia Grandville, Combat de Carnaval et Carême / Israël Galvan, Fla.co.men / Thierry Malandain, La Belle et la Bête /

Jessica and me, Cristiana Morganti © Virginie KHAN.

Jessica and me, Cristiana Morganti © Virginie KHAN.

Cristina Morganti, Jessica and me /Patrice Thibaud, Franito / Collectif Petit Travers, Dans les plis du paysage / Roy Assaf, Six ans après et La Colline / Vincent Dupond, Stéréoscopia / Rachid Ouramdane, Tordre / Fabrizio Favale, Ossidiana /

Malher Projekt (titre provisoire), le Ballets C de la B, Alain Platel,  © Chris VAN DER BURGHT

Malher Projekt (titre provisoire), le Ballets C de la B, Alain Platel, © Chris VAN DER BURGHT

Alain Platel, Mahler Projekt /Euripides Laskaridis, Relic /Catherine Gaudet, Au sein des plus raides vertus /Jan Fabre, performance dans le cadre de l’exposition Stigmata /

Welcome, Josette Baïz © Jorge PEREZ - lookmeluck.com

Welcome, Josette Baïz © Jorge PEREZ – lookmeluck.com

Josette Baïz, Welcome /    Marion Lévy, Et Juliette /Denis Plassard, A.H.C. Albertine, Hector et Charles/ Kaori Ito, Je danse parce que je me méfie des mots / Olivier Dubois, Auguri / David Wahl, Histoire spirituelle de la danse /Akram Khan, Chotto Desh

Chotto Desh, Akram Khan © Richard HAUGHTON

Chotto Desh, Akram Khan © Richard HAUGHTON

Programme complet des spectacles ici

Défilé de la Biennale

Initialement prévu rue de la République, des terreaux à Bellecour, le défilé aura lieu cette année dimanche 18 septembre à 16h dans l’enceinte du stade de  Gerland, ce changement de lieu est à mettre en relation avec le renforcement des mesures de sécurité après les attentats subis par le pays. Voir le communiqué ci-dessous :

« La Biennale de Lyon, la Préfecture du Rhône, la Ville et la Métropole de Lyon ont décidé d’un commun accord de déplacer le Défilé de la Biennale de la Danse, prévu le dimanche 18 septembre prochain, dans l’enceinte du stade de Gerland et ce, pour des raisons de sécurité.
Les 4 500 participants au Défilé pourront ainsi offrir au public, dans des conditions de sécurité renforcées, le spectacle festif et participatif pour lequel ils s’investissent et travaillent depuis des mois.
Gérard Collomb précise : « Il n’était pas question que les événements récents puissent avoir raison d’un rendez-vous aussi important et symbolique que peut l’être le Défilé de la Biennale pour Lyon. Le Défilé a toujours été un rendez-vous festif et citoyen qui porte en lui des valeurs fortes : celles du vivre ensemble.  L’édition 2016 au stade de Gerland portera donc assurément encore plus hauts ces valeurs, en écho d’ailleurs au thème Ensemble choisi cette année.»
Pour Dominique Hervieu, Directrice artistique de la Biennale de la danse, il est « évidemment essentiel de maintenir et de préserver le Défilé. L’ensemble des équipes artistiques sont aujourd’hui motivées et gardent intactes leur force d’invention et leur mobilisation pour faire de ce rendez-vous à Gerland une réussite. Nous avons souhaité adapter le dispositif et c’est finalement un bel écrin qui accueillera notre Défilé, un lieu symbolique, historique pour Lyon ».
Pour pouvoir assister au Défilé, il suffira de réserver sur le site  à partir du 7 septembre. Les réservations sont obligatoires et ne se feront uniquement via le site Internet de la Biennale. »
 

Thème de cette année Ensemble. Douze groupes réunissent 5 000 amateurs encadrés par 250 artistes venus de Lyon, de la Métropole et de la Région pour la plus grande parade chorégraphique d’Europe. Le  point d’orgue du Défilé sera une création de Yoann Bourgeois, place Bellecour.

Les groupes du défilé

En ouverture du Défilé

La compagnie Transe Express. « Le groupe d’ouverture du Défilé a choisi de donner vie au thème Ensemble ! par la création d’une polyrythmie qui combine le tribal groove et l’électro contemporain dans une Folie Rythmie. Imaginez un tapis percutant créé par une centaine de tambours de cinq traditions différentes, accompagnés  de la pulsation d’un char à rythme médiéval et de quatre poupées géantes aux robes à crinolines. Juchés à leur sommet, quatre danseurs donnent le ton du Défilé, tantôt figures de proue tantôt égéries contemporaines. Direction artistique et chorégraphe Brigitte Burdin Direction musicale Rémi Allaigre. Scénographie Gilles Rhode. Production Transe Express. »

Défilé de la Biennale 2014 tous droits réservés.

Défilé de la Biennale 2014, Merlin Nyakam, cie La Calebasse (c) Stéphane Rambaud.

Mourad Merzouki, pôle Pik, Bron, Ensemble pour un cours ouvert

Karim Amghar, Cie A’Corps, Drôme-Ardèche,  Le petit théâtre regards croisés Ensemble pour une danse ! Ensemble contre les murs !

Anan Atoyama & les Lyonnais, Cie Atou, Lyon, Centre Social Laënnec, MJC Laënnec-Mermoz, Centre Socioculturel du Point du Jour, MJC du Vieux Lyon Ensemble pour une création collaborative

Aurélien Kairo & Karla Pollux, cie De Fakto, Feyzin, Ensemble contre vents et marées

Kadia Faraux & Maïssa Barouche, cie Kadia Faraux, Lyon & Vaux-en-Velin, Dansons ensemble le cinquième élément

Fred Bendongué, Cie Fred Bendongué, Communauté d’agglomération de l’Ouest Rhodanien Ensemble, on brille !

Cie Carla Frison, Aqui Et Là MJC de Vienne, Pays viennois et sa rive droite, Ensemble pour aller guincher !

Jean-Claude Carles Aircompagnie, MJC ÔTotem, Rillieux-La-Pape, Sathonay village, Grand parc Miribel Jonage, Ditzingen (Allemagne), Ensemble pour faire avec !

Dominique Guilhaudin & Thô Anothaï, Cie Gambit & Cie Thô Anothaï Espace Malraux / Scène Nationale de Chambéry et de la Savoie Ensemble pour ici et maintenant

Aurélie et Martin Cuvelier, Cie Virevolt, Vaux-en-Velin, Sainte Foy-Lès-Lyon, Villefranche-sur-Saône, Médiactif Ensemble pour s’élever

Farid Azzout, Les 10Corps-Traction Avant, Cie Traction-Avant, Venissieux, Tout contre !

Seifeddine Manaï, Brotha from another motha company & Les grands personnes d’Aubervilliers, Villeurbanne, Les Ateliers Frappaz – Centre National des arts de la Rue, Ensemble pour aller plus loin

Défilé de la Biennale 2014 tous droits réservés.

Défilé de la Biennale 2014, Bouba  Landrille Tchouda, cie Malka (c) Stéphane Rambaud.

Clôture du Défilé

Auditorium-Orchestre national de Lyon, ONL Rumba Orchestra.  « Pour la première fois de sa pourtant déjà longue histoire, l’Orchestre national de Lyon – créé en 1905 ! – participera au grand Défilé de la Biennale de la danse. L’Ensemble de cuivres et percussions de la prestigieuse phalange, treize musiciens que l’on a plus souvent l’occasion d’entendre dans le grand répertoire symphonique que dans des transcriptions pour rumbas rutilantes et endiablées sortira fracs, tubas, trompettes, trombones et percussions au grand soleil de la fête et de la danse. Portoricain sur des thèmes de Tito Puente ou Ray Barretto, colombien avec Yuri Buenaventura, brésilien avec Zequinha de Abreu ou cubain avec Osvaldo Farrès, ce véritable « all star Rumba Orchestra » paradera pour offrir des classiques revisités par l’excellence de leur pratique et le dansant pas de côté auquel ils se prêteront pour l’occasion. Parachevant la procession, ils sauront rappeler les noces brûlantes que la danse et la musique ne cessent de célébrer en enchaînant tout au long de la parade ces musiques rythmées et festives. »

La Biennale c’est aussi

Des conférences, des débats, des ateliers, des expositions, des rencontres, des concerts live (Rumbanamà), des danses participatives ( une rumba tarentelle),  etc.

Antic Meet, Merce Cunningham 1958. Courtesy of the MerceCunninghamTrust, Photo Richard Ruthledge

Antic Meet, Merce Cunningham 1958, courtesy of the MerceCunninghamTrust, photo Richard Ruthledge.

Corps rebelles exposition du 13 septembre au 5 mars au musée des Confluences d’après un concept du Musée de la civilisation, Québec, avec la participation de Moment Factory. Exposition qui retrace cent ans d’histoire de la danse au XXème siècle. « Destinée aux néophytes comme aux initiés, elle interroge ses enjeux esthétiques et sociaux et présente les différentes approches du corps dansant, illustrés par des chorégraphies emblématiques.

Six grands thèmes en dessinent le parcours : « Danse virtuose », « Danse vulnérable », « Danse savante,danse populaire », « Danse politique », « Danses d’ailleurs », et « Lyon, une terre de danses ».

...du printemps! Thierry Thieu Niang, Pierre Moulene 2016 photo Christophe Raynaud de Lage

…du printemps! Thierry Thieu Niang, Pierre Moulene 2016 photo Christophe Raynaud de Lage

Six chorégraphes ont été choisis par le musée et la commissaire Agnès Izrine pour évoquer chaque thème : Louise Lecavalier pour « Danse virtuose », Raimund Hoghe pour « Danse vulnérable », François Chaignaud et Cécilia Bengolea pour « Danse savante, danse populaire », Daniel Leveillé pour « Danse politique », Raphaëlle Delaunay pour « Danses d’ailleurs » et Mourad Merzouki pour « Lyon, une terre de danses ».

L’exposition sera accompagnée par différents événements.La scénographie est conçue pour être immersive par une forte présence de l’image et de la musique. L’exposition se visite avec un casque. »

La participation des jeunes artistes du CNSMD de Lyon, avec Sound of music, pièce pour 12 danseurs-chanteurs de comédie musicale et des danseurs invités du CNSMD, création 2015, conception et direction artistique Yan Duyvendak et Andrea Cera, Olivier Dubois, Christophe Fiat, Michael Helland du jeudi 15 au samedi 17 septembre au Théâtre de la Croix-Rousse.

Autour de la Biennale, la compagnie Ando et son chorégraphe Davy Brun proposent un parcours chorégraphique dans l’enceinte du fort du Bruissin en collaboration avec le CNSMD de Lyon, l’Ecole d’Architecture Confluence d’Odil Decq et le photographe Michel Cavalca, le dimanche 25 septembre à 15h.

Les croisements chorégraphiques du Croiseur du 16 septembre au samedi 1er octobre proposeront tango, rock, électro, contemporain, urbain, bal, performances, etc. avec par ordre d’apparition  Najib Guerfi, La Piraterie, Tango de Soie, Union Tanguera, Aku Daku, Franck Laizet, Hélène Rocheteau et Jean-Baptiste Geoffroy, Stylistik, Florie Mongrédien, Sayaka Hori, CNSMD de Lyon, Aurélien Le Glaunec, Harris Gkekas, Alterfrekences, Guy-ô-Shine, Brahme, Raymond IV, Groovedge Records, Endlos.

Rencontre nationale Ensemble le 19 septembre à l’Université catholique de Lyon, journée de débats organisée avec le journal Libération.

Et un stage franco-allemand Danse au musée organisé dans le cadre de la Biennale du 11 à 18 septembre 2016 par l’association Plateforme de la jeune création franco-allemande  à destination de jeunes artistes européens : acteurs, danseurs, mimes, artistes, pédagogues…

Comment faire prendre corps à la relation entre le spectateur et l´œuvre ? Qui est l’objet, qui est le sujet ? Comment le musée peut-il influencer et codifier le comportement du spectateur ? plus de détail ici !

Danse au musée (c) Marie  Pons.

Danse au musée (c) Marie Pons.

 

En savoir plus sur la Biennale, c’est ici !

Image de Une, La Samba Tarentelle, Imaginée par Dominique Hervieu et les chorégraphes des 13 groupes du Défilé 2015.
Accompagnée en live par les 300 musiciens de SambaSax © Stéphane RAMBAUD.

est professeur et formatrice en histoire des arts, titulaire d’un DU en danse contemporaine, et danse depuis toujours. Co-fondatrice de CCCdanse.

Be first to comment