"Le Cirque du Soleil, Le voyage imaginaire" en DVD et Bluray

Il arrive enfin en sortie officielle en France. Le DVD et Bluray du Cirque du Soleil, Le voyage imaginaire sort le 25 septembre, laissant augurer de magnifiques soirées spectacle à la maison, bien lové dans son canapé.

Le bateau au dessus de la piscine ronde du spectacle O.
Photo du film, TM, ® et © 2012 by Paramount Pictures. Tous droits réservés.

Si vous êtes passé à côté du phénomène Cirque du Soleil, il est temps de le (re)découvrir, grâce à cette galette qu’on vous recommande chaudement. Le Cirque du Soleil a été créé en 1984 au Canada. Depuis près de trente ans, la troupe propose une philosophie de spectacle total autour des arts du cirque. Ayant atteint un statut quasi mythique aujourd’hui, le Cirque du Soleil a beaucoup oeuvré pour moderniser le genre, en créant de véritables bijoux visuels et tableaux de maîtres, grâce à des artistes, des chorégraphes et scénographes prodigieux.

Mia à la recherche de l’Aéraliste dans un monde surréaliste.
Photo TM, ® et © 2012 by Paramount Pictures. Tous droits réservés.

Comme les spectacles, le film Le Cirque du Soleil, le voyage imaginaire est une oeuvre à part. Il ne s’agit pas d’une « simple » captation de spectacle à plusieurs caméras. Ce n’est pas « juste » une performance filmée. C’est bien plus que cela. Des débuts terre à terre, le film commence par la balade d’une jeune femme (jouée par Erica Linz) dans une fête foraine, attirée inexorablement par un spectacle de cirque traditionnel. Elle rencontre un beau jeune homme, surnommé « L’Aéraliste », la star du chapiteau, qui disparaît dans un monde imaginaire pendant sa performance. De là s’ensuit une recherche éperdue de l’Aéraliste, emmenant la jeune fille dans les différents univers du Cirque du Soleil, peuplés de créatures et d’êtres fantastiques. L’intrigue est mince certes, mais elle joue son rôle : servir de prétexte pour articuler les tableaux extraits de véritables spectacles, pour donner un ensemble fluide et prenant tout le long des 91 minutes du film.

Les créatures de O, un spectacle construit sur une piscine ronde, à l’image de la Lune.
Photo TM, ® et © 2012 by Paramount Pictures. Tous droits réservés.

Pour capter ces séquences, l’équipe du film a installé les caméras et tout l’arsenal technique dans les théâtres de résidences des spectacles sélectionnés, des salles monumentales et pour la plupart, sacrées légendaires dans l’univers Las Vegas : le MGM Grand, le Luxor Hotel, le Mirage, entre autres. Ce qui représente un travail colossal, avec  une difficulté d’autant multipliée, par la complexité des numéros, et leur amplitude dans les airs et même dans l’eau. Comme le précise Andrew Adamson, le réalisateur, il ne s’agit pas d’un film à effets spéciaux. Il a été réalisé en restant le plus fidèle possible au rendu et à l’ambiance des « chapiteaux », dans les conditions réelles de spectacle. Les acrobates tournent réellement à 15 mètres au dessus du sol, les câbles de maintien ne sont pas effacés en post-production, le feu n’a pas été créé par des ordinateurs. Surtout, l’utilisation de caméras numériques d’aujourd’hui, permet des placements à de nombreux points, et de filmer une qualité d’image époustouflante notamment au niveau des ralentis d’une fluidité incroyable. Cette fidélité explique aussi le choix d’un grain très particulier de l’image, précis et en même temps granulé, plus douce que les superproductions actuelles, et qui rappellent étrangement le romantisme d’une image en argentique. Cela est aussi dû à l’éclairage adapté des lumières de scène pour le cinéma.

Le fameux plateau de Ka, pouvant s’incliner à la verticale. Les spots au fond sont en fait les projecteurs fixés au plafond.
Photo du film, TM, ® et © 2012 by Paramount Pictures. Tous droits réservés.

Enfin, pour ceux qui ont la chance d’avoir chez soi, tout l’équipement nécessaire pour le visionnage en 3D (lecteur Bluray, télé 3D et lunettes), ce film en vaut largement le détour. Il bénéficie en effet du savoir-faire de James Cameron, Maître Yoda de la 3D (en plus grand). Il s’est toujours posté à l’avant dans les technologies de l’image, ce qui lui vaut la réputation méritée de visionnaire. On se souvient notamment des effets spéciaux de métal liquéfiés créés en numérique dans Terminator 2 (en 1991), et de la reconstitution du paquebot de Titanic à partir d’images d’archives. Avec Avatar, il a façonné un film qui a imposé la 3D à Hollywood. Pour le Cirque du Soleil, écrit dès le début pour la 3D aussi, il s’est investi avec brio. On n’avait jamais vu les virtuoses du cirque d’aussi près, palpables, présents. De plus, avec les ralentis placés judicieusement, nos yeux ont le temps d’apprécier la beauté des images en relief.

Le duo final, suspendu dans les airs, d’Erica Linz et d’Igor Zaripov.
Photo du film, TM, ® et © 2012 by Paramount Pictures. Tous droits réservés.

Le Cirque du Soleil, le voyage imaginaire en DVD ou Bluray a donc ce pouvoir de faire entrer chez vous ces spectacles grandioses, filmés comme jamais, avec les prouesses technologiques d’aujourd’hui. Que vous ayez vu ou non un de leurs spectacles, ce film est à découvrir absolument.  Au delà de la poésie de l’oeuvre, il offre une nouvelle façon d’admirer ces moments de  virtuosité, mêlant des danses sublimes, musiques divines, et acrobaties transcendantes, jusqu’à vous placer au coeur de la scène.

En guise de générique de fin, on peut voir la troupe saluer le public lors des spectacles : une belle ambiance pour terminer le film en beauté.
Photo du film, TM, ® et © 2012 by Paramount Pictures. Tous droits réservés.

 

 

LES BONUS

Dans la section des bonus, le making of très court nous explique dans les grandes lignes le film ainsi que les technologies déployées. Plutôt promotionnel qu’explicatif, il est juste dommage qu’ils n’aient pas prévu de documentaire plus consistant sur le tournage en lui-même. Les questions qui nous trottent dans la tête : quelles ont été les difficultés de chaque plateau, comment ils ont réalisé la mise en place des caméras, le tournage en 3D, et des réponses dans des interviews plus poussées de Andrew Adamson et de James Cameron sur cette mise en place (Monsieur Cameron est souvent très volubile quand il parle de sa passion pour l’image et la narration). Le deuxième bonus, cadeau de consolation, s’appelle « Une journée dans la vie d’Erica Linz ». Cette video plus conséquente et beaucoup plus intéressante, suit Erica, l’héroïne du film, dans une journée d’entraînement et de création d’un futur numéro, avec trois acolytes. C’est l’occasion de découvrir une personnalité charmante (et un look radicalement différent du personnage qu’elle joue), ainsi que les différentes étapes dans la mise en place d’un spectacle. Après cela, plus rien. On reste sur sa faim, car il y a tellement à découvrir sur les coulisses. On aurait aimé aussi des documentaires sur les coulisses des vrais spectacles, ainsi qu’un genre de retrospective sur l’histoire du Cirque du Soleil, par exemple.

 

Erica Linz en train de s’échauffer avant l’entraînement.
Photo des bonus, TM, ® et © 2012 by Paramount Pictures. Tous droits réservés.
Erica Linz se faisant assouplir les épaules par son acolyte.
Photo des bonus, TM, ® et © 2012 by Paramount Pictures. Tous droits réservés.

Spectacles représentés :

Les scènes à retenir : le génie visuel de Ka, se passant sur une plate-forme mouvante qui s’incline à la verticale; la gaieté des passages de The Beatles Love, en chantonnant des tubes intersidéraux du quatuor; le surréalisme des créatures de O qui mélange les influences aquatiques et lunaires. Mais s’il n’y en avait qu’une à retenir, ce serait la scène finale, créée spécialement pour ce film. D’une sobriété qui contraste avec l’ensemble, la danse suspendue d’Erica Linz et d’Igor Zaripov est juste d’une beauté à couper le souffle, un pur moment de grâce et d’émotions qui tireront des larmes, même aux plus endurcis.

Sont donc présents dans le film, des extraits des spectacles suivants :

Ka

O

Mystère

Viva Elvis

The Beatles Love

Criss Angel Believe

Zumanity.

 

Avec qui ?

Avec Erica Linz, Igor Zaripov, et toutes les équipes des spectacles du Cirque du Soleil

Réalisateur : Andrew Adamson

Producteur executif : James Cameron

Éditeur : Paramount Pictures

En mémoire à Sarah Guyard-Guillot, décédée en juin 2013.

 

Quand ?

Sortie : 25 septembre 2013

Durée : 91 minutes

 

Combien ?

Disponible en trois versions :

– DVD Video : 19,99 euros

– Combo Bluray + DVD Video : 24,99 euros

– Combo Bluray 3D + Bluray + DVD Video : 29,99 euros

 

 

Pour acheter le DVD / Bluray :

Les prochaines tournées en France :

Du 13 au 17 novembre 2013 à Lille

Du 20 au 24 novembre 2013 à Bordeaux

Du 23 novembre au 23 décembre 2013 à Boulogne-Billancourt

Du 5 au 9 mars 2014 à Toulouse

Du 12 au 16 mars 2014 à Strasbourg

Du 19 au 23 mars 2014 à Toulon

Du 2 au 6 avril 2014 à Lyon

En savoir plus :

Site officiel du film en anglais

Site officiel du Cirque du Soleil

Site de James Cameron en français

Programme des shows à Las Vegas

 

Photo en une : Photo du film, TM, ® et © 2012 by Paramount Pictures. Tous droits réservés.

 

Written By
More from Gia

Love heals all wounds de Lil Buck et Jon Boogz à Vaison Danses

Le 21 juillet dernier, le Festival Vaison Danses nous avait créé l’évènement,...
Read More