Le Pavlova – un dessert de danseuse

Si l’on vous dit aérien, léger, blanc, vous pensez à une danseuse en tutu?

Si vous ajoutez sucré, croustillant, fondant ? Vous obtenez Le dessert à la mode cette année (gluten-free de surcroît!) : Le Pavlova.

Inspiré par la célèbre danseuse Anna Pavlova, il allie grâce et gourmandise et méritait bien un article sur CCCdanse.

Retour en histoire sur un hommage sucré à la danse.

Comme tous les desserts célèbres, il fait polémique. En effet, l’Australie et la Nouvelle Zélande se dispute sa paternité depuis la visite de la danseuse dans les deux pays lors de ses tournées mondiales dans les années 20.

Certains affirment qu’une recette néo-zélandaise circule dès 1929.  D’autres soutiennent que le chef de l’Esplanade Hotel à Perth en Australie a inscrit ce dessert sur sa carte en 1935. Pour les biographes d’Anna Pavlova les faits sont clairs:  le chef de l’hôtel où elle était descendue à Wellington en Nouvelle-Zélande l’aurait créée pour elle en 1926. Pavlova devient alors le dessert national en Océanie !

Et cette guerre culinaire vaudra au nom de Pavlova une prospérité double. L’occasion de revenir un peu sur la carrière de celle qui marqua à jamais l’histoire du ballet classique.

Anna Pavlova, danseuse attitrée du Théâtre Marrinsky s’émancipe du ballet national en 1911 pour créer sa propre troupe – fait, soulignons-le, très rare pour une danseuse à l’époque. Elle tourne alors dans le monde entier, et reste aujourd’hui dans l’imaginaire collectif la danseuse phare du ballet romantique. Son interprétation de la Mort du Cygne fit date, et reste un exemple de grâce et d’émotion pour toute danseuse lui ayant succédé.

The Dying Swan / Anna Pavlova from Atavisme on Vimeo.

Après tant de beauté, et maintenant que ce nom célèbre raisonne pour vous sous ses deux aspects : sucré/dansé,

Voici la recette !

Nous publions ici celle (facile!) de Marmitton. Vous en trouverez d’autres sur cet article de ELLE

Ingrédients pour 6 personnes

– 6 blancs d’oeufs
– 340 g de sucre
– 1,5 cuillère à café de vinaigre (de malt, de préférence)
– 1,5 cuillere à soupe de Maizena
– crème Chantilly
– fraises, framboises et/ou pêches, nectarines

Préparation de la recette :

Battre les blancs en neige très ferme. Ajouter le sucre peu à peu. Battre encore. Ajouter le vinaigre et la Maizena. Battre encore. Le mélange doit être ferme et brillant.

Mettre sur une plaque très très légèrement huilée (mieux encore, l’équivalent francais du ‘non-stick baking paper’). Disposer en forme de cercle assez haut (8 à 10cm).

Cuire au Four à 130°C pendant 1h15.

Laisser refroidir. Mettre au réfrigérateur. Une heure avant de servir, mettre la chantilly et les fruits par-dessus.

 

 

Written By
More from Anna

Le festival Springforward 2018 recherche des critiques de danse en herbe!

Vous aimez écrire sur la danse ? Vous avez une jolie plume...
Read More