Partager nos « Common Emotions » avec Yasmeen Godder

En accueillant en résidence la chorégraphe israélienne Yasmeen Godder, le CCN de Rilleux-la-Pape dirigé par Yuval Pick, a permis de mieux faire connaître son travail à la fois comme pédagogue, (elle proposait une semaine de cours ouverts) et comme chorégraphe grâce à une présentation publique de sa prochaine création Common Emotions.

Common Emotions est une expérience participative assez rare, entre chorégraphie et dramaturgie très écrite, le public est invité à participer de façon active à une forme de performance.

L’émotion est d’abord visuelle par la présence d’un rideau extraordinaire suspendu aux cintres par un système élaboré de courroies colorées passées dans des anneaux. Rideau-oripeau fait de matières et de couleurs multiples, travaillé de façon à laisser des ouvertures permettant des pénétrations et  de voir par instant ce qui se passe dans cet espace qui est encore le plateau tout en étant l’arrière de celui-ci. Un arrière mystérieux, un peu comme en coulisse mais dans lequel le public va être invité pour des rituels ou des cérémonies collectives menés sous la houlette d’un ou plusieurs danseurs.

Common Emotions, Yasmeen Godder (c) Maurice Korbel.
Common Emotions, Yasmeen Godder (c) Maurice Korbel.

Ces derniers investissent le plateau par une forte présence et une chorégraphie de groupe qui va se répéter jusqu’à ce qu’un d’eux se place à côté du rideau et prenne la parole. Cette prise de parole est une façon de poser les règles du jeu proposé par la chorégraphe : chaque fois qu’un danseur viendra se positionner ainsi à droite ou à gauche du rideau le public est invité à venir le rejoindre, avec humour le danseur précise pas plus de 20 à la fois. La parole est prise en anglais mais l’invitation est faite de telle façon que l’obstacle de la langue tombe rapidement.

Ainsi pour les spectateurs qui restent dans la salle un double spectacle se déroule, une sorte de mise en abîme du propos. On comprend que la chorégraphie performée par les danseurs a donné lieu à des séances de recherches intenses autour des émotions : comment les accepter, les révéler, les exorciser, les transmettre, les faire partager comment passer de l’une à l’autre, des rires à la tristesse, de la douceur à la violence sans que cela tourne au psychodrame ; comment utiliser du travail d’atelier voire le montrer sans que le spectacle perde de sa cohérence, de sa force ou de son esthétique.

Common Emotions, Yasmeen Godder (c) Maurice Korbel.
Common Emotions, Yasmeen Godder (c) Maurice Korbel.

C’est à ce défi que répond Yasmeen Godder avec Common Emotions, le talent de ses danseurs, leur capacité à partager et à transmettre les émotions font que le public, actif ou non, participe de toute façon à l’aventure. Les frontières deviennent poreuses, entre public et performeurs, entre scène et gradins, entre les différentes émotions. Finalement, il se crée un espace commun de partage émotionnel, ainsi un danseur vient confier le corps du danseur qu’il porte à un spectateur qui le gardera ainsi dans ses bras, comme un bébé, jusqu’à ce qu’on vienne lui reprendre ce corps. Un autre danseur entièrement revêtu d’une sorte de housse bigarrée se déplace en racontant une histoire intime triste et vient se faire consoler par le public quémandant des caresses. La force du spectacle (qui ne tombe jamais dans le mélodrame) tient à la beauté des masques et des costumes utilisés qui nous renvoient à un inconscient collectif archaïque celui des contes et des rituels anciens où les dieux totems animaux croisent des Baba Yagas et autres sorcières. Entre cérémonie initiatique et recherche cognitive Yasmeen Godder propose une lecture intelligente de ce qui nous anime ; la danse comme un rituel hystérique au sens fort, une communion cathartique, rendue possible par la fraîcheur et le talent des interprètes. Tous ont cette force et cette tranquillité dans leurs propositions qui font naître une empathie à la fois pour ce qui se passe sur le plateau et pour ce qui va advenir ;  une invitation vers l’inconnu, à aller voir de l’autre côté du rideau et prendre part à ce commun des émotions au-delà de nos différences.

Common Emotions, Yasmeen Godder (c) Maurice Korbel.
Common Emotions, Yasmeen Godder (c) Maurice Korbel.

Common Emotions

Chorégraphie Yasmeen Godder. Interprètes Shuli Enosh, Dor Frank, Ayala Frankel, Uri Shafir, Ari Teperberg and Ofir Yudilevich. Artiste plasticien Gili Avissar, costumes Adam Kalderon, musique et son Tomer Damsky, lumière Omer Sheizaf.

 En tournée

5-6 May Theatre Freiburg Tanz und Theatre Festival | Germany | PREMIERE

20-21 May |Theatre Tmuna – Pre-Premiere | Tel-Aviv Jaffa | Isarel

4-5 June |  POTSDAMER TANZTAGE 2016, fabrik Potsdam |Potsdam | Germany

25-26 AugustB-Motion Operaestate Festival Veneto | Bassano del Grappa | Italy

15-16 September | Diver Festival | Tel-Aviv Jaffa | ISRAEL PREMIER

 

Pour en savoir plus sur le travail et la compagnie de Yasmeen Godder

Image de Une, Common Emotions, Yasmeen Godder crédit photo Maurice Korbel.

 

 

Written By
More from Véronique

Avec Littéral, Daniel Larrieu conjugue jeu, poésie et légèreté à la lettre

60 ans ce n’est pas rien ! Un temps âge de la retraite,...
Read More