Un corps standardisé

Nous remercions ici Charlotte Maxin qui a eu la gentillesse de nous faire parvenir ce texte après avoir vu la dernière pièce de Théo Mercier et Steven Michel dont nous vous laissons prendre connaissance si dessous.

Dans sa nouvelle pièce, Affordable Solution for better living, Théo Mercier montre de façon dystopique les dérives du besoin de consommation à travers un corps qui épouse les normes sociétales.

Affordable solution for a better living, Théo Mercier et Steven Michel©Erwan Fichou.

Affordable Solution for better living nous rappelle la pièce Radio Vinci Park de François Chaignaud et Théo Mercier car elle débute de la même façon. Dans cette création précédente, c’était un motard crampé sur sa moto, casque sur la tête qui défiait les arrivants dans une ambiance de parking. Ici, c’est ce drôle de personnage robotisé, assis sur une chaise qui nous reçoit dans la salle off de la ménagerie de verre à Paris. Immobiles et imperturbables, les protagonistes lancent un défi aux spectateurs.

« C’est bien, c’est bien, c’est bien ! » répète la voix off. L’interprète, Steven Michel est doté d’une combinaison aux muscles abdominaux saillants. Son visage, dissimulé sous un masque, lui donne l’allure d’un mannequin, d’un Ken ou d’un Playmobil. Il possède un corps dont les critères physiques sont socialement admis, un corps standardisé, créé et régulé par la société. Malgré ses expressions figées, ce mi-homme, mi-machine essaye de devenir encore plus humain que ce qu’il n’y paraît. Encouragé par la voix off féminine, il monte une étagère Ikea la « Kallax », un des célèbres meubles fabriqué par le géant suédois.

Affordable solution for a better living, Théo Mercier et Steven Michel©Erwan Fichou.

Inlassablement, il répète sa chorégraphie de façon mécanique et linéaire comme un véritable petit soldat aux mouvements parfaitement coordonnés. Dans une maîtrise absolue de ses actions et de ses déplacements, il se munit du nombre exact de vis face au public. Plus que déterminé et le pas cadencé, il positionne les vis sur la planche dans un intervalle de temps égal. Et, impassible il fixe les planches en tapant du poing. Rapidité, efficacité, utilité et bon marché sont les maître-mots de cette solution abordable pour mieux vivre, tournée en dérision. L’automatisme excessif, crée à la fois par la chorégraphie et par ce personnage rend la pièce ridicule et drôlissime. Une fois l’étagère construite, ce mannequin contemple et ausculte chacun des meubles qui l’entoure. Cela lui procure un véritable plaisir, sans doute relatif à la jouissance d’acheter, de posséder et donc d’exister à travers son mobilier. Et puis il regarde sa nouvelle étagère avec fierté : « Je suis heureux car c’est moi qui l’ai construite ! ». Malaise. Meubler son chez-soi contribue t-il vraiment à son propre bien être ? Ou est-ce une pure illusion ?

Dans la seconde partie, l’interprète se défait de sa première peau pour en dévoiler une seconde, une combinaison anatomique. Flippant. Surtout que cette image nous renvoie un flash-back : celui d’un dessin placardé chez le médecin, représentant les tissus musculaires humains. Le voici devant nous, en chair et en muscles. La créature monte et chevauche les meubles lentement avec grâce, de manière animale et sexuelle. Puis dans des mouvements furtifs et convulsifs, effrayé par les bruitages stridents et angoissants, il court se réfugier sous une table et finit par disparaître dans une armoire comme une bête craintive.

Affordable solution for a better living, Théo Mercier et Steven Michel©Erwan Fichou.

Affordable Solution for better living, Théo Mercier & Steven Michel

Conception et chorégraphie : Théo Mercier et Steven Michel.Avec : Steven Michel, avec les voix de : Fanny Santer et Jonathan Drillet. Scénographie : Théo Mercier et Steven Michel. Texte : Jonathan Drillet. Création sonore : Pierre Desprats. Création lumière : Éric Soyer. Costumes : Dorota Kleszcz. Régie générale : François Boulet. Production et diffusion : Nanterre-Amandiers – CDN, diffusion en collaboration avec Art Happens – Sarah De Ganck.

Où et quand ?

En tournée

25 janvier 2019 à 21h Maison de la Culture d’Amiens

29 au 31 mars Théâtre du Vidy, Lausanne (CH)

5 et 6 avril à 19h30 Centquatre Paris

Vu le 16 novembre 2018 à 20h30 au Festival Les Inaccoutumés, critique réalisée par Charlotte Maxin.

Image de Une, visuel de Affordable Solution for better living, Théo Mercier & Steven Michel crédit photo ©Erwan Fichou.

 

More from Charlotte Maxin

Un corps standardisé

Nous remercions ici Charlotte Maxin qui a eu la gentillesse de nous...
Read More