Bones the Machine & DJ Aaron « Finger Food » Flexing GasMask

Les trajets de métro seraient certainement nettement plus intéressants si on avait droit à des performances de danse comme ça …

Le flexing nous vient de Brooklyn, et incorpore les arts du popping, du tutting, du bone-breaking, des hats tricks, du pausing et de la contorsion. Elle serait issue non du hip hop mais d’une forme de danse de Jamaïque, le bruk-up, qui se danse sur du dancehall ou du reggae.

Le flexing est profondément inscrit socialement dans les quartiers chauds de Brooklyn. Ozzie Aniamatio, un « flexor », raconte : « Y’a plein de gens à Brooklyn qui sortent du caniveau ! Le flexing permet aux gens de raconter des histoires avec leur corps. »

Pour en savoir plus, consultez cet article d’Arte consacré au flexing.

Written By
More from Rachel

Peut on être féministe et aller voir « Kiss me, Kate » au Châtelet ?

Pourquoi aime-t-on tant les comédies musicales ? Est-ce le talent des artistes,...
Read More