Silence, on danse !

Le silence total… ou presque. Une foule de jeunes, casques sur les oreilles, qui gesticulent en rythme. Et qui braillent “I gotta feeliiiiing, ouuuuuhouuuuu” -la version yaourt de I got a feeling, des Black Eyed Peas-, un ton trop haut.

Un asile de fou? Non, une “silent party” sur la piste de danse de la Rotonde, le nouveau lieu branché à Stalingrad. Aucune musique n’est diffusée dans la salle. Pour rentrer dans la danse, il faut se munir d’un casque sans fil.

Ce vendredi 27 janvier, trois DJs mixent simultanément: AK 47 et son dubstep,DJ Mum’s avec un mix R’n’B et Trisha Kole avec un son house. À chaque DJ, correspond un canal… Pratique: les danseurs peuvent zapper d’un DJ à l’autre grâce à un petit bouton sur l’écouteur (summum du confort: ils peuvent même régler le volume sonore).

Mais danser avec des casques, ça casse pas l’ambiance ? Et comment fait-on pour draguer? A 2h27, on a été agréablement surprises par le concept. Jugez vous-mêmes:

Pour obtenir son casque, c’est tout simple: les fêtards déposent leur carte d’identité et une caution, et récupèrent le tout en repartant.

Moins de bruit, plus de folie?

Voilà maintenant un an que ces soirées se sont exportées de Hollande et d’Angleterre vers la France. À Paris, elles ont enflammé le dancefloor du Rosa Bonheur, en plein cœur des Buttes Chaumont, et s’installent désormais en résidence à la Rotonde.

Le concept tombe à pic, dans la capitale où se disputent riverains anti-bruit et fêtards depuis plusieurs années (voir à ce sujet notre article sur la bataille de la Butte aux Cailles). Dans une soirée traditionnelle, ce qui dérange le voisinage, c’est souvent le “boum boum” de la ligne de basse diffusé par les amplis, les “infrabass”, ces sons sourds qui font le plus vibrer la membrane des enceintes.

Avec les silent party, il n’y a plus de musique amplifiée, juste des casques HF. Donc moins de volume sonore, comme l’explique Bertrand Riguidel, organisateur de la soirée:

Les soirées “Silence, on danse” ont lieu tous les derniers vendredis du mois, à la Rotonde, métro Jaurès ou Stalingrad. Prix: 12 euros (pour la location du casque + une conso).

Texte et vidéo: Bénédicte Lutaud et Nina Montané

 

Article publié en premier sur 2h27.fr

Tags from the story
, , , , ,
Written By
More from Benedicte

La danse du sociologue

« Et vous, vous faites quoi ? », cette question arrive toujours ! Le voisin de...
Read More