Extremalism de Emio Greco et Pieter C. Scholten

nan

Extremalism a ouvert le 35ème Festival de Montpellier 2015 en beauté, une édition qui s’annonce plus calme que la précédente, qui avait subit plusieurs annulations suite au mouvement des intermittents du spectacle.

C’est dans la magnifique salle du Corum Opera Berlioz, en plein centre de Montpellier, que nous avons pu découvrir cette collaboration entre l’italien Emio Greco et le hollandais Pieter C. Scholten. Ce spectacle est la toute première pièce des deux artistes depuis leur nomination en 2014 à la direction du Ballet de Marseille et de Het International Choreographic Arts Centre (ICKAmsterdam).

Extremalism, photo de Gia To - http://giatophotography.com

Pour l’occasion, Extremalism, le corps en révolte réunit les danseurs des deux compagnies : trente danseurs pour un spectacle époustouflant. La pièce propose de très belles chorégraphies en groupe, un ensemble uni, composé de danseurs de très haut niveau aux corps exceptionnellement travaillés et sculptés. Des enchaînements groupés aux solos et duos toujours mis en valeur par la masse en contrepoint. Les couleurs des costumes sepia, presque monochrome, donne à Extremalism une impression d’homogénéité dotée d’une belle force magnétique.

Extremalism, photo de Gia To - http://giatophotography.com

Extremalism, photo de Gia To - http://giatophotography.com

Ces danses aux allures presque tribales sont renforcées par l’étonnante sculpture lumineuse créée par le Studio Stallinga, qui surplombe la scène tout au long du spectacle. Cet imposant anneau de lumières, éteint au début, prend peu à peu sa place dans l’occupation de la scène. Quand enfin il s’allume, il règne au milieu de l’espace, à l’image d’un totem installé au milieu de cette cohésion d’éléments humains. Les symboles religieux ne manquent pas. On pourra y reconnaître des signes animistes, mais aussi plus proches de notre culture occidentale, des tableaux qui rappellent le christianisme.

Extremalism, photo de Gia To - http://giatophotography.com

Extremalism, photo de Gia To - http://giatophotography.com

Dans un dénuement surprenant, l’esthétique marquée et sobre d’Extremalism est frappante.

Une forme d’extrême se dégage de la masse de danseurs, formant des compositions dramatiques et harmonieuses, sauvages et organisées dans le même temps. Tantôt minuscules en fond de scène, comme les soldats anonymes d’un jeu de stratégie, tantôt au premier plan, rayonnant d’une individualité éclatante et finement ciselée, les danseurs portent l’oeuvre sans artifice.

Passée l’adrénaline du spectacle, la vision reste. On se surprend à y revenir, à y méditer.

Extremalism, photo de Gia To - http://giatophotography.com

Extremalism, photo de Gia To - http://giatophotography.com

 

 

Les prochaines dates de la tournée européenne en 2015 :

17-19 septembre à Marseille, La Criée
25 janvier à Amiens, Maison de la Culture
29 & 30 janvier à Sète, Théâtre Molière
13 février à Bruges, Concertgebouw
16 février à Maastricht, Theater an het Vrjthof
19 février à Rotterdam, Schouwburg
29 février à Tilburg
2 mars à Breda, Chassé Theater
4 mars à Utrecht, Stadtschouwburg
6 mars à Amsterdam, Theater de Meervaart

 

DISTRIBUTION

Ballet national de Marseille / ICKamsterdam

Concept et chorégraphie : Emio Greco et Pieter C. Scholten
Interprété par 30 danseurs du Ballet national de Marseille et d’ICKamsterdam
Dramaturgie : Jesse Vanhoeck
Sculpture lumineuse : Studio Stallinga
Lumière : Henk Danner
Costumes : Clifford Portier

Production : Ballet national de Marseille, ICKamsterdam
Coproduction : Festival Montpellier Danse 2015, Holland Festival, Napoli Teatro Festival, Maison de la Culture d’Amiens
Avec le soutien de : Stichting AMMODO

Durée : 1h15

ballet-de-marseille.com
ickamsterdam.com


iweb visitor

Written By
More from Gia

Love heals all wounds de Lil Buck et Jon Boogz à Vaison Danses

Le 21 juillet dernier, le Festival Vaison Danses nous avait créé l’évènement,...
Read More