Marie Perruchet se nourrit de Gide

Marie Perruchet, chorégraphe de la compagnie Body double aime s’inspirer d’auteurs ou d’artistes, après Bret Easton Ellis, David Lynch, Jérôme Bosch et Le Caravage, c’est l’auteur français controversé André Gide, Prix Nobel de littérature en 1947 qu’elle vient revisiter. Nous lui avons posé quelques questions sur Nourritures sa dernière pièce, dont la première a lieu au Tarmac le 9 décembre prochain.

Nourritures, Cie Body Double ©Marie Perruchet.

Pourquoi l’inspiration vous vient-elle toujours d’une œuvre pré-existante quel qu’en soit le support d’origine (littérature, peinture, cinéma, etc.) ?

Ma créativité se nourrit d’artistes qui éveillent en moi des émotions et des sensations. Chacun, dans leurs œuvres me questionnent, m’interpellent, et font résonner en moi un thème qui me touche : explorer la nature humaine, la vérité des sentiments. Parler de nos fragilités, de nos conflits internes, de ce qui nous anime, fait souffrir ou nous apporte du plaisir. Mon travail chorégraphique naît de ma réflexion autour de  ces compositions et  s’exprime de manière très singulière sur scène.

Avec Nourritures, vous vous attelez à l’adaptation de l’auteur André Gide, et plus précisément à son œuvre de jeunesse culte Les Nourritures terrestres. En quoi une telle oeuvre peut toujours résonner aujourd’hui ?

Le thème même des Nourritures Terrestres est complètement intemporel : la construction émotionnelle ,spirituelle, charnelle d’un jeune homme. Sa liberté intellectuelle d’assumer ses désirs, son plaisir. Dans son œuvre Gide parle de l’humain dans toute sa complexité : son rapport aux autres, sa relation au sacré et au religieux, quoi de plus actuel ?

Nourritures, Cie Body Double © Marie Perruchet.

Vous parlez d’équilibre entre écriture et improvisation pour Nourritures. Un processus de création qu’il semble d’ailleurs intrinsèque à votre manière de travailler ?

Nourritures, est une pièce écrite avec une structure qui se déroule comme un long plan séquence cinématographique à l’intérieur duquel on peut découper plusieurs tableaux, des solis, des duos et trios. C’est une construction que j’utilise beaucoup dans mes pièces. En travaillant  sur Les Nourritures Terrestres, j’ai ouvert la porte au sensoriel, à l’expérimentation du poétique, à son incarnation dans la chair. Ce rapport au mouvement difficilement codifiable nous offre aux danseurs et à moi-même, l’expérience de  vivre un moment unique à chaque fois que l’on prend possession de la scène.

Votre note d’intention parle de chants poétiques pour évoquer les rapports chorégraphie-musique de Nourritures. Qu’entendez-vous par cette définition ?

L’écriture de Gide dans Les Nourritures Terrestres est hybride, la forme poétique qu ‘il utilise, sont des ballades, des rondes. Je souhaitais garder ce travail sur le mouvement du verbe en écrivant des instants  suspendus, solaires et joyeux. La composition de la bande son réalisée par Alex Liebermann, a incarné cette envie de placer le poétique au cœur de la pièce.Nous avons réalisé un découpage musical en créant pour chaque interprète un thème qui serait son  poème dansé.

Nourritures, Cie Body Double © Marie Perruchet.

La notion de lenteur semble également prédominante dans la gestuelle de Nourritures. Rejoint t-elle à une certaine forme de lyrisme ?

J’aime l’acte contemplatif de la lenteur, quand les mouvements  s’installent et deviennent lisibles pour  atteindre cette  extase du geste qui nous transcende. J’ai choisi la musique des cordes pour la bande son de Nourritures, j’avais envie du souffle organique de ces sons,  une sorte de voix intérieure qui animerait les danseurs . Ma pièce parle de l’intime, et de mon désir d’assumer une écriture lyrique.

Nourritures Cie Body Double / Marie Perruchet

Création danse contemporaine

Chorégraphe : Marie Perruchet. Assistante : Aurore Godfroy. Assistant chorégraphique : Xavier Perez. Pièce pour 3 danseurs. Distribution : Aurore Godfroy, Marie Perruchet, Nicolas Travaille. Musique : Alex Liebermann. Lumières : Tanguy Gauchet. Durée : 45 minutes. Tout Public.

 

NOURRITURES Bande Annonce from – Compagnie BODY DOUBLE – on Vimeo.

Où et quand ?

Nourritures – Cie Body Double / Marie Perruchet

Tarmac (Paris) le samedi 9 décembre à 20h30 Première

Réservations ici !

Café de la Danse (Paris) les 26 & 27 janvier 2018

Théâtre Chateaubriand (Saint-Malo) le 26 mai 2018

En savoir plus sur la compagnie Body Double c’est ici !

Image de Une, visuel de Nourritures, Cie Body Double / Marie Perruchet ©Marie Perruchet.

Written By
More from Véronique

Avec Littéral, Daniel Larrieu conjugue jeu, poésie et légèreté à la lettre

60 ans ce n’est pas rien ! Un temps âge de la retraite,...
Read More