La Biennale de Lyon sur Arte

Arte diffuse certains spectacles de la Biennale de la danse de Lyon à partir du 17 septembre 2014, pour ceux qui n’ont pas la chance d’habiter Rhône-Alpes ou qui n’auront pas réservé leurs places à temps voici une belle façon de se consoler par écran interposé.

Certains spectacles seront à découvrir en direct et d’autres en livestreaming. Tous les spectacles resteront en ligne plusieurs mois sur concert.arte.tv.

Au programme : la dernière création de la jeune chorégraphe sud-africaine Dada Masilo, présentée en première mondiale, un spectacle mythique des années folles interprété par les Ballets de Lorraine et la virtuosité des acrobates de la compagnie XY et de Yoann Bourgeois, à la frontière du nouveau cirque et de la danse.

Dès le 18 septembre à 21h en livestreaming sur ARTE Concert, Il n’est pas encore minuit. Première mondiale, chorégraphie : Compagnie XY. Réalisation : Jean-Marc Birraux

Haute voltige pour 22 acrobates. Sur un plateau parfois envahi de tout un système de planches qui sont à la fois des ascenseurs, des esplanades, des piédestaux, des catapultes, des pistes d’atterrissage, la compagnie XY repousse les limites de l’acrobatie. Les portés spectaculaires se mêlent à la danse, ici le lindy hop, née dans les années 20 à Harlem.

Dimanche 21 septembre à 23h40. Les Ballets de Lorraine 1924-2014, Paris-New York-Paris. Réalisation : Luc Riolon

Relâche, Ballet de Lorraine, crédit photo Laurent Philippe
Relâche, Ballet de Lorraine, crédit photo Laurent Philippe

Les Ballets de Lorraine remontent pour la première fois depuis un siècle le ballet surréaliste Relâche, créé en 1924 avec des décors de Picabia, une musique d’Erik Satie et un film de René Clair (Entr’acte). Relâche fait partie de ces ballets des années folles devenus mythiques. En regard dance cette même soirée, une variation du jeune chorégraphe Noé Soulier, ainsi que la célèbre pièce de Merce Cunningham, Sounddance.

Et en livestreaming sur ARTE Concert dès le 17 septembre à 14h30.

Dès le 21 septembre à 16h en livestreaming sur ARTE Concert. Première mondiale Celui qui tombe, chorégraphie Yoann Bourgeois. Réalisation : Louise Narboni.

Ils seront 6 acrobates, 6 individus à réagir à toutes les situations imaginées par Yoann Bourgeois. Dans le cirque qu’il invente, c’est l’acrobate, le voltigeur qui est « jonglé » par des forces qui le dépassent, par un plancher qui se dérobe. Un spectacle vertigineux, où la plus grande virtuosité n’est jamais démonstrative.

Celui qui tombe, Yoann Bourgeois crédit photo Magali Boz.
Celui qui tombe, Yoann Bourgeois crédit photo Magali Boz.

Dimanche 28 septembre à minuit. Première mondiale Carmen, chorégraphie Dada Masilo. Réalisation : Denis Caiozzi

ARTE avait diffusé il y a deux ans le Lac des cygnes iconoclaste de Dada Masilo. Cette année, la chorégraphe poursuit sa relecture des héroïnes tragiques avec Carmen : érotisée à l’extrême, elle parle de pouvoir, de sexe, de manipulation, et embrasse avec bonheur la puissance narrative de la danse.

Et en livestreaming sur ARTE Concert dès le 28 septembre à 20h30.

Toutes les informations sur Arte.

 

Image de Une, Visuel de Carmen de Dada Masilo, crédit photo John Hogg.

Written By
More from Véronique

Réédition de Merce Cunningham et la danse en France

Cette réédition est une initiative de la Briqueterie- CDCN du Val-de-Marne, en...
Read More