Mouvements sur la ville : 10 ans déjà

Depuis 10 ans se tient en parallèle du grand festival Montpellier danse un autre festival plus discret, mais dont la programmation propose des pépites à découvrir, Mouvements sur la ville qui se sous-titre festival des nouveaux territoires chorégraphiques.

L’aventure prend naissance en 2008 grâce à la collaboration de trois compagnies subventionnées (Cies Hors commerce d’Hélène Cathala  Yann Lheureux et Didier Théron) qui finissent en 2013 par créer l’association Mouvements sur la ville, enfin reconnue par les structures de tutelle qui aident à rémunérer les artistes invités. Le festival entre, au bout d’une décennie dans une nouvelle logique et nécessité, guidé par la volonté de toujours mieux soutenir la jeune chorégraphie, il décide cette année de mettre en place une billetterie à prix très modérés. Une façon de pérenniser les actions et de soutenir au mieux les artistes.

Programme

Vendredi 22 juin Enclos St François

18h Cie Action d’espace, François Rascalou, Souffle

Souffle, Cie Action d’espace © Joséphine.

«Mes nuits sont peuplées de bêtes » dit l’homme. « Tes rêves sont des yeux dans l’audelà » répond l’animal. Ou bien est-ce un fils qui accompagne un père ? Et la mort qui fait la visite. De leurs danses animales ils tentent d’apprivoiser la nuit. Suivons les entre rues et songes, au rythme de leur bestiaire. Leurs sonnailles tracent le passage. À quel âge du monde notre ancêtre a t-il regardé la mort pour la première fois ? Était-il encore animal ou déjà debout ? Deux êtres nous initient pour ensorceler la mort et tordre le cou à nos grandes ombres. La mort fait la visite, un être partira, et nous serons là.»

Conception, écriture, scénographie : François Rascalou, assisté de Yann Cardin Interprètes : Yann Cardin, François Rascalou Textes : François Rascalou, Wolf Erlbruch Regards complices : Christophe Châtelain, Alix Montheil Production, diffusion : Fatma Nakib et Joséphine Songy.

Dimanche 24 juin Enclos St François

18h RaieManta Cie, Lise Pauton, Au fil des torsions

Au fil des torsions, Cie Raie Manta © Christophe Leonart-Chaumanet.

«Dans la pénombre d’une lumière d’aube, un corps apparaît peu à peu, recroquevillé en position fœtale. D’abord inerte, il se délie progressivement secoué par d’infimes spasmes. Habillé d’un maillot de corps couleur chair qui donne une sensation de nudité la contorsionniste découd son corps au milieu d’un cercle lumineux.»

Chorégraphie Lise Pauton — Interprétation De et par Lise Pauton Auteur du texte Frédéric Forte Création musicale Christian Pabœuf Costume Emeline Desieux.

18h30 Cie Virgule, Virgile Dagneaux, Monstres

Monstres, Cie Virgule © Virgile Dagneaux.

«Les voici. L’un et l’autre, si différents. Amenés à se confronter, se mélanger. Puis se fabriquer un troisième être, ensemble.»

Chorégraphie Virgile Dagneaux — Interprétation Kwamé Ba Manuel de Almeida.

Vendredi 29 juin Espace Bernard Glandier

15h Cie Didier Théron, LJHELM (acronyme de Le Jeune Homme et La Mort )

LJHELM, Cie Didier Theron © Alain Scherer.

« LJHELM est conçu comme un drame, écrit sur un cercle pour trois danseurs – une femme et deux hommes – sur la symphonie chorégraphique Daphnis et Chloé – Maurice Ravel 1912.»

Chorégraphie Didier Théron Collaboration artistique : Michèle Murray — Interprétation Sami Blond, Filipa Correia-Lescuyer, Thomas Esnoutl-Martinelli.

16h Roberte & Robert, Lorenzo Dallaï et Sandrine Fretault, Acte I & Acte II

Acte I et II, Roberte & Robert © Arthis.

«Dans l’Acte I Roberte & Robert interrogent le POUSSER comme l’action vitale du mouvement dansé jusqu’à son paroxysme. Le corps est dévoilé à l’inverse de l’Acte II où il est camouflé, enveloppé d’une couche épaisse et saisissable au service de l’action. Dans l’Acte II il s’agit de l’action ABANDONNER, d’abandonner son poids, l’espace, l’autre, son apparence… L’Acte I & l’Acte II, un diptyque où le corps devient une substance en réaction à l’action.»

Chorégraphie Lorenzo Dallai Sandrine Frétault — Interprétation Lorenzo Dallai, Sandrine Frétault.

17h LINK Dance Company, Tobiah Booth-Remmers, Emma Fishwick, Ori Flomin, Micheal Whaites

Link Dance Company © Christophe Canato.

«LINK Dance Company est une compagnie de danse préprofessionnelle qui donne l’opportunité aux étudiants de passer du statut d’étudiant à celui de professionnel.»

ChorégraphieS 1. Ori Flomin 2. Emma Fishwick 3. Tobiah Booth- Remmers 4. Michael Whaites — Interprétation Jessie Camilleri-Seeber Briannah Davis Alina Doyle Jocelyn Eddie Bridget Flint Scott Galbraith Rhiana Hocking Katz Kimberly Parkin Hannah Phillips Georgia Smith Ryan Stone Elizabeth Ferguson Ana Music Andrew Barnes Jacinta Jefferies.

Samedi 30 juin

Espace Bernard Glandier

15h Collectif Art Mouv’/Zone Libre, Hélène Taddei Lawson, The Place to Be

The place to be, Collectif-Art-Mouv-Zone-Libre © AMZL.

«Se saisir de la vie pour créer l’Instant, le goûter dans ce qu’il a d’inouï, le vivre dans la simplicité de l’acte qui le construit. Le mouvement Fluxus souhaitait abolir les frontières entre l’art et la vie, The Place to Be incite à mettre de la vie dans l’art et de l’art dans la vie. Danse, musique, objets, images, lumières n’ont d’autres fonctions que d’être là, libres et présents à ce qui peut advenir… Dans une société ultra consumériste, le spectacle questionne la place sociale de l’artiste et son impact dans notre environnement quotidien.»

Chorégraphie Hélène Taddei Lawson — Interprétation Alexandre blondel hélène taddei lawson Création sonore Tommy Lawson Musiques additionnelles Miles Davis, Brian Eno Mapping vidéo Stéphane Broc Lumières Anouar Benali Collaboration artistique à la création Odile Cougoule.

LINK Dance Company, Tobiah Booth-Remmers, Emma Fishwick, Ori Flomin et Micheal Whaites

16h30 Cie Blandine, Yoann Hourcade, Supernova

Supernova, Cie Blandine © Romain Buffi.

«Supernova est une pièce pour quatre interprètes née du désir de créer un poème chorégraphique ludique qui prend racine dans la pièce de Terry Riley, A Rainbow in Curved Air. Au plateau, des corps exaltés et généreux tissent un paysage scintillant, stellaire, qui n’a de cesse de se transformer à l’instar de la musique de Riley.»

Chorégraphie Yoann Hourcade — Interprétation Marie Barthélémy, Flore Khoury, Steven Hervouet, Yoann Hourcade Assistante Pauline Bigot Lumières Cyril Leclerc Costumes Elizabeth Saint-Jalmes Musique Terry Riley, A Rainbow in Curved Air.

LINK Dance Company, Tobiah Booth-Remmers, Emma Fishwick, Ori Flomin et Micheal Whaites

19h Cie Soul City, Didier Boutiana, KANYAR épilogue, Théâtre la Vista

Kanyar, Cie Soul-City © Jean-Noël Enilorac.

«Didier Boutiana se nourrit d’approches dramaturgiques sur le conditionnement psychologique et social de l’individu et les conséquences de la marginalisation. En repoussant l’horizon, il part à la conquête de dimensions inconnues, il risque la rupture du lien avec ceux qui se contentent de leur immobilité. Le soliste à fleur de peau nous entraîne dans l’émotion d’un récit chorégraphié. Il nous offre la mise à nu d’une âme chamboulée : psychanalyse des blessures et des engrenages labyrinthiques de l’existence.»

Chorégraphie Didier Boutiana — Chorégraphe, interprète Didier Boutiana Dramaturgie Vincent Fontano, Dirk Korell Compositeur Labelle Chant Maya Kamaty Texte Francky Lauret Regard extérieur Soraya Thomas Psychanalyse / conseil Lydia Ledig Création lumière Stéphane Rouaud Réalisation costumes Isabelle Gastellier Production Dirk Korell Administration Sandrine Bendaoud.

20h Oona Doherty, HOPE HUNT & THE ASCENTION INTO LAZARUS, Théâtre la Vista

Portrait d’Oona Doherty © Simon Harrison.

«Masculinité, moralité, nostalgie. Les sté- réotypes de classe culturelle et sociale. Le masque des hommes comme une sorte de défense personnelle contre le soi et le monde dans lequel nous vivons. Les consé- quences de l’ennui sur la psyché sont dé- chiquetées par le travail physique du plateau. Les rêves d’espoir et les ambitions sont garés au parking des vieilles voitures. D’où que vous veniez, et quelle que soit la classe dans laquelle on vous a mis. Les besoins essentiels d’amour restent enracinés au fond de nous. Nous sommes des chasseurs d’espoir.»

Chorégraphie Oona Doherty — Interprétation Oona Doherty.

22h DJ set à la Salle A3

Dimanche 1er juillet Espace Bernard Glandier

15h Cie Blandine, Yoann Hourcade, Supernova

15h30 Roberte & Robert, Lorenzo Dallaï et Sandrine Fretault, Acte I & Acte II

Mercredi 4 juillet

15h Azusa Takeuchi, Emotional intelligence La Salle A3

Emotional intelligence, Azusa Takeuchi © Tsutomu Tamura.

«L’intelligence émotionnelle (IE) est une capacité à lire et à sentir l’émotion de quelqu’un par l’expression du visage ou par les gestes. Nous possédons tous cette intelligence dont nous nous servons naturellement au quotidien. Celle-ci permet de percevoir et deviner l’émotion de quelqu’un, sans avoir nécessairement recours aux mots. L’émotion, l’expression du visage, le corps. Emotional intelligence est une recherche sur la relation entre ces trois matières essentielles à notre vie.»

Chorégraphie Azusa Takeuchi —Interprétation Azusa Takeuchi.

18h Roberte & Robert, Lorenzo Dallaï et Sandrine Fretault, Une conférence mouvementée Gazette Café

«Roberte & Robert proposent “une expé – rience mouvementée” en donnant aux spec – tateurs des connaissances sur les différents courants de la danse contemporaine. “Une conférence mouvementée” est une approche interactive et ludique pour faire découvrir la danse contemporaine à un large public, de l’adolescent à l’adulte.»

Chorégraphie Lorenzo Dallai Sandrine Frétault —Interprétation Lorenzo Dallai Sandrine Frétault.

Jeudi 5 juillet Esplanade Charles de Gaulle

19h Cie Les Gens Charles, Charlie-Anastasia Merlet & Benjamin Forgues, La gêne et la joie

La gêne et la joie, Cie Les Gens Charles © Pierre Ricci.

«Deux personnages transportent avec eux la nostalgie des musiques yéyé. Ce couple se régale en malaxant, détournant et tordant des images de leur vie commune. À force de nœuds entre leurs corps, ils s’embusquent dans des situations aussi naïves que navrantes. Une séduction sans splendeur, un amour sans paillettes, Un «Roméo et Juliette» sans l’un ni l’autre.»

Chorégraphie Charlie-Anastasia Merlet et Benjamin Forgues — Interprétation Charlie-Anastasia Merlet Benjamin Forgues (danse) Lucas Lemauff (piano).

Vendredi 6 juillet Kiasma / Castelnau-le-Lez

20h Cie Didier Théron LJHELM (acronyme de Le Jeune Homme et La Mort )

Tout le programme ici !

Où et quand ?

Du 22 juin au 6 juillet 2018 dans divers lieux de Montpellier et au Kiasma de Castelnau-le-Lez

Image de une visuel de Mouvements sur la ville 2018 tous droits réservés.

Written By
More from Véronique

Tillandsia, création 2018 d’Anne Perbal, Cie Les yeux Grands Fermés

La performeuse orléanaise Anne Perbal présente demain jeudi 18 octobre à 18h...
Read More