Un engagement au féminin à La Rochelle

Regrouper les opérateurs culturels, les universitaires, les associations, les collectivités territoriales… afin de renouveler les regards sur les Afriques et célébrer la diversité des expressions artistiques et culturelles, telle est la mission de l’Institut des Afriques, situé à Pessac (33), en Nouvelle-Aquitaine. 

Corps engagés, crédit photo Julien Barraud.

Ce week-end des 17 et 18 mars, il organisera, cette fois-ci en Charente-Maritime à La Rochelle, un week-end « Corps engagés », avec la compagnie Auguste-Bienvenue et la structure rochelaise de développement culturel et cosmopolite de Laurence Moinard, Café blanc.

L’occasion également de valoriser le programme « Engagement féminin » porté par les chorégraphes Auguste Ouédraogo et Bienvenue Bazié au Burkina Faso depuis 2008 et qui accompagne et forme les artistes chorégraphes féminines sur le continent africain. Programme dont la danseuse chorégraphe Salamata Kobré est lauréate.

Moom, Salamata Kobré (c) P. Majek.

Où et quand ?

Vendredi 17 mars, à 18 h 30, à Mille Plateaux CCN de La Rochelle se tiendra une table ronde sur les enjeux de la danse contemporaine en Afrique de l’Ouest et en Nouvelle-Aquitaine (entrée libre).

Samedi 18 mars, à 11 heures, à l’espace Bernard-Giraudeau, la danseuse chorégraphe Salamata Kobré viendra donner un atelier de danse ouvert à tous (gratuit sur inscription par mail à cafeblancontact@gmail.com).

Le soir, à 20 heures, les spectacles Milk, de Camille Guillaume, lauréate d’un appel à projet, et Moom, de Salamata Kobré, seront présentés.  Tarifs : plein, 10 euros ; réduit, 6 euros. En vente sur le site Internet Billetweb et sur place le soir même. Petite restauration sur place.

Plus d’informations sur le site Internet de l’Institut des Afriques, ici !

Article rédigé par notre correspondante en région Jenny Delrieux, journaliste à Sud Ouest.

Image de Une, visuel de Corps engagés crédit photo P. Majek.

Written By
More from Véronique

Leïla Ka : hip hop et au-delà

On a déjà évoqué Leïla Ka dans un article précédent, et l’extrait...
Read More