Resilient Man, l’histoire de Steven McRae par Stéphane Carrel

Avec Resilient Man, Stéphane Carrel réalise un  film qui soulève le voile sur les coulisses douloureuses des danseurs professionnels de haut niveau, ici il s’agit du danseur étoile Steven McRae, star du Royal Ballet de Londres mais à travers lui ce que le documentariste montre c’est la difficulté de se maintenir à un tel niveau sans risquer son intégrité physique et sa carrière. Cette thématique de la douleur et de la souffrance cachée dans ses milieux d’excellence n’est que très rarement abordée, Charlotte Audureau s’y était risquée dans sa série Dolor à travers des photographies et des témoignages sonores de danseurs blessés, il y a quelques années.

Photo de Steven McRae extraite du Film de Stéphane Carrel Resilient Man tous droits réservés.

Resilient Man est donc un film nécessaire, une leçon de vie, une leçon d’espoir et une invitation à changer les pratiques et les regards sur la virtuosité nécessaire ou pas, sur le bénéfice/risque à prendre ou pas pour rester au niveau…le film pose aussi en filigrane la question du vieillissement du corps, de la perte de performances et des choix de vie qui se posent pour tout danseur à un certain point. Question de sacrifice aussi, carrière versus vie privée, et dans un couple qui renonce ? Et comment s’accommoder du manque qui résiste dans le corps et la tête de ne plus danser sur scène. Questions qui sont rarement abordées et qui sont pourtant essentielles dans ces sphères artistiques de haut niveau.

Photo de Steven McRae extraite du Film de Stéphane Carrel Resilient Man tous droits réservés.

L’accident de Steven McRae l’oblige à radicalement changer ses pratiques pour poursuivre son rêve et remonter sur scène, dans ce processus de rééducation on découvre une équipe d’hommes et de femmes qui entourent le danseur avec une écoute bienveillante. En premier lieu sa femme Liz (ancienne danseuse soliste du Royal Ballet de Londres), qui nous offre une autre forme de résilience, cette force de passer de la scène au foyer, de s’occuper de ses 3 enfants, de son époux brisé au sens propre et figuré. C’est une magnifique figure de femme, que Stéphane Carrel filme avec délicatesse, respect et tendresse. Tout le film est d’ailleurs teinté de ce respect, c’est un film que tout danseur.se devrait voir car il plonge au cœur de l’humain, montrant sa fragilité et sa grandeur. Steven McRae est émouvant, montrant sa fragilité, sa douleur et ses doutes transcendés par sa joie de danser. On sort de là en ayant envie de rencontrer ces beaux humains et Stéphane Carrel avec son regard si juste derrière la caméra en fait partie.

« Au sommet de sa gloire, Steven McRae, brillant danseur étoile au Royal Ballet de Londres se blesse au tendon d’Achille et s’effondre sur scène. Sa carrière semble finie. Pourtant, après 2 ans d’absence, accompagné par ses entraîneurs et l’équipe médicale de la compagnie, il suit un programme spécial pour revenir à son plus haut niveau.  Malgré l’adversité, Steven McRae compte bien remonter sur scène et danser à nouveau les plus prestigieux rôles du répertoire … »

Photo de Steven McRae et de Sarah lamb extraite du Film de Stéphane Carrel Resilient Man tous droits réservés.

C’est cette histoire incroyable de passion, de doute, de douleur et de résilience que le documentaire de Stéphane Carrel raconte : Resilient Man, un hommage au courage, à la ténacité et au talent de Steven McRae. Et à travers cette histoire singulière, le réalisateur Stéphane Carrel touche à des questions plus universelles qu’il dévoile ici :

“Dans ce film, je voulais montrer et raconter la fragilité de la vie, la vulnérabilité d’un homme mais aussi sa capacité à se relever. À travers l’histoire de Steven, je pouvais m’identifier. Comment allait-il se reconstruire après un tel choc? Comment affronterait-il sa peur et ses doutes ? Ce sont des questions existentielles que je m’étais déjà posées et que nous pouvons tous nous poser, des thèmes hautement universels. C’est une histoire forte, avec de puissants ressorts narratifs et des enjeux dramatiques dignes d’une fiction. Une histoire inspirante qui vous prend aux tripes, qui est faite pour le cinéma. Ce n’est pas que l’histoire d’un danseur de ballet exceptionnel.

C’est une histoire humaine et c’est aussi cela qui m’intéresse. Faire des va-et-vient entre le prestige et la normalité. Faire le portrait intime d’un homme de 37 ans, passionné par son métier. Un homme qui est aussi un père de famille aimant et investi.

Photo de Steven McRae extraite du Film de Stéphane Carrel Resilient Man tous droits réservés.

Un homme dit « normal » qui se lève le matin et prend le métro pour aller travailler. Si j’ai également voulu réaliser ce film c’est parce qu’il est très rare de montrer un danseur abîmé. C’est un sujet tabou. Un joueur de foot a le droit de se blesser et d’avoir mal, un danseur non. Le danseur doit briller et nous faire rêver. D’ailleurs, il est souvent mal vu de mêler danse et sport comme si le second terme dégradait le premier. Or, le danseur, sportif qui s’ignore, souffre.

Chaque danseur, chaque sportif, redoute la blessure car bien souvent elle peut mettre un terme à une carrière. Ce corps, il faut le perfectionner, l’entretenir, le faire travailler sans cesse pour produire le mouvement parfait. Mais jusqu’à quel prix ?

Photo de Steven McRae extraite du Film de Stéphane Carrel Resilient Man tous droits réservés.

Ce film c’était aussi la possibilité d’ouvrir des perspectives différentes pour les générations futures de danseurs.” Stéphane Carrel

Resilient Man 

Avec Steven McRae, Elisabeth McRae son épouse, les coachs Leanne Benjamin, Lesley Collier, Kevin O’Hare,  l’équipe médicale et sportive : Shane Kelly. Gregor Rosenkranz. Jane Paris. Les danseuses, Sarah Lamb, Anna Rose 0’Sullivan. Son ami Federico Bonelli, ancien danseur du Royal Ballet.

Écriture et réalisation : Stéphane Carrel,image : Stéphane Carrel, montage : Florence Maunier-Nougué, musique originale : Sylvain Millepied, montage son et mixage : Benoît Héry, étalonnage : Guillaume Lips. Producteurs : Julia Fangeaud, Guillaume Roy, Gabriel Chabanier. Production : Flair Production en coproduction avec : Featuristic films avec la participation de : Canal +, BBC, Ciné + avec le soutien : du Centre national du Cinéma et de la Sacem.

Où et quand ?

Le film sort sur les écrans le 17 avril 2024 dans toutes les bonnes salles de cinéma.

Image de Une, affiche de Resilient Man film de Stéphane Carrel © Flair Production / Featuristic Films tous droits réservés.

Written By
More from Véronique

Ulysse re-création 2021 de Gallotta à La Rampe

Voir Ulysse lors de sa création en 1981, reste un de mes...
Read More