Regard en cours-Trois solos trois chorégraphes

Nous relayons ci-dessous la belle initiative de CitéDanse associée aux Barbarins Fourchus, une façon de découvrir la diversité de la création chorégraphique et de participer à un moment festif et convivial qui permet d’entrer dans la danse. On aime !

« Cette saison CitéDanse et la Cie Barbarins Fourchus s’associent pour une série de rencontres dédiées à la création chorégraphique. Pour cette première, une présentation de trois solos en cours de création suivis d’un bal contemporain.

Sous la forme d’extraits de cinq à trente minutes, les artistes ont le choix de mettre en jeu ce qui fait l’essentiel de leur actualité, de solliciter du public l’expression de son ressenti et des questions qui peuvent en résulter.

La présence simultanée dans la même soirée de trois travaux différents permet d’appréhender l’extrême diversité des modes de création contemporaine et des cheminements de pensée empruntés. »

Au programme

Anne-Claire Cauhapé [Grenoble] Micro-bascules et autres transports de soi

Micro-bascules et autres transports de soi, Anne-Claire Cauhapé (c) Alexis Zeville.

 « Glonfler, suspendre, saisir, projeter, contraindre… autant d’actions produites par les pensées et les émotions quand elles travaillent l’être à même son corps. Plonger en soi pour contempler le ressac de ces mouvements internes : pensées parasites, appels à la rêverie, désirs irrépressibles, élans contradictoires…. Suivre le fil de ces multiples micro-reconfigurations des rapports à soi, à l’autre, à l’environnement pour faire du processus chorégraphique un vecteur poétique et un outil d’enregistrement de cette sismographie interne du corps. »

Conception, danse Anne-Claire Cauhapé. Composition musicale et création vidéo Félix-Antoine Morin. Soutien accueil en résidence à l’école et Cie de théâtre « L’École des gens » à Grenoble.

Patrick Mangold – Cie Adès [Lausanne]  Doresu

Doresu, Patrick Mangold, Cie Adès © Philippe Weissbrodt.

 

« … comme si la raison n’était que le masque rituel du danseur en transes. Le masque, dont les traits sont des signes conventionnels, rassure. Mais derrière le masque, c’est le visage ravagé du danseur, et son souffle haletant et la transe que perçoit sourdement le spectateur, qui accomplissent l’exorcisme. L’avocat à ce moment suprême est un sorcier. » Robert Badinter, L’Exécution

Création et interprétation Patrick Mangold. Accompagnement à la création Stéphanie Lemonnier et Madeleine Bongard. Musique Solam Riondel. Lumières Claire Firmann.

Émeline Nguyen – Cie La Guetteuse [Grenoble] Louve

Louve, Émeline Nguyen, Cie La Guetteuse (c) Gabriel Cavallini.

« A la lisière de la marginalité, une femme s’invente une solitude vivante, intime et puissante et interagit avec ses fantasmagories. Polymorphe, cette femme joue de la métamorphose, tantôt louve, tantôt pierre, tantôt chardon, et invente ses propres rituels. Ce travail anime des recherches sur les figures de sorcières du Moyen Âge et de l’époque contemporaine. »

Création, interprétation : Émeline Nguyen ; Production : Cie La Guetteuse.

Où et quand ?

Vendredi 23 Novembre 2018 à 19H30. Durée : 1H30 – Ouverture des portes à 19H La Salle noire – Ancienne usine Cémoi, 19 rue des arts et métiers – 38000 Grenoble.

Informations pratiques contact@citedanse.org // 06 17 25 50 45

En savoir plus : Regard en cours – Trois solos trois chorégraphes

Buvette et petite restauration sur place. Réserver son billet en ligne ici !

Image de Une visuel de Louve, Émeline Nguyen, Cie La Guetteuse crédit photo © Gabriel Cavallini.

Written By
More from Véronique

Prégnance le terme arrive

Nous vous avons déjà parlé ici de ce projet autour de la...
Read More