Moving Target : une pièce de Frédéric Flamand mêlant danse et architecture – Opéra de Marseille les 28 et 29 mars

Spectacle emblématique sur les rapports entre danse & architecture et résultat de la première collaboration de Frédéric Flamand avec les architectes new-yorkais Diller+Scofidio, Moving Target s’inspire librement des Carnets non censurés de Nijinski, célèbre danseur-chorégraphe, initiateur mythique de la danse contemporaine, qui passa la moitié de sa vie en asile psychiatrique.

Par un dispositif fait d’un immense miroir incliné à 45° au-dessus de la scène, d’écrans et projections vidéos, le chorégraphe incarne l’éclatement de notre vision perspectiviste en déstabilisant notre oeil passif.

Comme on vous le disait dans notre article consacré à la danse et l’architecture, « Flamand ne se contente pas d’utiliser les propositions des architectes comme simples éléments de décors, l’occupation du plateau ou de l’espace scénique implique contraintes, détours, jeux, déplacements des danseurs. La chorégraphie, comme les propositions scénographiques, donnent à voir quelque chose du rapport au monde et de la réflexion qu’entretiennent, pour chaque spectacle, architecte et chorégraphe, à propos de la ville et des corps dans la ville. »

photos © Barak / Pipitone
photos © Barak / Pipitone

Infos pratiques

28 & 29 mars  – 20h00

Durée : 1h15

Pièce pour 15 danseurs

à l’Opéra de Marseille

1, rue Molière 13001 Marseille

Concept & chorégraphie Frédéric Flamand

Scénographie, documentaire, spots, textdance et vidéo Diller+Scofidio

tarif : de 13 à 25€

réservation : 04 91 327 327

Written By
More from Rachel

Peut on être féministe et aller voir « Kiss me, Kate » au Châtelet ?

Pourquoi aime-t-on tant les comédies musicales ? Est-ce le talent des artistes,...
Read More