Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis du 6 mai au 14 juin 2014

Tissage et partage

Pour cette édition 2014, dédiée à Alain Buffard, Anita Mathieu directrice du festival invite vingt-six compagnies représentant 15 pays à se partager les plateaux des douze théâtres associés au Festival.

Tissant des complicités entre les structures, les artistes et le public, les Rencontres se veulent : « Une scène artistique, en création, innovante où les expériences intimes, les approches collectives, les attitudes critiques expriment les symptômes de nos sociétés et le malaise du monde. »

Visuel des Rencontres Internationales de Seine-Saint-Denis, tous droits réservés.
Visuel des Rencontres Internationales de Seine-Saint-Denis, tous droits réservés.

En accueillant des habitués de la scène chorégraphique au côté de jeunes pousses, les Rencontres jouent pleinement leur rôle : donner une visibilité aux artistes, accompagner les plus jeunes et les confronter à leurs aînés et au public lors d’échanges enrichissants.

Former un nouveau public

adam_linder_parade_c_shahryar_c_shahryar_nashat
Parade, Adam Linder, crédit photo Shahryar Nashat

Au-delà de l’événement un travail se fait à l’année en direction des publics, notamment scolaires avec pour objectif de : «renforcer l’éducation artistique dans ses différentes approches, transmission et recherche ». Grâce à la mise en place du dispositif « La Culture et l’Art au Collège » le Département favorise la présence de la création artistique dans 117 collèges de la Seine-Saint-Denis.

Drift, Cindy Van Acker, crédit photo Louise Roy.
Drift, Cindy Van Acker, crédit photo Louise Roy.

Et autour des spectacles : « le critique de danse, Gérard Mayen, propose à un groupe de spectateurs de mettre en commun leurs points de vue sur les pièces. Au terme d’un parcours de quatre pièces présélectionnées, un cercle critique réunira ces spectateurs pour échanger observations, objections, questions, et les éclairer de quelques références. Ce rendez-vous convivial permettra de revivre et de partager les moments forts que chacun aura vécus. Et les mettre en débat, pour en profiter mieux encore. Là s’amorcera une posture critique. Une seule obligation : les participants au cercle critique devront avoir vu au moins trois des quatre pièces sélectionnées. Aucun niveau particulier de connaissance n’est requis. »

Elégies, Olivier Dubois, crédit photo Verchère.
Elégie, Olivier Dubois, crédit photo Verchère.

Une programmation qui résonne avec les enjeux de la création

A travers les vingt-six compagnies programmées, le public est invité à découvrir des univers singuliers à se laisser surprendre ou troubler en fonction de la grande richesse et diversité des œuvres diffusées. De la réinterprétation très personnelle de Parade par l’Australien Adam Linder, en passant par l’expérience visuellement déstabilisante d’Elégie d’Olivier Dubois ou au rire porté à l’état de transe par Lisbeth Gruwez, chacun trouvera à travers la richesse et la diversité de la programmation de quoi nourrir son imaginaire, aiguiser ses sens, déstabiliser ses habitudes.

Fake for gun no you all, cie Kinkaleri crédit photo Kinkaleri.
Fake for gun no you all, cie Kinkaleri, crédit photo Kinkaleri.

26 compagnies invitées…

Simone Aughterlony, Suisse – Nouvelle-Zélande / Ballet National de Marseille Olivier Dubois / Pierre Droulers, Belgique / El Conde de Torrefiel, Catalogne – Espagne / Pere FauraInaki Alvarez, Catalogne – Espagne / Kinkaleri, Italie / Kim Bo-Ra, Corée du Sud / La Veronal Lali Ayguadé, Catalogne – Espagne / Adam Linder, Australie – Allemagne / Cristina Rizzo , Italie / Martin Schick Damir Todorovic, Suisse – Serbie / Niv Sheinfeld – Oren Laor, Israël / Kat Valastur, Grèce – Allemagne

Soleils, Pierre Droulers; crédit photo Dominique Libert.
Soleils, Pierre Droulers, crédit photo Dominique Libert.

… dont 13 créations 

Jérôme Brabant, France, La Réunion / Franscesca FoscariniYasmeen Godder, Italie – Israël / Myriam Gourfink, France/Lisbeth Gruwez, Belgique / An Kaler, Autriche / Daniel Linehan, États-Unis – Belgique / Frank Micheletti , France / Katalin Patkaï, France / Mélanie Perrier, France / Sonia Sanchez, Catalogne – Espagne / Ula Sickle, Canada – Belgique / Cindy Van Acker, Suisse / May Zarhy, Israël – Allemagne.

Katalin Patkai, crédit photo Marc Domage.
Jeudi, Katalin Patkai, crédit photo Marc Domage.

Infos pratiques

Lieux : MC93 – Bobigny/Espace Michel Simon – Noisy-le-Grand/Centre National de la danse – Pantin/La Parole errante– Montreuil/Studio Théâtre– Stains/Le Forum – Blanc-Mesnil/La Chaufferie – Saint-Denis/Maison du théâtre et de la danse – Épinay-sur-Seine/Le Colombier – Bagnolet/Théâtre de la Commune – Aubervilliers/La Dynamo des Banlieues bleues– Pantin/Nouveau Théâtre – Montreuil

Calendrier des spectacles

Renseignements et réservations : 01 55 82 08 01 ou sur le site des Rencontres.

Des navettes seront mises à disposition des spectateurs au départ de Paris pour les représentations à Noisy-le-Grand, Stains, Blanc-Mesnil, Épinay-sur-Seine, Saint-Denis et pour les transferts Saint-Denis / Épinay-sur-Seine. Réservations indispensables au 01 55 82 08 01 (places limitées)

Image de Une, Holiday on stage, Martin Schick et  Damir Todorovic, crédit photo Margaux Kolly.

Written By
More from Véronique

Tillandsia, création 2018 d’Anne Perbal, Cie Les yeux Grands Fermés

La performeuse orléanaise Anne Perbal présente demain jeudi 18 octobre à 18h...
Read More