Soraya Thomas en Nouvelle-Aquitaine

Deux créations de la chorégraphe réunionnaise Soraya  Thomas sont présentées au printemps en Nouvelle-Aquitaine : son solo-manifeste Et mon cœur dans tout cela ? et  la pièce de groupe Souffle, respectivement deuxième et  troisième volet de son triptyque La Révolte et l’intime.

 Souffle

Dernier volet d’un triptyque consacré à la révolte et à l’intime, Souffle est une allégorie dansée de notre époque : Soraya Thomas l’a conçue comme « un temps de répit », de « calme inquiet » avant la tempête, fortement inspirée du climat de  son île. Chez elle en effet, l’engagement est toujours politique autant que physique.Sur un plateau en perpétuel mouvement, sorte d’espace onirique où des ventilateurs créent transparences et tremblements, les 6 interprètes s’entrechoquent ou se soutiennent, se heurtent ou s’épaulent. Entre accélération et suspension, au-dessous  du volcan, ils et elles semblent donner corps à l’idée même de résilience.

Chorégraphie : Soraya Thomas. Interprétation : Maëva Curco-Llovera, Sarah Dunaud, Amélie Pialot, Claudio Rabemananjara, Jules Martin, Manon Payet. Conception scénographique : Frédéric Dussoulier, Soraya Thomas. Construction scénographique : Frédéric Dussoulier, Cédric Perraudeaux. Création musicale : Thierry Th Desseaux. Création lumière : Christophe Bruyas. Musiciens : David Fourdrinoy (percu), Sabine Deglise (voix). Régisseur général : Frédéric Dubreuil. Costumes : Chloé Petitpierre

Et mon cœur dans tout cela ?

Et mon cœur dans tout cela ? Soraya Thomas ©Podj

Aux origines, il y a la révolte d’une artiste confrontée à la montée des intolérances, qui explore la notion de résistance depuis l’angle des femmes noires. Seule en scène, à nu.e, l’artiste convoque ce qu’elle est : danseuse, chorégraphe, femme métisse de 46 ans exposant son corps. Ici, la nudité cesse d’être une question pour devenir manifeste. Comment se départir de l’image de la femme noire/métisse comme corps exotique, hyper sexualisé ? Et mon cœur dans tout cela ? est une œuvre fascinante, d’une radicale beauté.

Chorégraphie et interprétation : Soraya Thomas en collaboration avec : David Drouard. Création lumière : Valérie Foury. Création sonore : Thierry Th Desseaux. Costume : Juliette Adam. Voix off : Marie-Jeanne Dujardin Thomas.

Où et quand ?

Souffle,  mardi 19 mars – 20h  – Maison des Arts et de la danse  (Limoges)

Vendredi 22 mars – 19h30 – La Manufacture-CDCN (Bordeaux)

Jeudi 28 mars, 13h30  et 19h  – TEAT Champ Fleuri (Saint Denis La Réunion)

Et mon cœur dans tout cela ?

Vendredi 26 avril – 20h – Odyssée, scène conventionnée (Périgueux)

Et aussi 

Les Jupes (création 2024 – en cours)

Jeudi 11 avril – 18h – Premier Regard – La Manufacture- CDCN (La Rochelle)

Image de Une, visuel de Souffle, Soraya Thomas, Cie Morphose crédit photo ©Marie-Julie Gascon.

Written By
More from Véronique

Edouard Hue à la Scala de Paris

Edouard Hue, jeune chorégraphe de la compagnie Beaver Dam, ne cesse de...
Read More