Capturer la danse en photo, en sculpture : deux expositions au Festival de Vaison

Chaque année, le festival de Vaison-Danses (dont on vous parlait ici) propose en parallèle des spectacles programmés, des expositions sur le thème du mouvement. Jusqu’au 28 juillet, l’édition 2013 accueille deux artistes : Gia To en photographie et Nicole Brousse en sculpture.

Expo photo Gia To à Vaison-Danses
« Ubiquité », tirée de Minhara de Daniell Alnuma, danseuse orientale contemporaine d’origine israélienne.

Dans les locaux ouverts et aérés de la Ferme des Arts (quartier général du festival), la photographe Gia To, expose son travail sur la danse. Ses clichés pris lors de spectacles en France et en Asie, offrent une vision éclectique de la discipline, représentant le style néo-classique européen des Ballets de Monte-Carlo, jusqu’au traditionnel asiatique contemporain du Taipei Folk Dance Theater, troupe majeure à Taiwan, peu connue en France.

Expo Gia To à Vaison-Danses, côté ethnique

Outre une belle interprétation du « bougé-figé » – chose non aisée en ce qui concerne la photo de danse, figeant une image par nature mouvante, Gia To parvient surtout à retranscrire les émotions dans l’action de la danse : « Le plus intéressant dans la photo de danse, ce n’est pas seulement le pic d’un saut », nous confie-t-elle. « Les photos qui restent dans mon cœur, sont finalement celles qui ont touché quelques choses en moi, les moments où les émotions débordent de la scène. »

« Mener la danse du bout des doigts », Premier prix spectacle des Photographies de l’année 2013, tirée de « Panorama » de Philippe Decouflé. 

Elle ajoute : « Sur les spectacles, les conditions de lumière sont extrêmement difficiles. Je travaille surtout la composition par rapport à la scénographie. Je vais chercher l’instant, le mouvement clé de la chorégraphie, tout en gérant les contraintes techniques. Ensuite, je retravaille les couleurs et les contrastes après-coup, au calme. Les résultats des tirages représentent ce que je retiens dans mes souvenirs, ce que j’ai gardé en tête de ces spectacles passionnants. »

« Calligraphier l’espace », image tirée d’un spectacle de Taipei Folk Dance Theater, avant l’encadrement.

Récompensée cette année par les Photographies de l’année, prestigieux concours réservé aux photographes professionnels, ses photos « Mener la danse du bout des doigts » (Panorama/Philippe Decouflé) et « La Cène des Désaxés » (Synchronicity/Carolyn Carlson) ont été consacrées respectivement, Premier Prix en catégorie Spectacle, et troisième en Nouveau Talent (toutes catégories).

Nouveau talent, donc, bientôt incontournable dans la photographie de spectacle, le travail de Gia To est à suivre de près…

Nicole Brousse, femme sculpteur de femme

Si réussir à capturer le mouvement en photo relève du défi, que dire de sa capture en sculpture ? C’est ce à quoi s’attèle la sculpteur Nicole Brousse. S’installant sur les pierres du Théâtre Antique, ses sculptures investissent l’espace du Festival de Vaison. Le travail de Nicole Brousse a pour sujet les femmes, elle-même se définit comme « une femme sculpteur de femmes ».

Nicole Brousse, sculpteur, investit le Théâtre Antique de Vaison-la-Romaine.
Guetter les arrivants sur les pierres du Théâtre Antique.

Réalisées en résine, ces sculptures à taille humaine représentent des personnages féminins en mouvement. Grimpant les parois, ou perchées à des endroits improbables, elles nous invitent dans un jeu de cache-cache très ludique, à l’approche du monument.

Installation plus imposante, placée peu après l’entrée du Théâtre Antique, avant l’accès aux gradins.
Difficile de rater la Ferme des Arts, avec cette sculpture de baigneurs bleus posée à l’entrée.

Quand?

Ces deux expositions accompagnent le festival de danse sur toute sa durée, jusqu’au 28 juillet 2013.

Mardi, mercredi et jeudi de 10h à 12h, 15h à 18h

Vendredi : de 17h à 20h

Samedi de 10h à 12h, 13h30 à 18h

Ouvert aussi tous les soirs de spectacle.

Où?

Entre le Théâtre Antique de Vaison-la-Romaine dans le Vaucluse, et la Ferme des arts, rue Bernard Noel (quartier général du festival, point de rencontre de tout le public). Entrée libre.

En savoir plus

http://vaison-danses.com/

http://giatophotography.com/

http://nicolebrousse.com/

http://www.photographiesdelannee.com/

 

Written By
More from CCCD

Polina – Danser sa vie

Quel lecteur de CCCdanse n’a pas eu Polina dans sa bibliothèque ? La...
Read More