Les nuits barbares ou les premiers matins du monde d’Hervé Koubi à Vaison Danses

Les nuits barbares - #GiaTo_fr photo http://giatophotography.com
Les nuits barbares d'Hervé Koubi - #GiaTo_fr photo
9
9

La compagnie Hervé Koubi était au Festival Vaison Danses le 12 juillet, pour présenter les Nuits Barbares, sur la scène de l’impressionnant Théâtre Antique Romain. Le public était venu nombreux, a rempli les gradins du site historique.

Les nuits barbares - #GiaTo_fr photo http://giatophotography.com
Les nuits barbares d’Hervé Koubi – #GiaTo_fr photo

 

Docteur en pharmacie et pharmacien-biologiste, Hervé Koubi a mené de front sa carrière de danseur-chorégraphe et d’étudiant à la Faculté d’Aix-Marseille. Formé au Centre National de Danse Rosella High-Tower de Cannes, puis à l’Opéra de Marseille, il collabore avec Claude Brumachon, Karine Saporta, Thierry Smits. Depuis 2010, il mène un projet méditerranéen jalonné de plusieurs créations : El Din, Ce que le jour doit à la nuit, Le rêve de Léa, Des hommes qui dansent, et enfin en 2015, Les nuits barbares et en 2016, Les premiers matins du monde. En 2015, Hervé Koubi a été nommé Chevalier des Arts et des Lettres.

Les nuits barbares - #GiaTo_fr photo http://giatophotography.com
Les nuits barbares d’Hervé Koubi – #GiaTo_fr photo

 

Les nuits barbares - #GiaTo_fr photo http://giatophotography.com
Hervé Koubi à Vaison danses – #GiaTo_fr photo

Les Nuits barbares ou les premiers matins du monde est une pièce réunissant treize danseurs ayant grandi sur les rives de la Méditerranée. Elle nous interroge sur notre vision de la civilisation et de celui que l’on nomme « barbare ». « Ce spectacle est comme un coup de pied donné au fond de la mer quand on s’enfonce dans les ténèbres comme pour mieux remonter à la surface. S’éloigner des ténèbres de l’obscurantisme pour mieux retrouver la lumière de notre histoire partagée. »

Les nuits barbares - #GiaTo_fr photo http://giatophotography.com
Les nuits barbares d’Hervé Koubi – #GiaTo_fr photo

 

Danse-rituel, danse-combat, danse salvatrice des clichés sur l’autre, l’étranger, le Barbare. Les danseurs impressionnants, tantôt barbares magnifiques et puissants, tantôt minotaures revenus d’un monde oublié pour livrer une chorégraphie spectaculaire et poignante. Portés, sauts périlleux et acrobaties : les tableaux s’enchaînent et nous scotchent par la force brute déployée sur scène, par l’intensité de l’interprétation, et par la précision de la danse.

Les nuits barbares - #GiaTo_fr photo http://giatophotography.com
Les nuits barbares d’Hervé Koubi – #GiaTo_fr photo

 

Il s’agit de « mettre en scène la peur ancestrale de l’étranger pour mieux aller chercher et dévoiler tout ce qu’il y a justeme t de savoirs cachés, de richesses, de raffinements derrière les cultures barbares et questionner quelques préjugés bien ancrés dans nos esprits habitués à lire le destin de toute l’humanité à travers des oeillères occidentales. »

Les nuits barbares - #GiaTo_fr photo http://giatophotography.com
Les nuits barbares d’Hervé Koubi – #GiaTo_fr photo

 

Les nuits barbares - #GiaTo_fr photo http://giatophotography.com
Les nuits barbares d’Hervé Koubi – #GiaTo_fr photo

 

Hervé Koubi joue avec le fantasme du barbare, que l’on voit comme un vandale violent, assoiffé de sang. En le sublimant par une esthétique dépouillée et puissante, liée aux spiritualités d’Orient et d’Occident réunies, il célèbre à sa façon, l’universalité des cultures avec une intensité troublante, et par là même, nous met face à notre peur de l’autre, de l’étranger, de l’inconnu.
Les nuits barbares - #GiaTo_fr photo http://giatophotography.com
Les nuits barbares d’Hervé Koubi – #GiaTo_fr photo
Les Nuits Barbares évoquent l’humanité de ces barbares qui dansent sur des musiques sacrées d’occident, notamment le Requiem de Mozart, à la culture lointaine, mais aux valeurs fondamentalement proches des nôtres. Hervé Koubi qui était présent ce soir-là à Vaison « aime rappeler que finalement, ces barbares sont eux aussi nos ancêtres. »
Les nuits barbares - #GiaTo_fr photo http://giatophotography.com
Les nuits barbares d’Hervé Koubi – #GiaTo_fr photo

 

À la fin de la représentation, le chorégraphe s’est prêté au jeu des questions/réponses des spectateurs, en compagnie de ses danseurs. Le public a pu partager quelques moments avec la troupe, et nous avons pu mieux découvrir ces personnalités passionnantes et passionnées.
Les nuits barbares - #GiaTo_fr photo http://giatophotography.com
Les nuits barbares d’Hervé Koubi – #GiaTo_fr photo

 

Distribution

Chorégraphie : Hervé Koubi
Assistants chorégraphiques : Guillaume Gabriel, Fayçal Hamlat
Création musicale : Maxime Bodson
Arrangements : Guillaume Gabriel
Création lumière : Lionel Buzonie
Création costumes, accessoires et masques bijoux : Guillaume Gabriel assisté de Claudine G-Delattre
Coutellerie : Esteba Cedres
Les nuits barbares - #GiaTo_fr photo http://giatophotography.com
Les nuits barbares d’Hervé Koubi – #GiaTo_fr photo

Danseurs

Mohammed Elhilali, Adil Bousbara, Abdelghani Ferradji, Zakaria Nail Ghezal, Bendehiba Maamar, Giovanni Martinat, Nadjib Meherhera, Riad Mendjel, Mourad Messaoud, Houssni Mijem, Oualid Guennoun, El Houssaini Zahid, Ismail Oubbajaddi.
Durée : 1h sans entracte
 En savoir plus sur la compagnie Hervé Koubi c’est ici !
En savoir plus sur Vaison Danses c’est !
Image de une : Gia To  http://giatophotography.com
Written By
More from Gia

Love heals all wounds de Lil Buck et Jon Boogz à Vaison Danses

Le 21 juillet dernier, le Festival Vaison Danses nous avait créé l’évènement,...
Read More