Open space à L’étoile du nord

L’étoile du nord accueille 6 étapes de création pendant le festival Open Space, une belle façon de découvrir des processus de travail autour de la jeune danse contemporaine.

Programme Open Space

LES 19 ET 20 JANVIER vendredi et samedi à 20h30

AD BEATITUDINEM, Louis Barreau – Cie danse louis barreau

Chorégraphie Louis Barreau. Danseurs Marion David et Thomas Regnier.  Musique Variations Goldberg, Johann Sebastian Bach, par Zhu Xiao-Mei. Coordinatrice de projets Jessica Piris.

Comme dans les Variations Goldberg de J.S. Bach – partant d’une Aria de base qui ne cesse de varier au fil de l’œuvre – les deux danseurs avanceront au fil de variations chorégraphiques, cherchant toujours à aller dans le sens d’une transformation progressive de la personne à la figure, s’émancipant de leurs affects pour tenter de ne devenir que des mediums de sensations et de formes.

UNE ÉMOTION – une pièce matérialiste (Partie 1), Fernando Cabral

Une émotion, Fernando Cabral © Romuald Rocheta.

Conception et chorégraphie Fernando Cabral. Danse et création Muriel Bourdeau et Fernando Cabral. Assistance à la dramaturgie Thomas Badinot. Administration et accompagnement au projet Sergio Chianca.

Fernando Cabral fabrique une matière chorégraphique de l’affect, en puisant dans des états de corps bouleversants et dérangeants. Il questionne l’expérience physique des émotions, explore et s’approprie corporellement des états de déchirement et d’effondrement. En mettant en jeu la densité et la gravité du corps, sa matérialité, il expérimente les notions d’effondrement et d’abandon. Une écriture de mouvements émotionnels, charnels et brutaux. Projet de création pour 2018, Une émotion – une pièce matérialiste s’inscrit dans le nouveau cycle du chorégraphe autour des conditions de partage de l’intime, qui a été initié par le solo The pleasure is mine , créé au Carreau du Temple à Paris, en 2015.

UN SATELLITE D’ UN SEUL ÊTRE, Gaëlle Bouilly et Matthias Groos – Cie 29×27

Un seul être, Cie 29×27 © Stéphane Tasse.

Conception et réalisation Gaëlle Bouilly et Matthias Groos.  Mise en espace et scénographie  Gaëlle Bouilly. Chorégraphie et textes Matthias Groos. Complice chorégraphique Pauline Sol Dourdin. Interprètes Pauline Sol Dourdin, Stéphane Imbert, David Humeau, Maxime Herviou (en alternance), Matthias Groos.  Costumes Cécile Pelletier. Dispositif sonore Alain Le Foll. Développement et coordination Aurélia Roche Livenais.

Un satellite d’un seul être , création mars 2018 de la compagnie 29×27, est un thriller sentimental, absurde et poétique, à la croisée des genres, très inspiré du cinéma où 3 hommes qui ne se connaissent pas se rendent compte qu’ils se sont fait quitter par la même danse… Les tentatives pour retrouver cet amour perdu seront le prétexte à voir émerger une solidarité inattendue entre eux. Parallèlement à cette création, un satellite est né : une performance gravitant autour de cette future création. Ce satellite raconte une histoire, l’histoire de ces trois hommes, juste avant que la danse ne les quitte…

LES 26 ET 27 JANVIER vendredi et samedi à 20h30

Divin, Santiago Codon Gras © Chris Le Bon.

DIVIN@MEDIA.COM Santiago Codon Gras – Cie Phorm

Direction artistique, chorégraphie et danse Santiago Codon Gras. Regard extérieur David Colas. Vidéo Claudio Cavallari.

Ce spectacle est une relecture contemporaine de L’Enfer, première partie de la Divine Comédie de Dante. Ce titre, qui rappelle une adresse e-mail, se révèle être l’anagramme de la Divina Comedia de Dante. L’Enfer est symbolisé par notre monde, où les écrans et internet permettent d’assouvir des fantasmes inavoués, de s’isoler, de se transformer… Ce spectacle questionne la place des médias dans nos vies, les libertés qu’ils nous offrent comme celles dont ils nous privent

CELLULE , Nach-Anne-Marie Van

Cellule, Nach © Raphael Stora.

Chorégraphie et danse Nach. Lumière Emmanuel Trousse. Son Vincent Hoppe.

Une femme. Un corps, une énergie, une ombre, une lumière. Dans un espace confiné semblable à une cellule, un être survit, questionne et se rencontre en s’évadant par sa propre chair. Nach chorégraphie son solo pour nous transmettre sa vision des danses qui l’accompagne : le krump, né dans les rues de Los Angeles au début des années 90 en écho au duende espagnol, danse urbaine très codifiée. Nach explore dans ce langage élaboré les énergies féroces du désir, de l’excès, de la souffrance, de la peur et de la jouissance. Dans l’éphémère de ses mouvements impulsés, comme pour fixer le présent et le faire vivre dans son corps, elle immortalise des instants de vie d’une grande puissance, entre prouesse physique et présence subtile.

VESTIGE titre provisoire, Etienne Rochefort – Cie 1 des si

Chorégraphie Etienne Rochefort. Danse Maxime Cozic, Marino Vanna. Musique Jimmy Febvay (guitare) Nicolas Mathuriau (vibraphone.)

En présence d’un musicien, ce travail chorégraphique explore le corps des danseurs : il creuse, épure et dépoussière le mouvement de tous ses parasites afin de révéler l’animalité qui sommeille en chacun de nous

Où et quand ?

A l’étoile du Nord, festival Open Space du 19 au 27 janvier 2018

Informations pratiques

Infos et réservations : par téléphone au 01 42 26 47 47, du lundi au vendredi de 14h à 18h et les soirs de représentation. Par internet ici !

Accès :  Métro Guy Môquet ou Porte de Saint-Ouen (ligne 13), Jules Joffrin (ligne 12) Bus 31, 60, 95, PC 3 Stations Vélib n°18034 (50 rue Leibnitz), n°18028 (195 rue Championnet)

L’ÉTOILE DU NORD 16, rue Georgette Agutte – 75018 Paris Tél : 01 42 26 47 47 – contact@etoiledunord- facebook : Letoiledunordtheatre

Image de Une, visuel d’Open Space 2018 tous droits réservés.

Written By
More from Véronique

Exposition Gestes du contact improvisation au Musée de la Danse

Le Musée de la Danse de Rennes propose divers événements autour du...
Read More