Soirées danSons au théâtre des quatre saisons

Le théâtre des Quatre saisons de Gradignan présente DanSons un temps fort autour de la danse du mardi 14 au samedi 25 mars avec une programmation très ouverte, rassemblant des univers esthétiques et chorégraphiques variés.

Présentation et agenda des spectacles

Mardi 14 mars à 20h15, Le Cinquième Hiver, Maria Muñoz, Pep Ramis

Le cinquième hiver, Cie Mal Pelo © Jordi Bover.
Le cinquième hiver, Cie Mal Pelo © Jordi Bover.

La compagnie Mal Pelo est de retour au Théâtre des Quatre Saisons, après y avoir joué en 2015 un ballet où la danse se mêlait aux préludes et fugues de Bach. Dans Le Cinquième Hiver, le couple Maria Muñoz – Pep Ramis, tout de noir vêtus, offre une réflexion dansée sur la fuite du temps et les aléas de la relation à l’autre. A la force de la chorégraphie s’ajoutent les mots du poète napolitain Erri de Luca, prononcées par la voix off de la chanteuse tunisienne Alia Sellami et aux mélopées du chanteur de flamenco Niño de Elche.

Jeudi 16 mars, deux propositions pour une même soirée… 

20h15 Music Visualization, Cie Pedro Pauwels, Création

Music visualization (c) DR.
Music visualization, Cie Pedro Pauwels (c) DR.

Comment rendre la musique visible ? Comment « donner corps » à un instrument ? Un véritable défi auquel se sont frottés, entre autres, dès le début du XXème siècle, les danseuses Isadora Duncan et Ruth Saint Denis, ou encore le compositeur Émile Jaques-Dalcroze. Ce sont ces questionnements qui ont orienté la recherche de Pedro Pauwels lors de la création de Music Visualization. Dans cette pièce chorégraphique, le corps du danseur devient la traduction du rythme, des mélodies et de la structure harmonique de la composition musicale. Ainsi le rapport entretenu entre le sonore et le visuel est donné à voir au spectateur. Pour ce faire, Pedro Pauwels fait incarner chaque pupitre de l’orchestre par ses danseurs en individualisant corporellement chacun des instruments. Cinq étudiants du Conservatoire National Supérieur de Danse de Paris et cinq instrumentistes du Pôle d’Enseignement Supérieur Musique et Danse de Bordeaux sont les interprètes de ce spectacle où musique et danse ne font qu’un. Les étudiants seront en résidence au Théâtre des Quatre Saisons quelques jours avant la représentation.

 

22h15 Chaîne, Hamid El Kabouss, Cie MIM.H

Chaîne (c) Amélie Sales
Chaîne, Cie MIM.H (c) Amélie Sales.

Création chorégraphique pour trois danseurs, Chaîne est inspirée de Strange fruit, véritable hymne antiraciste interprété pour la première fois par Billie Holiday, ainsi que du film documentaire Black Music : des chaînes de fer aux chaînes en or de Marc-Aurèle Vecchone. La démarche du chorégraphe Hamid El Kabouss trouve son point de départ dans un questionnement : comment les esclaves noirs, entravés par des chaînes, ont trouvé la force de résister malgré l’extrême difficulté de leurs conditions de vie ?
Le spectacle conjugue danse et musique noire américaine et explore les capacités de résistance de l’Homme qui, refusant la soumission, est porté par un élan le menant à la libération. Traversé par des morceaux de work songs, soul, jazz, blues, funk et house musique, Chaîne poursuit la réflexion d’Hamid El Kabouss sur la vie en communauté et les rapports de domination.

Lundi 20 mars à 20h15 Partita 2, Anne Teresa De Keersmaeker, Boris Charmatz, Amandine Beyer

Partita 2, ATDK, Cie Rosas © Herman Sorgeloos
Partita 2, Anne Teresa De Keersmaeker, Boris Charmatz, Amandine Beyer © Herman Sorgeloos

Après la Cour d’Honneur du Palais des Papes qui a accueilli en 2013 Partita 2 pour la clôture du Festival d’Avignon IN, c’est à la scène des Quatre Saisons d’accueillir cette création. Partita 2 est née de l’association de deux chorégraphes désireux de collaborer à la conception d’une pièce chorégraphique où chacun n’écouterait que sa propre joie de danser. Anne Teresa De Keersmaeker n’avait jamais écrit de duo homme-femme où elle s’engage elle-même comme interprète. Sa rencontre avec Boris Charmatz est une invitation à vagabonder entre la méticulosité de ses propres constructions formelles et le style plus improvisé de son partenaire. Très complémentaire, le duo s’enrichit d’un troisième partenaire, la violoniste Amandine Beyer. Explorant les relations entre danse et musique, les deux danseurs donnent à voir la musique à laquelle ils prêtent corps.

 

Mercredi 22 mars à 20h15, Contagion, Sébastien Laurent, Cie Moi Peau

Contagion, Cie Moi Peau (c) DR.
Contagion, Cie Moi Peau (c) DR.

Dans le contexte d’une société de plus en plus virtualisée où le contact humain s’altère et se raréfie, la compagnie Moi Peau signe un acte de résistance à cette normalisation liée à l’envahissement de nos vies par les interfaces numériques. Ainsi, dans Contagion, l’interface avec le public n’est autre que le corps du danseur, désireux de redonner à l’individu sa singularité, garante de la possible construction d’un lien avec autrui. Il s’agit pour le chorégraphe Sébastien Laurent, accompagné de trois autres danseurs, d’explorer les émotions primaires de l’être humain et celles générées par la relation à l’autre, l’empathie se faisant le vecteur d’une véritable « contagion » émotionnelle.

 

Samedi 25 mars à 20h15, Toyi Toyi, Hamid Ben Mahi, Cie Hors Série

TOYI TOYI ©Laurent Philippe
TOYI TOYI, Cie Hors Série ©Laurent Philippe

À la croisée de la danse et du témoignage, cette pièce chorégraphique retrace les parcours de vie de trois danseurs originaires de Katlehong, un township situé dans les environs de Johannesburg en Afrique du Sud, et leur rencontre avec un danseur bordelais de la compagnie Hors Série. Elle a été conçue en écho aux cris de révolte des Sud-Africains pendant l’Apartheid.

Ces quatre danseurs mènent sur le plateau un dialogue effréné et deviennent tour à tour conteurs et porte-paroles de leur communauté à travers leur histoire personnelle. Ainsi, Hamid Ben Mahi offre au public l’opportunité de saisir pleinement la conscience et le souffle premier de ces cultures urbaines qui ne sauraient se résumer qu’à leurs danses.

 

Théâtre des Quatre Saisons, Parc de Mandavit – 33170 Gradignan www.t4saisons.com

Réservation : 05 56 89 03 23 Billetterie c’est ici !

Image de Une, Le cinquième hiver, Cie Mal pelo © Jordi Bover.

Written By
More from Véronique

L’Automne de la Danse à Lyon

Pour accompagner l’automne en douceur et avec énergie, La Maison de la...
Read More