Royaumont fait sa rentrée en mouvement

Entre festival et journées du Patrimoine, l’abbaye de Royaumont fait la part belle à la danse et accueille, notamment durant les Journées du patrimoine, la jeune génération de chorégraphes, dont certains furent remarqués lors des laboratoires Prototype et Dialogues de Royaumont.

Entre intérieur et extérieur les spectateurs sont invités à découvrir cinq propositions chorégraphiques originales qui mettent en mouvement et réinventent la poésie des lieux de l’abbaye que nous vous présentons ici.

Agenda du week-end

Samedi 16 septembre

                                           Inaugural, La Tierce tous droits réservés.

12h | Pelouse du bâtiment des moines Inaugural, forme courte

Création chorégraphique pour trois interprètes (2016)

Conception et espace La Tierce, interprétation Sonia Garcia, Séverine Lefèvre, Charles Pietri. Texte Les mains négatives de Marguerite Duras, musique Amy Flammer, production-diffusion Jeanne Dantin.

Inaugural, forme courte s’inscrit dans un cycle de recherche qui tente de renouveler une écriture du mouvement en déjouant l’arbitraire du geste. ≪ Convaincus qu’une danse abstraite offre au public un espace précieux au développement d’un imaginaire, nous l’invitons a devenir interprète des images proposées au plateau, a devenir celui qui voit, au sens de celui qui sent Ainsi, nous aimons a penser qu’il n’y a jamais qu’une seule chose a comprendre, il y a toujours une multitude de choses a voir. Sciemment, nous organisons le vide, nous laissons des espaces blancs, de la place pour que le sens surgisse et pour que des significations puissent affleurer, des fictions émerger. ≫

La forme longue de ce projet a été créée en novembre 2016 a Bordeaux. Durée : 30 min.

14h | Réfectoire des convers Kromos / spin-off Version performative (2016)

Julien Andujar portrait tous droits réservés.

Conception et interprétation Julien Andujar (1) et Audrey Bodiguel (2), sound design Mathias Delplanque, travail sur l’image Jean-Philippe Derail, accompagnement scénographie et costume Sophie Cardin, développement production Charles-Eric Besnier – Bora Bora Production.

(1) Lauréat 2016 : chorégraphe stagiaire dans Dialogues I

(2) Lauréate 2013 & 2014 : chorégraphe stagiaire dans Prototype I

Il était une fois Kromos, personnage fantastique qui invente sa propre mythologie pour raconter un fait réel et actuel : la mission Mars One, qui recrute aujourd’hui des candidats à la colonisation de la planète Mars. […] Mêlant utopie et fait divers, Kromos est un spectacle d’anticipation tout public. Il soulève des questions chorégraphiques, éthiques et philosophiques, dont le traitement n’est pas dénué d’humour. Kromos est un personnage à la lisière entre mythologie et mythomanie. Durée : 20 min.

15h30 | Salle des charpentes + – / , = _ ; x %

+ – / , = _ ; x %, Jerzy Bielski (c) Annelies Verhelst.

Quatuor musical et chorégraphique (2016)

Conception et composition Jerzy Bielski (1), collaboration chorégraphique Sandra Abouav (1), collaboration musicale Stopcontact, interprétation  Sandra Abouav, Jerzy Bielski, Panos Iliopoulos, Sabine Rivière (1).

(1) Lauréat 2015 : formation Prototype II : La présence vocale dans la partition chorégraphique.

[…]Munis de smartphones et d’ordinateurs sous le bras, les artistes se prêtent a une grande messe a l’aire de l’extra capitalisme, où le rituel collectif vise à réveiller l’individualisme qui sommeille en chacun. Quand la frénésie vient hypnotiser les foules pour mieux les convaincre. Durée : 40 min.

https://www.youtube.com/Tar69va8z0c

16h15 | Réfectoire des moines Yond.Side.Fore.Hind

Portrait d’Harris Gkekas (c) Ashley Wright.

Duo chorégraphique (2015) Harris Gkekas (1) chorégraphie Harris Gkekas,interprétation Harris Gkekas, Vera Gorbacheva ou Karline Marion, musiques Nicky Brucke & Harris Gkekas, Pink Floyd, Joy Division, costumes Harris Gkekas

(1) Lauréat 2017 : stagiaire-chorégraphe dans la formation. Dialogues II

Ce travail part de l’idée de territoire et le mécanisme de déterritorialisation. Il questionne l’attitude de l’être humain face a l’inconnu, ainsi que les élans qui s’emparent de lui lorsqu’il domine un territoire, qu’il soit géographique, donc concret, ou celui qui se délie dans la pensée de chacun, et dont les possibilités sont le fondement de l’identité, l’essence de la liberté. La géopolitique actuelle si douloureuse à observer, ou l’ampleur des flux massifs de populations bouscule les repères des uns et des autres, n’a cesse de renforcer l’intuition de traiter ce sujet au moyen de deux personnages face a un territoire inconnu. Durée : 20 min.

 

17h30 | Salle des charpentes + – / , = _ ; x %

Quatuor musical et chorégraphique (2016)

19h | Promenade chorégraphique dans l’abbaye et ses jardins, Hydre (2016)

                                                       Hydre,Yuval Pick © Sébastien Erome

Chorégraphie Yuval Pick, danseurs Julie Charbonnier, Madoka Kobayashi, Thibault Desaules, Adrien Martins, Emmanuèle Rosa, Sharon Eskenazi assistante chorégraphique, costumes Emilie Piat et Pierre-Yves Loup-Forest, scénographie et accessoires Bénédicte Jolys, lumières Ludovic Bouaud, régie son Pierre-Jean Heude, musiques Matmos And silver light popped in his eyes – musique partie n°1. Nico Mulhy Drones and Piano, part I, III-8th tune, IV et Finale. Max Bruckert création sonore – musique partie n°2 Samuel Sighicelli. composition musicale – partie n°3

Hydre est un parcours en trois étapes. Il débute dans un premier espace, trois danseurs accueillent le public par une performance qui confronte le geste a une diffusion sonore créée spécifiquement pour cet espace. Ensuite le public est invite a rejoindre un second lieu dans lequel il assiste a un duo féminin qui met en jeu la danse, la musique et la sonorisation des espaces. Puis le parcours s’achève dans un dernier espace avec une pièce interprétée par quatre danseurs, marquée par la puissance de l’incarnation. L’acte chorégraphique de Yuval Pick pour ce projet in situ offre aux spectateurs l’opportunité de réorganiser sensoriellement le réel, de ré-architecturer les lieux. Durée : 1h30.

Dimanche 17 septembre

11h | Atelier Danser sur mars

Audrey Bodiguel, portrait, tous droits réservés.

Atelier parents-enfants, en lien avec le spectacle Kromos / spin-off à 14h

Animé par Julien Andujar et Audrey Bodiguel chorégraphes. En compagnie de Kromos, personnage fantastique et premier candidat a la colonisation de la planète Mars, pratiquez une danse en apesanteur, goûtez a la danse de la soif, expérimentez des selfies intergalactiques. Inspire de la science-fiction et de l’astrophysique. Cet atelier est une mise en bouche à la découverte du spectacle Kromos / spinoff en famille à 14 h.

14h | Réfectoire des convers Kromos / spin-off version performative (2016)

15h15 | Pelouse du bâtiment des moines, Inaugural, forme courte

16h30 | Réfectoire des moines, VWA

Duo chorégraphique (2016)

Conception Harris Gkekas en étroite collaboration avec Ashley Wright, interprétation  Harris Gkekas, Ashley Wright, composition musicale Didier Ambact, costumes Harris Gkekas.

(1) Lauréat 2017 : stagiaire-chorégraphe dans la formation Dialogues II

L’équidistance entre une ruine et son témoin enlève toute possible hiérarchisation entre ce qui précède et ce qui succède. Tel un pont et les deux rives qu’il relie, cette relation permet la circulation entre passé et présent plus qu’en leur fusion. […] VWA tend vers un paysage qui est rêvé, qui est nulle part, infiniment extensible : une marche entre deux éternités. Durée : 35 min.

https://vimeo.com/192992141 – mot de passe : STRATES/VWA

Où et quand ?

Abbaye de Royaumont dans le cadre de son Festival du 2 septembre au 8 octobre, toute la programmation ici mais on y danse surtout pour les journées du Patrimoine le week-end du 16 et 17 septembre !

Image de Une, visuel du festival de Royaumont tous droits réservés.

 

 

 

est professeur et formatrice en histoire des arts, titulaire d’un DU en danse contemporaine, et danse depuis toujours. Co-fondatrice de CCCdanse.

Be first to comment