Danseuse, gourmande et cuisinière ..? Oui chef ! – Interview de Lucie créatrice du blog « Cuisine en Scène »

Lucie est une danseuse pas comme les autres. D’abord membre du Ballet de Munich et aujourd’hui à la Compagnie Nationale de Danse de Madrid, Lucie est passionnée de cuisine. Curieux pour une danseuse nous direz-vous? « Pas du tout ! » vous répondrait celle qui pratique allègrement le grand écart entre la scène et sa cuisine.

De l’intimité de ses fourneaux au web, il n’y a qu’un pas, qu’elle franchit en 2007 avec la création de son premier blog de cuisine, qui devient plus tard Cuisine en Scène. Le succès est tel que le blog est hébergé sur le site de Côté Maison, convertissant ainsi plusieurs milliers de gourmands à ses recettes.

Une seule visite suffit pour vous séduire, car non contente de préparer de succulents mets d’une infinie variété, Lucie est également douée d’un sens du « stylisme culinaire » illustrant ses recettes de façon très alléchantes.

Gourmands lecteurs, nous avons interviewé Lucie, qui réside aujourd’hui à Madrid, pour qu’elle nous raconte cette « histoire d’amour entre un tutu et un tablier ».

En quelques mots peux-tu nous parler de ton parcours de danseuse?

L.B : J’ai commencé la danse à 6 ans au Conservatoire National de Région de Tours, avant d’entrer au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris à l’âge de 13 ans. Après 5 ans dans la capitale j’ai été engagée au Bayerisches Staatsballett à Munich, où j’ai dansé pendant 7 ans. J’ai rejoint la Compañía Nacional de Danza à Madrid en Septembre de cette année.

Lucie, auteure du blog « Cuisine en Scène »

As-tu toujours eu le goût de la cuisine ? Comment l’envie et le plaisir de cuisiner te sont venus ?

L.B : Non, je n’ai commencé à cuisiner qu’à 17 ans, après être tombée amoureuse d’un dessert alors pas trop à la mode : le cheesecake. Je le dégustais avec mes amis dans un petit restaurant de la rue de Buci, le « Citizen Café », qui a malheureusement fermé… J’ai voulu pouvoir le faire moi-même et c’est comme ça que je me suis embarquée dans une folie de pâtisserie, qui s’est progressivement transformée en passion pour la cuisine.

Peux-tu nous raconter la success-story de Cuisine en Scène ?

L.B : En arrivant en Allemagne j’ai dû me faire la cuisine, mon papa n’était plus là pour me faire du saumon surgelé…

En cherchant des recettes sur internet j’ai découvert la blogosphère et j’ai créé mon premier blog en 2007 sur Canalblog, « Les Délices de Lulu ». Mes recettes avaient beaucoup de succès et le blog a très vite évolué. Mais j’en ai eu marre de Canalblog, et j’ai « déménagé » chez Blogspot en 2009, donnant naissance à Cuisine en Scène.

CôtéMaison.fr m’a d’abord contactée pour me demander l’autorisation de publier ma recette de croissants au beurre dans un article consacré au petit déjeuner, avant de me proposer de « transférer » mon blog sur leur plate-forme. Cela leur permettait d’enrichir leur section cuisine tout en m’assurant beaucoup plus de lecteurs… j’ai accepté l’offre et depuis, j’ai des milliers de fans ! Ce blog est une des plus belles choses qui me soient arrivées. Merci à l’équipe de Côtémaison.fr !

Danseuse, passionnée de cuisine et gourmande, on pourrait penser que c’est paradoxal. L’idée de la danseuse qui se prive pour rester mince n’est-ce qu’un mythe selon toi ?

L.B : Non, c’est loin d’être un mythe. La danse est une discipline très exigeante et nombreuses sont les danseuses qui se privent pour rester minces… surtout quand les professeurs se permettent des réflexions sur leur physique ! J’ai moi-même vécu des moments difficiles à l’adolescence. Je pense que beaucoup de danseuses passent par une phase de : « Zut, je suis trop grosse». Quand on se voit tous les jours en collants dans le miroir, c’est presque inévitable !

Mais c’est en faisant des erreurs qu’on apprend le mieux. J’ai vite compris que se faire plaisir n’était pas incompatible avec une alimentation équilibrée. On peut être gourmande et mince, surtout quand on est danseuse ! Les gens l’ignorent trop (la plupart des danseurs aussi d’ailleurs), mais la danse est un art autant qu’elle est un sport de haut niveau, qui nécessite beaucoup d’énergie et une alimentation adaptée, riche en glucides principalement. Se priver ne mène à rien, et n’est d’ailleurs pas synonyme de minceur, je l’ai constaté sur beaucoup de collègues au cours de ma carrière !

D’ailleurs tu as posté récemment un coup de gueule adressé à ceux qui te disent: “Tu manges ça toi la danseuse? Et tu ne grossis pas? »Reçois-tu souvent de commentaires d’internautes surpris que tu cuisines et manges des cheesecakes en étant danseuse?

L.B : Oui, et beaucoup de gens qui me connaissent me posent la question aussi. Mais comme je le disais plus tôt, tout est une affaire d’équilibre. Je peux manger du cheesecake tout les jours sans grossir, parce que je me dépense énormément et que j’ai une alimentation équilibrée et adaptée à ma dépense physique. Le jour où j’arrêterai la danse, on en reparlera 😉

Connais-tu des danseurs qui cuisinent et mangent tes recettes ?

L.B : Oui, beaucoup ! Presque toutes mes amies et anciennes collègues munichoises, à qui j’ai appris à faire de bonnes choses, des anciennes camarades du CNSMDP qui dansent ailleurs en Europe et me suivent sur mon blog, et même des collègues de Madrid  aujourd’hui !

Une artiste qui cuisine, est ce que ça suit plutôt des recettes ou ça improvise ?

L.B : Un peu des deux : je m’inspire et j’improvise. Je suis extrêmement rarement une recette à la lettre, mais j’ai toujours une source d’inspiration.

La cuisine comme second métier après la carrière de danseuse, cela te paraît envisageable ?

L.B : Tout à fait ! J’y pense tous les jours. Je me vois bien propriétaire d’un petit salon de thé avec des produits à emporter, animatrice d’un programme télé ou auteur de livres ou de magazines de cuisine… on verra quand le moment viendra !

Pour nos lecteurs et lectrices affamés, as-tu une recette phare à leur recommander ?

L.B : Oui, celle du cheesecake de Lulu, l’Original :

Un classique de mon invention qui marche et plaît à tous les coups !

Cuisine en scène – le cheesecake de Lulu, l’original

Merci à Lucie d’avoir répondu à nos questions et longue vie à Cuisine en Scène !

Pour suivre les recettes de Lucie, Cuisine en Scène est sur Facebook 

Ca vous a fait saliver? Dites-le nous dans la boîte Youmood.me, à droite de votre écran !

Written By
More from Anna

Le festival Springforward 2018 recherche des critiques de danse en herbe!

Vous aimez écrire sur la danse ? Vous avez une jolie plume...
Read More