Montpellier danse 2017

Le 37ème Festival Montpellier Danse se tiendra du 23 juin au 0 7 juillet 2 0 1 7, sous la direction de Jean-Paul Montanari qui annonce cette nouvelle édition comme bigarrée puisqu’elle donnera l’occasion de voir les spectacles de plusieurs générations d’artistes. De Lucinda Childs, Hans van Manen ou Merce Cunningham (en images) à la génération d’Angelin Preljocaj, Mathilde Monnier, Bernardo Montet ou Marie Chouinard pour arriver aux jeunes artistes comme Daniel Linehan, Nadia Beugré, Marlene Monteiro Freitas ou Sharon Eyal.

Dance, Lucinda Childs (c) Jaime Roque de la Cruz.
Dance, Lucinda Childs (c) Jaime Roque de la Cruz.

Une vision de la danse qui reconstitue une partie de son histoire à travers différentes générations de chorégraphes, certains disparus aujourd’hui, ceux qui sont internationalement reconnus et ont déjà un large répertoire à leur actif et les jeunes pousses qui proposent des univers esthétiques bien à elles et pourtant en référence ou en résonance à des mouvements de l’histoire de l’art et pas seulement de la danse qui nourrissent leur réflexion d’artistes.

Het Nationale Ballet 'Adagio Hammerklavier' choreografie Hans van Manen.c_HansGerritsen
Het Nationale Ballet, Adagio Hammerklavier, choreografie Hans van Manen (c) Hans Gerritsen.

Une programmation riche entre pièces postmoderne, néo-classique et hybride à la croisée de plusieurs arts, marquée aussi par la présence du Ballet de l’Opéra de Lyon, d’Emmanuel Gat, David Wampach ou du performer Steven Cohen entres autres , Montpellier danse 2017 ose croiser les générations, les esthétiques et les origines géographiques des chorégraphes. Le festival pose aussi des questions fondamentales sur la nécessité pour les chorégraphes d’ouvrir leurs compagnies ou de travailler avec d’autres dans une forme de mondialisation de la danse.

Elu et Steven Cohen (c) Milena Skriabine.
Put your heart under your feet...Elu et Steven Cohen (c) Milena Skriabine.

Jean-Paul Montanari conclut en disant que : « Ce festival, finalement, c’est un jeu d’équilibriste consistant à voir de grandes œuvres du répertoire contemporain qui permettent de se souvenir d’ou l’on vient, et, dans l’heure qui suit, de regarder de nouvelles créations d’artistes qui sont le présent et l’avenir de cet art. Disons, bigarré… »

Flood, Hiatus( c) 88888 et Jean-LucTanghe.
Flood, Daniel Linehan, Cie Hiatus( c) 88888 et Jean-Luc Tanghe.

Programme complet du festival ici !

Image de Une, visuel du festival, Compagnie Marie Chouinard, Soft virtuosity, still humid, on the edge, Photo : Nicolas Ruel – Interprète : Megan Walbaum. Design graphique : Les Produits de l’épicerie (Lille).

Written By
More from Véronique

Les Cuillères vides au Grand’Angle

La Cie APART donne Les Cuillères vides au Grand’Angle de Voiron, début...
Read More