Salia Sanou présente Clameur des arènes à Montpellier Danse 2014

7

nan

Chorégraphe danseur du Burkina Faso, le travail de Salia Sanou est très attaché à la culture africaine, qu’il intègre dans la danse contemporaine.

Avec Clameur des arènes, Salia Sanou nous emmène dans le monde méconnu de la lutte en Afrique. C’est aujourd’hui une pratique sportive très populaire, avec son public, ses stars, ses codes. Un peu à l’image de la boxe thaï en Thaïlande ou de la Corrida en Espagne, cette discipline peut remplir des stades entiers. Ses rituels lui sont propres, et chaque rencontre est un évènement festif.

Salia Sanou - Clameur des arènes

Salia Sanou - Clameur des arènes

C’est donc sur ce point de départ original que Salia Sanou a construit son spectacle, porté par douze interprètes : trois danseurs, mais aussi cinq lutteurs pur jus, accompagnés par quatre musiciens en live.

La troupe recrée l’ambiance des arènes sur une scène réduite à l’essentiel, mais offrant une esthétique puissante et qui colle bien à l’esprit de cette pratique. Un sol blanc sur un fond formé par des sacs de sable rouge.

_GIA5352

_GIA5161

Le résultat est une performance brute, montrant les premiers rituels d’habillement et d’intériorisation, les phases d’entraînement et de préparation, avant d’aborder les affrontements. Les thèmes de la fraternité et de la cohésion sont aussi illustrées au travers de remarquables chorégraphies groupées et en solo.

_GIA3537

Salia Sanou - Clameur des arènes

Torses nus, avec un simple foulard rouge autour de leur boxer, les danseurs et lutteurs ont un physique loin des canons habituels de la danse. Mais malgré des muscles saillants et des gabarits imposants, ils sont pourtant agiles et souples. Leur gestuelle puissante, presque bestiale, alterne avec des moments de recueillement et de joutes martiales. C’est un vrai régal pour les yeux (et pas uniquement pour la gente féminine!).

Salia Sanou - Clameur des arènes

Salia Sanou - Clameur des arènes

Clameur des arènes fait donc entrer la lutte dans la danse, sans artifice ni désuétude des traditions folkloriques.

Salia Sanou nous livre ici une pièce sans prétention, nous plongeant pendant une heure, dans la chaleur de la culture africaine. À voir et à découvrir !

Spectacle vu au Théâtre de l’Agora, dans le cadre du festival de Montpellier Danse 2014 – on vous en parle ici.

 

Distribution

Conception, chorégraphie Salia Sanou
Avec 12 interprètes :
Danseurs : Ousséni Dabaré, Jérôme Kaboré, Ousséni Sako
Lutteurs : Adama Badji (Feugueuleu 2), Ababacar Diallo (Baye Ndiaye), Cheikh Ahmed Tidiane Diallo (Sentel), Bouyagui Diouf (Missionnaire), Babacar Niang (Geant)
Musiciens : Emmanuel Djob (guitare – chant), Bénilde Foko (basse), Elvis Megné (clavier), Séga Seck (batterie)

 

Les prochaines dates de tournées en France

– 07 octobre 2014 – Martigues – Théâtre des Salins
– 14 au 18 octobre 2014 – Paris – Le Tarmac
– 23 février 2015 – Avignon – Les Hivernales
– 27 février 2015 – Narbonne – Le Théâtre Scène nationale
– 03 mars 2015 – Chambéry – Espace Malraux
– 02 avril 2015 – Metz – L’Arsenal
– 10 et 11 avril 2015 – Grasse – Théâtre de Grasse

 

Written By
More from Gia

Love heals all wounds de Lil Buck et Jon Boogz à Vaison Danses

Le 21 juillet dernier, le Festival Vaison Danses nous avait créé l’évènement,...
Read More