Dancehouse fête ses 20 ans !

Dancehouse, 20 ans et déjà une longue expérience

Mais laissons leur la parole and in english if you please !

Dancehouse is the centre for independent dance in Melbourne.

Through its programs of residencies, performance, training and research, Dancehouse is a space for developing challenging, invigorating, and socially engaged moving art. Dancehouse aims at being a genuine tool for the dance-maker, a catalyst for developing new audiences, and a facilitator of meaningful alliances and mobility schemes, in Australia and internationally.

Visuel de Dance territories, festival de Melbourne programmé par Angela Conquet photo Amory Culvenor

On vous avait parlé il y a quelques mois du dynamisme de la danse en Australie, on y revient pour célébrer le travail de ce centre que l’on vous fait découvrir pour l’occasion. Dancehouse, en deux décennies a développé un concept assez proche de celui des CDC (Centres de Développement Chorégraphique) avec des productions et présentations d’œuvres chorégraphiques, des artistes invités en résidence, un volet formation important et le soutien à la danse expérimentale ou d’avant-garde. Dancehouse offre en effet des cours de pratique régulière de tous niveaux, des masterclasses et des workshops proposés par des chorégraphes internationalement connus ou nouvellement reconnus dans le milieu de la danse.

Cet été, fin juin Dancehouse propose un atelier de notation avec Myriam Gourfink qui présentera aussi sa dernière création, Breathing Monster, et les mois de juillet et août Dancehouse recevra le Delta Project workshop series qui propose une série d’ateliers pour les danseurs malentendants.

Pour avoir un aperçu, regardez cette performance très particulière de Myriam Gourfink dans The Breathing Monster :

Dancehouse c’est aussi la possibilité de louer un espace de travail pour donner des cours ou développer un processus de création.

Le concept n’aurait pas été complet sans un volet réflexif qui accueille des performances, des travaux expérimentaux qui donnent lieu à un partage de pratique, de réflexion et d’archivage : mise en place aussi d’un réseau de diffusion et de circulation des œuvres et des artistes en Australie, soutenu par de nombreux partenaires parmi lesquels on peut citer Strutdance ou Leigh Warren.  Ce réseau s’ouvre à l’international puisque le CCN de Belfort dirigé par Joanne Leighton est invité en résidence à Perth dans ce cadre. Un des objectifs de cette initiative est de soutenir des projets en offrant aux artistes des résidences et/ou une logistique leur permettant de développer et de créer une œuvre chorégraphique innovante.

© Dance House

Dernier aspect tout à fait intéressant l’existence d’un journal disponible en ligne et qui traite des questionnements autour  de la danse et de sa pratique. On peut aussi saluer la nomination à la tête de Dancehouse d’Angela Conquet que l’on connaît bien en France puisqu’elle était directrice artistique pour Mains d’œuvres le centre multi arts de St Ouen. Dans ce cadre elle a mené plusieurs projets internationaux et a représenté la France dans le réseau de danse européen Aerowaves qui permet à de jeunes artistes de se faire connaître au-delà des frontières de leur pays d’origine (le dernier festival a eu lieu en mai dernier à Zurich). Une chance pour Angela Conquet et une reconnaissance du travail effectué qui se poursuit à travers la structure de Dancehouse en développant des partenariats hors Australie et notamment avec l’Europe. Encore une belle preuve qu’en art les frontières n’existent guère !

 

Image de Une prise sur le site de Dancehouse tous droits réservés. 

Written By
More from Véronique

En été pas de vacances pour la danse #18

La saison estivale est un temps privilégié de festivals mais aussi de...
Read More