Danse au Quai Branly – du 20 mars au 6 avril – On vous offre des places !

Après avoir accueilli le sublime Lac des Cygnes de Dada Masilo, le Quai Branly fait une fois de plus honneur à la danse ce printemps. Une occasion rare à Paris de découvrir des chorégraphes de contrées lointaines, confronter nos habitudes dansées à l’altérité et s’évader le temps d’un spectacle.

Trois créations sont à découvrir du 20 mars au 6 avril, et nous offrons 10 places pour Ghost Track, le 20 mars à 20h, aux premiers à partager notre article sur Facebook (en n’oubliant pas de mentionner notre page Facebook @CCCDanse pour que nous soyons au courant).

GHOST TRACK / SUR LA PISTE DES FANTÔMES

Indonésie

5 danseurs néerlandais, 3 danseurs et 7 musiciens indonésiens se retrouvent sur une chorégraphie aux confins de la danse contemporaine et de la danse traditionnelle balinaise, le tout porté par une partition d’Iwan Gunawan, qui revisite les sonorités et rythmiques du gamelan, interprété sur scène par l’ensemble Kyai Fatahillah.

Jeudi 20/03/14 – vendredi 21/03/14

samedi 22/03/14, 20h

Dimanche 23/03/14, 17h

LeineRoebana Dance Company (Pays-Bas)

Ghost Track - photo Boby Ari Setiawan et Tim Persent
Ghost Track – photo Boby Ari Setiawan et Tim Persent

RAYAHZONE

Tunisie

Danseurs et circassiens, Ali et Hèdi Thabet, artistes belgo-tunisiens, créent ici leur premier opus en commun, rejoints par le danseur Lionel About. Spiritualité, folie, mort sont abordés tout en finesse dans la proposition des artistes. 5 musiciens soufis partagent l’espace scénique avec 3 danseurs.

« La musique soufie a longtemps été interdite en Tunisie. Elle était considérée comme une forme d’opposition au système politique. Ceux qui la pratiquaient avaient une vision complètement différente. Ce n’est que depuis la chute du régime de Ben Ali, que la culture soufie s’est véritablement émancipée. Avant, elle se pratiquait en secret, dans des cercles très fermés. J’ai voulu explorer cette facette dans ce projet » révèle Sofyann Ben Youssef, pianiste, musicologue et directeur musical.

Vendredi 28/03/14 – samedi 29/03/14, 20h

Dimanche 30/03/14, 17h

Un spectacle des frères Ali et Hèdi Thabet

Photo Dan Aucante
Photo Dan Aucante

KUDU

Afrique du Sud

Jeudi 03/04/14 – samedi 05/04/14, 20h

Dimanche 06/04/14, 17h

Les compositions du trompettiste Erik Truffaz se mêlent à la chorégraphie de Gregory Maqoma et des 9 danseurs sud-africains de sa compagnie Vuyani Dance Theatre lors de cette création. Cette pièce à la fois poétique et épique, douce et violente, calme et tempétueuse, est le résultat d’un travail étendu sur plus d’une année, débuté en Afrique du Sud en 2012 et présenté en première mondiale à Marseille en juillet 2013 au festival de danse et des arts multiples.

Kudu - photo John Hogg
Kudu – photo John Hogg

 

RÉSERVA TIONS : www.quaibranly.fr

Tél. : 01 56 61 71 72, du lundi au vendredi, de 10h à 16h30

Tarifs : TP : 20 € – TR : 15 €

Written By
More from Rachel

Peut on être féministe et aller voir « Kiss me, Kate » au Châtelet ?

Pourquoi aime-t-on tant les comédies musicales ? Est-ce le talent des artistes,...
Read More