Danse et sculpture numérique

Création du studio britannique Universal Everything, à la frontière de la technologie, des arts plastiques, et de la danse.

« Nous avons réalisé une chorégraphie contemporaine dans un studio de capture de mouvements. Puis, nous avons transformé les données vidéos en sculpture digitale, formée par les traces du mouvement du danseur » raconte le fondateur du studio, Matt Pyke dans une interview à Deezen.

Photo : Deezen

Le film est retransmis à Séoul, sur un écran de 25 mètres de large et 4 mètres de haut, possédant la plus haute résolution au monde.

Written By
More from Rachel

Peut on être féministe et aller voir « Kiss me, Kate » au Châtelet ?

Pourquoi aime-t-on tant les comédies musicales ? Est-ce le talent des artistes,...
Read More