Faits d’hiver la flamme de la danse réchauffe Paris

 

La 18 ème édition du Festival de danse organisé par micadanses,  Faits d’Hiver, ouvre ses portes à Paris du 13 janvier au 11 février 2016.

Dans son édito Christophe Martin décrit une petite flamme vivace et têtue qui éclaire le monde de la danse et poursuit une conquête douce pour que les corps et les têtes trouvent plaisir, surprise, à être ensemble. Paris comme un des centres où l’on danse, où l’on creuse un sillon essentiel celui d’une culture vivante, parfois dérangeante mais oh combien nourrissante. Faits d’hiver comme d’autres festivals ici ou ailleurs travaille au vivre ensemble en accueillant la diversité des propositions chorégraphiques. Cette année,  une attention particulière est donnée au féminin alors que le risque de l’ouverture et de la découverte en diffusant 8 créations est assumé. En ces temps d’état d’urgence, on a envie que la petite flamme de la danse devienne aussi une petite flamme de résistance qui repousse obscurité et obscurantisme. Faits d’hiver une belle façon de se réchauffer !

 

Au Programme : 11 spectacles dont 8 créations pour 24 représentations dans 7 lieux de diffusion !

 

Masculines5(c)Laurent Philippe
Masculines, Héla Fattoumi, Eric Lamoureux (c)Laurent Philippe

13 au 16 janvier 2016, Le Tarmac, mer jeu ven 20h / sam 16h, Héla Fattoumi/Eric Lamoureux, Masculines

Sept danseuses performent différentes féminités et explorent les potentialités expressives du corps au-delà des oripeaux assignés au féminin et déjouent les effets aliénants des stéréotypes accolés aux femmes.

Chorégraphie Héla Fattoumi, Éric Lamoureux / Interprétation Marine Chesnais, Sandrine Kolassa, Johanna Mandonnet, Clémentine Maubon, Alissa Shiraishi, Nele Suisalu, Francesca Ziviani / Création sonore Éric Lamoureux / Collaboration Jean-Noël Françoise / Régie son Thomas Roussel / Création lumières Xavier Lazarini / Régie lumières Jérôme Houles /Conception costumes Élise Magne, Héla Fattoumi / Réalisation costumes Sylvia Crine, Annaïg Le Cann / Collaboration artistique Stéphane Pauvret.

SCARLETTcreditNina-Flore Hernandez4
SCARLETT, Arthur Perole (c) Nina-Flore Hernandez.

18 et 19 janvier, Théâtre de la Cité Internationale, création, 20h30,  Arthur Perole, Scarlett

Avec la création Scarlett, Arthur Perole approfondit ses recherches chorégraphiques et travaille autour du rapport entre muse et créateur. Le regard et les désirs qui se posent entre l’un et l’autre, et l’étend au rôle et au poids des interprètes dans toute création.

Chorégraphie Arthur Perole avec l’aide des interprètes / Distribution Marie Barthélémy, Pauline Bigot, Cindy Emelie, Steven Hervouet / Musique Giani Caserotto / Scénographie Samuel Aden / Lumière Guillaume Fesneau / Costumes Catherine Garnier.

L'effroi - © Carole Quettier
L’effroi , Daniel Dobbels © Carole Quettier.

21 et 22 janvier, micadanses, création,  20h30, Daniel Dobbels, Lʼeffroi et Lʼautre éveil

Deux soli pour une même soirée sur deux pièces de Stravinsky questionnant la capacité du corps à traduire cette musique sans en être submergé.

L’effroi sur la musique de L’Oiseau de feu d’Igor Stravinsky. Chorégraphie Daniel Dobbels / Interprétation Marine Chesnais / Lumières Boris Molinié.

Lautre-éveil-©Laurent-Philippe.jpg
L’autre-éveil-, Daniel Dobbels (c)Laurent-Philippe..

L’autre éveil sur la musique du Sacre du printemps d’Igor Stravinsky. Chorégraphie Daniel Dobbels / Interprétation Carole Quettier / Lumières Boris Molinié.

4solitudesEllen Furey_Emmanuel Proulx
Solitudes duo, Daniel Léveillé, Ellen Furey_Emmanuel Proulx (c) Denis  Farley.

25 et 26 janvier, Théâtre de la Cité Internationale, 20h Daniel Léveillé, Solitudes duo

Gros plans sur le couple en une succession de duos : masculins, féminins, mixtes en une danse charnelle et exigeante.

Interprètes à la création Mathieu Campeau, Ellen Furey, Esther Gaudette, Justin Gionet, Emmanuel Proulx, Simon Renaud/ Interprètes sur scène Mathieu Campeau, Ellen Furey, Esther Gaudette, Justin Gionet, Brianna Lombardo, Emmanuel Proulx, Simon Renaud / Conception des éclairages Marc Parent / Musique Jean-Sébastien Bach, Pancrace Royer et autres classiques contemporains / Conseillère aux costumes Geneviève Lizotte / Direction des répétitions Sophie Corriveau / Régie  Armando Gomez Rubio.

parcelles, Nans Martin (c)
parcelles, Nans Martin (c) Nina Flore Hernandez.

 

27 et 28 janvier, micadanses, création, 20h30, Nans Martin, parcelles

Trois duos distincts composent parcelles, réflexion sur la signature du geste, par un « corps-auteur » qui singularise des actions relevant pourtant d’une culture commune : marcher, se tenir debout, courir, etc. parcelles expose la corporéité singulière des interprètes au regard du spectateur.

Conception & chorégraphie Nans Martin / Collaboration & interprétation Guillaume Barre, Nans Martin, Martin Barré, Rémi Leblanc-Messager, Claire Malchrowicz et Joan Vercoutere / Création musique Sylvain Ollivier – Eat a Kid / Musiques additionnelles Purcell – Funeral Sentences, March Z.860 Man that is born of a woman, La Mal coiffée – La Ronde del morts / Création lumière-régie Sébastien Lefebvre / Chargé de la coordination des projets  Hanif Badouraly.

Relative collider, Liz Santoro, Pierre Godard (c)
Relative collider, Liz Santoro, Pierre Godard (c) Ian Douglas.

 

29 janvier au 1er février, Théâtre de la Bastille, ven sam lun 19h30 / dim 17h,  Liz Santoro et Pierre Godard, Relative Collider

« Dans sa tentative de comprendre les lois physiques de notre présence les uns aux autres, Relative Collider met en question ce qui est échangé, créé et défait dans l’acte de performer et dans l’acte d’observer. »

Conception Liz Santoro et Pierre Godard / Interprètation Pierre Godard, Cynthia Koppe, Liz Santoro, et Stephen Thompson / Chorégraphie Liz Santoro / Texte Pierre Godard / Son Brendan Dougherty / Costumes Reid Bartelme.

PerrineValli©ChistianLutz
Perrine Valli © Chistian Lutz.

3 et 4 février, MPAA/Saint Germain, création, 20h Perrine Valli, Vincent Thomasset, (LA) HORDE, Cʼest tout à fait possible

Une soirée partagée autour du thème du handicap grâce à 3 projets artistiques, avec une exigence professionnelle pour une autre danse.

La chaise humaine (titre provisoire)

« Plusieurs personnes vinrent s’asseoir les unes après les autres sur mes genoux, mais aucune ne soupçonnait un seul instant que le coussin moelleux qui les accueillait était un être humain pétri de chair et de sang. » Edogawa Ranpo, La chaise humaine

Chorégraphie Perrine Valli / Interprétation Magali Saby, Ariel Martinez.

Titre en cours

Projet de solo, occasion «de travailler autour de la notion de contrainte, qu’elle concerne le langage, les mouvements, ou tout simplement, l’absence d’outils pour travailler sur un plateau.» Construire autour de «la rencontre» entre le chorégraphe et l’interprète, qui définiront ensemble «les zones de travail et de recherches.»

Chorégraphie Vincent Thomasset.

Night owl  (titre provisoire)

Projet interrogeant les notions de «normalisation», d’«intégration dans la société» et de «vivre ensemble» en travaillant avec des interprètes mal-voyants et non voyants – parfois accompagnés de leurs chiens guide au plateau. Ce projet s’accompagne d’un travail d’audio-description, pour rendre le spectacle accessible aux personnes présentant le même type de handicap que les interprètes.

Chorégraphie (LA) HORDE / Interprétation Odile Gerfaut, Élisabeth Lye, Fabienne Haustant, Idriss Emani Tchokouha et Mariam El Gouzi.

MaxenceRey MdT1©Marion Bati.
Le Moulin des tentations, Maxence Rey © Marion  Bati.

5 et 6 février, CDC-Atelier de Paris-Carolyn Carlson, création, 20h30 Maxence Rey, Le Moulin des Tentations

Quintet intimiste, réflexion sur le(s) monstre(s) qui nous habite(nt), comment les contenir, comment vivre sous tension, entre ce qui est en nous et ce qui jaillit de nous et nous submerge parfois. Quel dialogue établir à travers le corps ?

Conception, chorégraphie Maxence Rey / Création et interprétation  Stéphane Fratti, Leïla Gaudin, Yoann Hourcade, Thomas Laroppe, Maxence Rey / Création lumière Cyril Leclerc / Création sonore Bertrand Larrieu / Scénographie Frédérique de Montblanc / Costumes Sophie Hampe / Regard extérieur Leslie Mannès / Développement-Production-Diffusion Amelia Serrano.

Patkai©le générateur.
HS, Katalin Patkai©le générateur.

 8 et 9 février 2015, Le Générateur, Katalin Patkaï HS, création, puis Camille Mutel Go go go, said the bird (human bird cannot bear very much reality), création 20h

HS

« Je souhaite parler dans HS, comme dans toutes mes pièces, d’amour.

Plus particulièrement, il s’agit d’un amour absolu, infini entre une mère et son enfant. Mettre en scène un enfant semble aller de soit, tellement il nous sidère par le regard et le ton juste posés sur les choses

de la vie. Il y a Ernesto, avec qui je me suis amusée. On a chahuté, on a construit des cabanes, on a lu, on a réfléchi ensemble sur la vie, demain, après… Ce n’est pas plus que cela, mais c’est énorme.

Du transfert de l’adulte sur l’enfant. Je m’appuie pour cela sur la trame du texte que j’ai écrit et illustré par Frédéric Teschner. En résumé, il est question d’un monde d’enfant. Une catastrophe inconnue a

anéanti tous les adultes. Le sort de l’humanité est entre les mains de ces enfants…  » Katalin Patkaï.

Chorégraphie Katalin Patkaï / Interprétation Ernesto Boiffier Patkaï et Katalin Patkaï / Musique et Interprètation Christophe Imbs / Scénographie Adrien Goubet / Lumières Benjamin Boiffier / D’après une nouvelle de Katalin Patkaï dans un livre conçu, mis en page et illustré par Frédéric Teschner.

GOGOGOcredit Antoine d’Agata ET Osamu Kanemura
Go go go, Camille Mutel crédit Antoine d’Agata  et  Osamu Kanemura.

Go go go, said the bird (human bird cannot bear very much reality),

Extrait d’un poème de T.S. Eliot le titre de la nouvelle création de la compagnie Li (luo) travaille sur  le désir circulant entre les trois performers. Selon les modalités du désir exprimé chacun réagit et en mesure l’impact sur sa présence en scène. Les visions urbaines de Osamu Kanemura, propose un environnement particulier à cette performance.

Conception et interprétation  Camille Mutel avec la collaboration de Philippe Chosson (danse) et Isabelle Duthoit (chant) / Lumières et régie Philippe Colin / Photographie et vidéo Osamu Kanemura / Costumes Eléonore Daniaud / Rédaction Ninon Steinhausser.

millibar 1 Crédits Pierre Cottreau
Millibar , Geisha Fontaine Crédit Pierre Cottreau.

10 et 11 février,  micadanses,  création, 20h30,  Geisha Fontaine et Pierre Cottreau, Millibar une ritournelle chorégraphique

« Comment s’emparer ici et maintenant d’une séquence dansée par la même personne en de multiples lieux, pendant dix-huit ans ? » C’est la question posée au public en l’invitant à voir la danse au présent tout en la confrontant à la mémoire instaurée par le film de Pierre Cottreau sur la ritournelle chorégraphique dansée par Geisha Fontaine dans divers points du monde depuis 1998.

Conception et chorégraphie Geisha Fontaine & Pierre Cottreau / Avec Aina Alegre, Pierre Cottreau, Jean-Baptiste Doulcet, Geisha Fontaine, Julie Galopin, Alexandre Théry / Film Pierre Cottreau / Texte Vladimir Jankélévitch, L’Irréversible et la nostalgie (extraits) / Musique Jean-Baptiste Doulcet / Création lumière Rima Ben Brahim.

Exposition

Du 21 janvier au 11 février à micadanses (hall du 15 rue Geoffroy-l’Asnier) : exposition de photographies de Laurent Paillier, issues du livre « Danser la Peinture » de Laurent Paillier et Philippe Verrièle. Horaires : du lundi au samedi de 10h à 18h. Décrochage de l’exposition : jeudi 11 février

 

Lieux

Le Tarmac – La scène internationale francophone (Paris 20e)/Théâtre de la Cité internationale (Paris 14e)/micadanses (Paris 4e)/Théâtre de la bastille (Paris 11e)/MPAA/Saint-Germain (Paris 6e)/CDC Atelier de Paris – Carolyn Carlson (Paris 12e)/Le Générateur (Gentilly 94).

Infos pratiques

micadanses15, 16 et 20 rue Geoffroy-l’Asnier – 75004 Paris

Tél accueil : 01 42 74 46 00/Tél réservations : 01 72 38 83 77

Contacts : faitsdhiver@micadanses.fr/ en savoir plus sur le festival, c’est ici.

Imlage de Une, visuel de Faits d’hiver, tous droits réservés.

Written By
More from Véronique

Stage pré-rentrée association Noun

Nous faisons le relais ci-dessous d’un stage de pré-rentrée proposée par Sylvie...
Read More