Ramdam – de l’art, de la danse et Maguy Marin

Ramdam, définition 1 : vacarme assourdissant et continu, cris, éclats sonores dont l’intensité est forte, voire exaspérante. Synonyme : boucan.

Ramdam définition 2 : un centre d’art, d’expérience, d’expérimentation, lové au coin d’un chemin de la banlieue Lyonnaise (chic parait-il!), là où ne s’y attend pas. Lieu où l’artiste peut tester, chercher, bouger. Lieu où le spectateur ressent, discute, observe. Lieu ou chacun est reçu avec une hospitalité digne des meilleures auberges, où l’on dîne simplement tôt ou tard, en ayant eu la chance de voir un spectacle qui vous bouleverse.

Ramdam, c’est un lieu qui existe depuis 1995, une ancienne menuiserie, dans les environs de Lyon acquise par Maguy Marin grâce à ses droits d’auteur, un lieu actif depuis 17 ans mené par une association qui propose aux artistes des résidences, de la formation et des ouvertures publiques.

Ramdam, Tous droits réservés
Ramdam, Tous droits réservés

Vingt ans plus tard, après deux passages en CCN, à Créteil puis Rilleux-la-Pape, la compagnie Maguy Marin redevient, sur volonté de la chorégraphe – chose assez rare pour qu’on le souligne! – une compagnie indépendante. Un passage de quelques années à Toulouse, et finalement la troupe décide de se poser à Ramdam, qui devient aujourd’hui lieu de résidence permanent de la compagnie.

A Ramdam cette semaine, on donnait Umwelt, pièce phare de Maguy Marin, pièce mythique même, comme la chorégraphe en a le secret, pièce dont les éclats, sonores ou visuels atteignent une intensité forte voire exaspérante.

Umwelt, c’est un peu un Ramdam nécessaire, une expérience qui vous souffle, comme ces ventilateurs balayant le dédale de miroirs au sein desquelles des tranches de vies apparaissent. Des scènes, absurdes, réalistes, violentes ou poétiques, saisies en plein milieu, dont on devine le début et imagine la fin. Des instants de vies, si brefs qu’ils en deviennent presque frustrants. Tout comme ces pas des danseurs, réglés sur le métronome inflexible du temps qui passe, inexorablement, ce temps qu’on ne peut embrasser ni retenir. Umwelt c’est une image de la vie, brute, crue, âpre, belle et hideuse à la fois. Une pièce qui dit beaucoup en montrant vite. On ne sort pas indemne d’Umwelt.

umwelt1

On se souvient en 2005 au moment de la création, d’une réception débordante, parfois violente. La pièce, remontée cette année pour le Festival d’Automne à Paris, continue sa tournée en France. Cette semaine à Ramdam, on pouvait la découvrir dans l’intimité d’un théâtre presque artisanal, loin des festivals et du brouhaha mondain. Presque en tête à tête avec elle, c’était un moment unique.

Pour la compagnie Maguy Marin, Ramdam est le début d’une nouvelle histoire.

« Avec d’autres artistes, je souhaite, par ce nouveau mouvement, réinvestir très concrètement cet espace, pour en faire un lieu propice à stimuler l’effervescence d’un partage politique qui fasse de la question de l’art et du poétique le lieu d’un exercice du voir,  de l’entendre, du sentir, du penser, du dire. Les choix esthétiques, philosophiques et politiques seront pensés dans la cohérence d’une orientation artistique singulière et signée. »

A Ramdam, on expérimente pas sans heurts, sans cris, sans éclats, sans boucan, parce que l’art c’est aussi ça, se frotter au monde pour mieux le retransmettre, par tout son être.

Une nouvelle histoire pour la compagnie donc, mais Ramdam fort de son passé continue de fournir une saison pleine de résidences d’artistes et de formations.

Une petite liste que voici vous donnera un aperçu de ce qu’on y fait.

Programme des Stages à Ramdam

– La Danse de l’Acteur : Avec Anna Rodriguez et Jean-Michel Susini

Du 29 février au 5 mars 2016 (36h)

Ouvert à tout artiste professionnel concerné par la musicalité et la théâtralité du mouvement dansé… Pour 10 stagiaires maximum I Stage conventionné collectivement par l’AFDAS.

– Rythme – Ecouter, pratiquer, percevoir et comprendre. Avec Eduardo Lopes

Du 21 au 25 mars 2016 (30h)

Ouvert aux musiciens (chanteurs, instrumentistes et compositeurs) et danseurs, ainsi qu’à tout artiste intéressé par la musique, la pratique vocale et instrumentale et la danse… Pour 16 stagiaires maximum

– Présence du poids, du torse au masquAvec Julie Bougard

Du 11 au 15 avril 2016 (32h): Ouvert aux danseurs professionnels, acteurs professionnels ayant une maîtrise du mouvement… Pour 18 stagiaires maximum

 – Stage de danse Avec Dominique Duszynski.

Les 23 et 24 avril 2016 (14h) Ouvert à tout enseignant/formateur – avec ou sans expérience -qui utilise son corps comme un instrument : danse, théâtre, mime, cirque… Pour 15 stagiaires maximum

– De l’observation de réel vers une transposition théâtrale. Avec Anne Astolfe

Du 2 au 6 mai 2016 (27h). Ouvert à tout enseignant/formateur – avec ou sans expérience -qui utilise son corps comme un instrument : danse, théâtre, mime, cirque… Pour 15 stagiaires maximum

Prochaine Ouverture Studio

Le 19 février – 20h
Danse : AGUA VIVA, l’heure de l’orange. Compagnie La Trisande – Delphine Gaud

Frida Kahlo-the little deer
Frida Kahlo « The little deer »

« Cette pièce s’appui sur le récit Agua Viva de Clarice Lispector, auteure brésilienne (…) Ce texte parle aussi de la création, de l’Improvisation, et de notre rapport au présent. Je présente ici la première étape, le premier plongeon… Ma danse repose sur le principe du dialogue entre composition instantanée/improvisation et écriture chorégraphique. Elle est ici agie par le texte parlé, à la fois partition musicale et élément déclencheur du mouvement, suivant un canevas prédéfini. Je m’intéresse à mon propre processus de réception et d’ouverture d’espaces mentaux déclenchés par ce langage poétique et comment cela, presque sous forme de réflexes, se traduit en actes, en mouvement. »

 

Image de Une : © Christian Ganet

Tags from the story
, ,
Written By
More from Anna

Le festival Springforward 2018 recherche des critiques de danse en herbe!

Vous aimez écrire sur la danse ? Vous avez une jolie plume...
Read More