Faits d’hiver : festival hivernal et parisien de danse contemporaine

 

Découvrir à la fois des lieux de diffusion…

C’est ce que propose Faits d’hiver du 16 janvier au 15 février 2014 : diffuser la danse dans de « petits lieux », pour la plupart situés dans l’Est parisien. Projet notamment porté par Micadanses, le festival Faits d’hiver se donne pour objectif de réintroduire une diffusion de la danse dans les arrondissements, et d’offrir aux compagnies des lieux de travail et des liens avec le public des amateurs.

Nous, Anatoli Vlassov, crédit photo Smaranda Olcèse.

Pour cela le festival développe des partenariats avec des lieux moins connus que les grandes structures parisiennes mais particulièrement actifs et engagés dans la diffusion artistique et culturelle de leur quartier.

Il s’agit des lieux suivants : Le Shakirail (18e), Le Vent se lève ! (19e), le Théâtre de Verre (18e), le Théâtre de la boutonnière (11e) et Turbulences (17e) ainsi que Le Tarmac (20e) qui s’ajoutent aux lieux traditionnels de la manifestation. MPAA/Saint-Germain (6e), Atelier de Paris – Carolyn Carlson (12e), Théâtre de la Cité internationale (14e), Micadanses (4e).

Teaser du Festival Faits d’hiver 2014

 

…et des créations chorégraphiques

Six créations voient le jour pour Faits d’Hiver : Souls d’Olivier DuboisNous d’Anatoli VlassovRoi et Reine d’Hélène Iratchet, Air de Vincent DupontStimmlos d’Arthur Pérole et Les Noces de Frédérike Unger et Jérôme Ferron.

Souls, Olivier Dubois, crédit photo Antoine Tempé.

Le festival propose aussi deux reprises : Henri et l’étrangère de Nathalie Pubellier et Jean Gaudin et Éloge du puissant royaume d’Heddy Maalem.

Eloge du puissant royaume, Heddy Maalem, crédit photo Patrick Fabre.

Découverte, qualité et diversité pour un festival qui se veut :  » Dynamique, varié et voyageur  » et dont nous partageons la conviction :  » Faits d’hiver 2014 est plus que jamais convaincu que la danse peut (et doit) irriguer Paris dans et hors les canaux officiels.  »

 

Air, Vincent Dupont, crédit photo Marc Coudrais.

On salue cette démarche d’irrigation chorégraphique. Souhaitons qu’elle finisse par développer et rendre lisible un nouveau maillage territorial de la culture parisienne autour de  ces « petits » lieux  si vivants !

Informations et réservations sur le site du festival.

Photo de Une, Roi et reine, d’Hélène Iratchet, crédit photo Agnès Mellon.

Written By
More from Véronique

Exposition Gestes du contact improvisation au Musée de la Danse

Le Musée de la Danse de Rennes propose divers événements autour du...
Read More