Rencontre avec la compagnie Lève Un Peu Les Bras

compagnie Lève Un Peu Les Bras

Nous vous parlions récemment de la danse aérienne. CCCdanse vous propose aujourd’hui de découvrir une nouvelle compagnie adepte de cette discipline, mais pas que ! Une rencontre entre l’air et la terre avec Paul Canestraro de la compagnie Lève Un Peu Les Bras.

Donner du plaisir par le mouvement

Alors étudiants en STAPS, Paul Canestraro et Clément le Disquay découvrent un peu par hasard la danse. Le hasard fait bien les choses ; plus qu’une découverte, cette discipline devient une véritable vocation.

Avec la danse, ils découvrent avant tout la création de mouvement. Pas le « joli » mouvement, celui qui a une forme, un style précis. Non. Le style ils n’en veulent pas. D’ailleurs, quel style adopter ? Adeptes du hip hop, des arts martiaux, des sports extrêmes, du cirque, des acrobaties… nous avons affaire à deux autodidactes qui se forment à différentes disciplines, testent sans cesse de nouvelles choses et n’ont pas envie de se « limiter » à un style. « Lorsque nous chorégraphons, nous ne cherchons pas à traiter d’un sujet défini, mais nous nous concentrons sur ce qui nous fait du bien sur scène » confie Paul. La philosophie de Lève Un Peu Les Bras (LUPLB) est que le mouvement doit avant tout servir le propos et amener du plaisir ! « Nous travaillons beaucoup sur la réalité du mouvement. Chaque mouvement a un sens, il ne doit pas recopier une forme mais être ressenti ». Peu importe les forces et faiblesses de chacun, son en-dehors, son coup de pied, sa souplesse ; tout le monde peut créer du mouvement. De cette approche naît une danse accessible, qui fait sens et « parle aux gens ».

Un véritable lien se crée avec le spectateur, il entre pleinement dans l’univers au sein duquel les danseurs l’invitent. Un univers où tout devient possible. Avec des chorégraphies très visuelles et un fort rapport à l’imaginaire, la compagnie puise son inspiration dans le cirque, le théâtre burlesque, les spectacles de marionnettes…

Compagnie Blick Théâtre - tous droits réservés
Compagnie Blick Théâtre – tous droits réservés

Entre le sol et l’air…

Leur travail au sein de la compagnie Les Passagers et leur rencontre lors d’un stage en spéléologie (je vous le disais, ils testent tout !) avec Charles Lecoq, formateur en travaux en hauteur, leur donne envie de développer un pôle aérien au sein de leur compagnie. Deux autres danseuses, Pauline Journe et Camille Brulais, les rejoignent dans ce projet. « Nous avons vu dans l’aérien l’opportunité d’enrichir notre travail, de créer de nouveaux mouvements ; de la corde comme du corps naissent des idées de mouvements« .

Après s’être dédiée une année à la création en aérien, la compagnie repart sur une création « au sol » avec WITH, un magnifique duo burlesque d’une grande intensité physique, inspiré par la vie de tous les jours et guidé par le plaisir de danser à deux. « WITH est la continuité du premier duo que Clément et moi avions créé à l’université et qui est à l’origine de LUPLB. Nous voulions ouvrir cette création et l’enrichir de nos nouvelles expériences ».

 

WITH-CIE LÈVE UN PEU LES BRAS from Cie LUPLB on Vimeo.

Puis naturellement l’envie d’aller vers une création pluridisciplinaire est venue: « Nous nous sommes dit que cela n’avait pas de sens de séparer notre travail en aérien de celui en plateau ; le corps est une seule et même entité, qu’il soit en l’air ou au sol. Ces deux domaines nous amusent, nous font créer et apprendre. Ils représentent tous les deux l’ADN de la compagnie ». La compagnie prépare actuellement une nouvelle création dans ce sens, D’ici-Bas.

Compagnie Lève Un Peu Les Bras "D'ici bas" - Tous droits réservés.
Compagnie Lève Un Peu Les Bras, D’ici bas – Tous droits réservés.

Vous voulez en savoir plus sur Lève Un Peu les Bras ? Jetez un coup d’œil à leur nouveau site web. Vous y trouverez toutes les informations sur leurs prochaines créations et représentations.

Au fait, vous vous demandez surement d’où vient le nom de la compagnie ? Alors je vous partage la petite anecdote 🙂
« Dans un sketch d’Elie Kakou, il y a un passage où il parodie un mannequin : 1, 2, 3, 4, tu bloques et lève un peu les bras. Nous voulions travailler autour de mouvements un peu décalés, drôles, qui donnent du plaisir à faire et à regarder. Aussi, nous cherchions un nom un peu décalé et l’avons trouvé dans cette phrase d’Eli Kakou. »

Des commentaires ? N’hésitez pas à nous en faire part !

Written By
More from Caroline Baron

Rencontre avec la compagnie Lève Un Peu Les Bras

Nous vous parlions récemment de la danse aérienne. CCCdanse vous propose aujourd’hui...
Read More