De(s)generation, la création 2016 d’Amala Dianor  

 

La première de la création De(s)generation d’Amala Dianor a lieu samedi 9 janvier 2016à 19h au Théâtre Louis Aragon du Tremblay-en-France.

Ce théâtre accueille la compagnie Amala Dianor en résidence dans le cadre de Territoire(s) de la danse 2015 et 2016, avec le soutien du Département de la Seine-Saint-Denis. Amala Dianor est presque un habitué du lieu puisque il l’a d’abord fréquenté en tant qu’interprète pour la compagnie Chatha lorsque celle-ci y a mené sa résidence en 2012 et 2013.

De(s)generation, Cie Amala
De(s)generation, Cie Amala Dianor, Sandrine Lescourant (c) Le Poulpe.

Après avoir dansé pour Abou Lagraa, Georges Momboye ou Emanuel Gat, il fonde sa compagnie en 2012 et crée Crossroads (dans le cadre du Festival Hautes Tensions et qui reçoit le 2éme prix du jury et le prix du public du concours [re]connaissance). Il crée l’année suivante le quatuor féminin Parallèle au Centre National de la Danse.

Pour sa nouvelle création au nom porteur de sens De(s)generation, Amala Dianor fait un retour sur son histoire avec le hip hop, sa pièce rassemble 6 danseurs hip hop emblématiques en croisant les générations.

Repartant de la devise Peace, unity, love, and having fun, Amala Dianor rassemble dans sa pièce plusieurs générations, à travers des danseurs emblématiques du mouvement hip hop. Entre ceux qui ont fait leur classe sur le bitume et les plus jeunes accros aux démos de YouTube, les techniques, les savoirs se croisent et établissent une nouvelle mémoire du mouvement. Cette question de la mémoire et de sa transmission transgénérationnelle habite la pièce d’Amala Dianor avec une exigence : préserver cette culture du défi, de la confrontation, ce goût de la performance et du plaisir de danser !

« Avec, en filigrane, la belle idée de bienveillance des uns envers les autres, de la transmission et de la solidarité, quel que soit l’âge ou l’endroit d’où l’on vient. Un spectacle comme un remède utopique aux perspectives qu’on nous assigne ! »

 

De(s)generation

Chorégraphie : Amala Dianor avec Gabin Nuissier, Brahim Bouchelaghem, Mathias Rassin, Admir Mirena, Sandrine Lescourant, Link Berthomieux. Musique :  Francois Leon Przybylski. Photos : Le Poulpe Hafiz Dhaou.

Autour de cette pièce, Amala Dianor développe le projet fédérateur Regeneration avec des danseurs amateurs qu’il présentera sur la scène du Théâtre Aragon le 28 mai 2016 lors de l’événement de clôture de saison Ce Qu’il Faut Découvrir. Ses maîtres mots : Rencontrer, Transmettre, Partager !

 

De(s)generation, Cie Amala Dianor, (c) Le Poulpe.
De(s)generation, Cie Amala Dianor, Mathias Rassin (c) Le Poulpe.

Voir les spectacles de la compagnie Amala Dianor

9 janvier 2016, première, De(s)génération, Théâtre Louis Aragon, Tremblay-en-France

15 janvier, De(s)génération, CNCD d’Angers

19 janvier, De(s)génération, Théâtre Paul Eluard, Bezons

1er Février, Man Rec, Le Pacifique- CDC, Grenoble

1>3 mars, Extension, – La Filature – Scène Nationale, Mulhouse

11 mars, Man Rec, scolaire à Pouancé

18 mars, Man Rec, Extension, Nioun Rec, Le Cargo à Segré

19 mars, Man Rec, Extension, Nioun Rec à  Escale Danse en Val d’Oise/ Théâtre Jean Marais, Saint-Gratien

29 avril, Man Rec, CCN de Tours , Tours

11 juin, Extension, Man Rec, Nioun Rec, Villages en Scènes, Layon

Pour en savoir plus sur la compagnie Amala Dianor c’est ici

Pour les informations et les réservations de la première de De(s)génération, c’est au 01 49 63 70 58 ou sur le site du théâtre.

Image de Une, De(s)generation, Cie Amala Dianor crédit photo Le Poulpe.

Written By
More from Véronique

Les Estivales du Malandain Ballet Biarritz

Avant le Temps d’aimer qui ouvrira la rentrée, le ballet Malandain de...
Read More