Les Rencontres Essonne Danse ont 20 ans

Pour fêter ce bel âge anniversaire, les Rencontres Essone danse vont animer pendant un mois le territoire de l’Essonne avec 22 compagnies internationales accueillies dans 17 lieux partenaires essonniens pour plus d’une quarantaine de représentations pour tous. Au programme une soirée des 20 ans animée par le spectacle de la cie Difé Kako Cercle égal demi cercle au carré, suivi d’un bal participatif avec des musiciens live et d’une exposition rétrospective des 20 ans d’existence des RED. Pour la dernière année de résidence de la chorégraphe belge d’origine australienne Joanne Leighton, plusieurs rendez-vous avec elle et sa compagnie WLDN sont prévus au cours du festival, et aussi un foisonnement de propositions chorégraphiques y compris pour le très jeune public, des propositions de parcours et de programmes composés pour découvrir différents spectacles dans un même théâtre ou en circulant entre plusieurs théâtres.

Agenda du festival 

Dimanche 01.03 16h Les Bords de Scènes, Salle Lino Ventura, Athis-Mons, scolaires lundi 02.03 — 10h et 14h

Rouge chaperon Cie DK59, Gilles Vérièpes

Visuel de Rouge Chaperon, Cie DK59, Gilles Vérèpes tous droits réservés.

Tel un voyage à travers nos émotions, Rouge Chaperon est un conte chorégraphique destiné à évoquer et à faire éprouver la joie, la peur, la tristesse, la colère. Par leur alchimie, les interprètes, trois danseurs et un batteur, emmènent les spectateurs dans un voyage initiatique inspiré par les versions du conte de Charles Perrault et des frères Grimm. Le Loup, le Petit Chaperon Rouge, la Mère-Grand, Le Chasseur : qui incarne l’innocence et la confiance ? La méchanceté et la ruse ? Qui est le héros et qui est l’éternelle victime ? Et si les rôles traditionnellement attribués aux personnages s’inversaient…

Chorégraphie : Gilles Verièpe / Assistant à la création : Valérie Masset / Danseurs : John Bogg, Bi Jia Yang et Yulia Zhabina / Création musicale et Batteur sur scène : Julien Carillo / Création lumières : Paul Zandbelt / Costumes : Arielle Chambon.

Mercredi 04.03 — 15h30 Espace culturel et associatif Victor Hugo, Saint-Germain-lès-Corbeil

mA Cie Furinkaï, Satchie Noro

De la danse classique au cirque, en passant par l’aïkido, les danseuses convoquent dans ce duo mère-fille ce qu’elles ont en commun. En prenant en compte leurs différences, elles explorent, avec un plaisir non dissimulé, comment ces corps s’imbriquent, s’embrassent et trouvent leur équilibre, jusqu’à n’en former qu’un seul. Naturellement, mA c’est pour «maman», mais c’est aussi pour «Ma» qui signifie «espace entre» en japonais.

Conception et interprétation : Satchie Noro et Yumi Rigout / Création musicale et interprétation : Diego Aguirre / Scénographie et construction : Silvain Ohl / Costume : Karine De Barbarin / Régie générale, création lumière : Jérémy Chartier / Accompagnement à la mise en scène : Dimitri Hatton / Accompagnement à la chorégraphie : Elise Ladoué.

Vendredi 06.03 et samedi 07.03 — 20h30 Espace Marcel Carné, Saint Michel-sur-Orge

Bach studies I fall, I flow, I melt L.A. Dance Project Benjamin Millepied

Avec sa foisonnante compagnie installée à Los Angeles : la L.A. Dance Project, Benjamin Millepied rend hommage à la musique de Bach dans un élan chorégraphique virtuose, porté par douze danseurs. Étoile du New York City Ballet, Benjamin Millepied y joue tous les grands rôles entre classique et contemporain. Il prend par la suite la direction de la danse à l’Opéra national de Paris en 2014. Appelé vers un ailleurs sans contraintes, il part pour les États-Unis et explore la L.A. Dance Project avec le projet Bach Studies, un dialogue intime entre la danse et la musique de Bach. Influencé par la danse baroque, nous y découvrons une danse singulière, fluide et élégante.

Chorégraphie : Benjamin Millepied / Interprétation : Janie Taylor, Rachelle Rafailedes, Daisy Jacobson, Gianna Reisen, Patricia Zhou, Madison Hicks, Douglas Baum, Anthony Lee Bryant, Aaron Carr, David Adrian Freeland, Jr. Mario Gonzalez, Nathan B. Makolandra / Création lumières : Rick Murray / Costumes : Alessandro Sartori pour Ermenegildo Zegna Couture.

Samedi 07.03 — 16h Scène nationale de l’Essonne Agora-Desnos, Évry-Courcouronnes et samedi 21.03 — 20h30 Théâtre de Corbeil-Essonnes

Roi Myrrhe Vincent Glowinski, Jean-François Roversi et Laura Ughetto

Le street artiste Vincent Glowinski dessine avec son corps. Avec un ingénieux dispositif de light painting, torse nu, il fait apparaître sur le fond de scène et au rythme de la musique d’Éric Desjeux des hippocampes, des cavaliers, des squelettes dansants et des taureaux furieux. Ce projet atypique, en partenariat avec le Théâtre-Sénart, La Scène Nationale de l’Essonne Agora-Desnos et le Théâtre de Corbeil-Essonnes, associe un groupe d’une trentaine de personnes du territoire autour des processus de création de Vincent Glowinski.

Chorégraphie et dessins : Vincent Glowinski, Jean-François Roversi / Collaboratrice à la mise en scène : Laura Ughetto / Dispositif vidéo : Jean-François Roversi / Création lumières : à venir / Musique : Eric Desjeux / Collaboration : 30 performers-intervenants issus du département de L’Essonne participent à la conception du spectacle.

Samedi 07.03 — 20h30 Les Bords de Scènes, Salle Lino Ventura, Athis-Mons

Phasmes Cie Libertivore Fanny Soriano

Phasmes, Cie Libertivore, Fanny Soriano (c) Tom Proneur.

Dans un clair-obscur, une mystérieuse entité nous fait face. Sous nos yeux un duo se déploie et se contracte, empruntant à l’animal, au minéral comme au végétal. Phasmes puise dans le langage acrobatique développé autour d’un corps matière, malléable et métamorphosable. Délicatesse et puissance physique s’entremêlent dans cet univers organique comme un retour à l’essentiel.

Chorégraphe : Fanny Soriano / Interprétation : Vincent Brière et Voleak Ung / Collaborateurs artistiques : Mathilde Monfreux et Damien Fournier / Musique : Thomas Barrière / Création lumière : Cyril Leclerc / Costumes : Sandrine Rozier.

Compact Cie BurnOut Jann Gallois

Compact, Jann Gallois, Cie Burnout (c) Laurent Pailler.

Créant une véritable performance technique et poétique, Jann Gallois imbrique deux corps l’un dans l’autre pour questionner le fondement des relations entre deux êtres. Le temps de cette danse les deux artistes ne font plus qu’un. Le duo se fait alors solo. Dualité, fusion, coexistence demeurent les maîtres mots de cette pièce à la fois douce et puissante. Tour à tour fougueux, délicats, poignants puis burlesques les danseurs nous embarquent dans un tourbillon d’émotions jusqu’à l’harmonie attendue.

Chorégraphie : Jann Gallois / Danseurs : Jann Gallois et Rafael Smadja / Lumières : Cyril Mulon / Musiques : Alexandre Dai Castaing, Nils Frahm.

Dimanche 08.03 — 16h Théâtre de Bligny, Briis-sous-Forges

Phasmes Cie Libertivore Fanny Soriano

I am sitting in a room WLDN Joanne Leighton

I am sitting in a room, Joanne Leighton, (c) Patrick Berger.

I am sitting in a room est une étude en mouvement de la position assise à quatre clowns poétiques sur le texte éponyme du compositeur américain Alvin Lucier. Ce texte, dans sa forme parlée, constitue simultanément le matériau brut et les instructions d’exécution. Le travail chorégraphique emploie le même double processus, utilisant la composition musicale de Lucier : à la fois comme partition, fil conducteur, et comme livret d’instructions. Le texte devient son, un paragraphe en prose devient musique. Tout au long de la performance, la position assise est étudiée dans ses diverses possibilités.

Chorégraphie et direction : Joanne Leighton / Interprétation : Marion Carriau, Marie Fonte, Arthur Perole, Alexandre Da Silva / Musique : Alvin Lucier, utilisé avec la permission de Lovely Music / Installation sonore : Peter Crosbie / Création lumière : Sylvie Mélis / Scénographie : Tovo & Jamil / Costumes : Alexandra Bertaut.

Mardi 10.03 — 20h Scène nationale de l’Essonne, Agora-Desnos C.C. Robert Desnos, Ris-Orangis

Lichens Dame de Pic Cie Karine Ponties

Lichens, Cie Karine Ponties (c) Andrea Messana.

Plusieurs fois primée en France et à l’étranger, la chorégraphe Karine Ponties est l’autrice de plus de quarante pièces qui explorent le monde et ses contradictions. Lichens s’inspire du film d’animation de Youri Norstein Le conte des contes, un bestiaire où les animaux ne sont jamais aussi cruels et vulnérables que les humains. Imaginée pour six interprètes, la pièce s’organise en six scènes distinctes : un paysage diaphane, un minotaure, un coin terreux, une salle de bain qui se retourne sur elle-même… La magie opère à travers la gestuelle sobre des danseurs.

Chorégraphie : Karine Ponties / Interprétation : Ares D’Angelo, Eric Domeneghetty, Vera Gorbacheva, Liesbeth Kiebooms, Nilda Martinez, Jaro Vinarsky / Conseiller artistique et régisseur plateau : Quentin Simon / Technique, création lumière et dramaturgie : Guillaume Toussaint Fromentin / Musique : David Monceau / Costumes : Gaëlle Marras / Scénographie : Valérie Perin.

Vendredi 13.03 — 19h00 Salle P. Picasso, La Norville, scolaire : ven 13.03 — 15h et dimanche  22.03 — 16h30 Théâtre Intercommunal d’Étampes scolaire lun 23.03 — 9h30

T’es qui toi ? Cie Point Virgule Claire Jenny

T’es qui toi ? Claire Jenny (c) Patrick Berger.

T’es qui toi ? pose un questionnement sensible sur le cheminement depuis la construction du « Je » à l’ouverture à l’Autre. Comment les tout petits s’ouvrent-ils au monde ? Comment se fait l’expérience de l’altérité et quels plaisirs cela provoque-t-il ? Une écriture chorégraphique qui accompagne avec douceur le tout-petit dans ses premiers tâtonnements vers la découverte de soi et de l’autre.

Chorégraphie : Claire Jenny / Interprétation : Marie Barbottin ou Laurie Giordano, Olivier Bioret ou Yoann Hourcade / Vidéo et création lumière : Ludivine Large-Bessette / Musique : en cours / Scénographie : Pascal Dibilio et Claude Bourgeron.

Samedi 14.03 — 20h30 Les Bords de Scènes Espace culturel Alain Poher, Ablon-sur-Seine

Fractales Cie Libertivore Fanny Soriano

Au sein d’un univers en constante mutation, cinq individus rayonnent. Par le langage du cirque et du mouvement dansé, entre portés et acrobaties aériennes, ils accompagnent la lente métamorphose de l’environnement dont ils font partie intégrante. Tour à tour corps-objets ou corps-agissant, ils se confrontent à la matière organique, l’accompagnent, l’esquivent, s’y heurtent ou s’y fondent… Fractales décline un nouveau volet du travail de recherche de la compagnie Libertivore, autour de la place de l’homme au sein de la Nature en le confrontant cette fois à l’inconstance d’un paysage en transformation.

Chorégraphe : Fanny Soriano / Interprétation : Kamma Rosenbeck, Nina Harper, Voleak Ung, Vincent Brière, Léo Manipoud / Collaborateurs artistiques : Mathilde Monfreux, Damien Fournier / Musique : Grégory Cosenza / Création lumière : Cyril Leclerc / Costumes : Sandrine Rozier / Scénographie : Oriane Bajard, Fanny Soriano / Régie et plateau : Nancy Drolet et Lorenzo Graouer.

Dimanche 15.03 — 11h Les Bords de Scènes Salle Lino Ventura, Athis-Mons, scolaires jeudi 12.03, vendredi 13.03, 9h30 — 10h45, samedi 21.03 — 16h Salle Jacques Tati, Orsay, scolaire vendredi 20.03, 10h15

Plume Cie Kokeshi Capucine Lucas

Plume, Capucine Lucas (c) Ernest Sarino Mandap.

Plume explore le sensible et l’imaginaire. Ce spectacle invite à renouer avec les sensations de plaisir liées à la matière comme la plume évoquant douceur et légèreté. Mais attention, si on la retourne la plume peut aussi devenir piquante ! Plume, c’est aussi le personnage que l’on va suivre, parcourant le temps et les générations d’une vie et pris dans la diversité des liens qui unissent l’enfant à sa mère. La chorégraphe Capucine Lucas s’appuie sur une poésie visuelle qui réactive les sens lointains dans une ambiance musicale hypnotique et féérique.

Chorégraphie : Capucine Lucas / Interprétation : Capucine Lucas en alternance avec Lauriane Douchin, Alice Guerlot-Kouroulis, Caroline Cybula en alternance avec Caroline Desmaison / Musique : Alice Guerlot-Kourouklis / Création lumière : Julien Jaunet assisté de Lia Bore / Régie lumière : Alex Lefort et Louise Jullien, Julien Jaunet (en alternance).

Vendredi 20.03 — 19h30 puis 20h Le Silo, Méréville

Performance dansée Nadia Vadori-Gauthier et Jeanne Alechinsky

La chorégraphe et chercheuse Nadia Vadori-Gauthier a développé une façon de danser en relation à l’environnement qu’elle a nommé Corps sismographe®. Par la danse, elle entre en résonance avec différents lieux (empreintes temporelles, énergétiques ou émotionnelles). La danse devient la manifestation du lien entre le corps vivant et son environnement, un dialogue s’instaure. Elle capte sans chercher à donner une signification au lieu ou aux relations, afin de rendre visible ce qui n’apparaît pas toujours à la perception ordinaire.

Interprètes : Nadia Vadori-Gauthier et Jeanne Alechinsky.

Affiche du film de Jérôme Cassou, Une joie secrète tous droits réservés.

Projection : Une joie secrète Jérôme Cassou

Envisagé comme un road movie chorégraphique et immersif, ce documentaire retrace la performance quotidienne d’acte de résistance poétique : Une minute de danse, initiée le 14 janvier 2015 par Nadia Vadori-Gauthier. Sous le choc de l’attentat de Charlie Hebdo, la chorégraphe décide de danser chaque jour une minute et de partager ses instants sur les réseaux sociaux. Le réalisateur, Jérôme Cassou, la filme et donne à voir une part invisible du processus à travers l’image et les enjeux collectifs portés par cette artiste engagée.

La performance et le documentaire seront suivis d’une discussion en présence des artistes et du réalisateur.

Samedi 21.03 — 18h Théâtre de l’Arlequin, Morsang-sur-Orge

Kotéba Seydou Boro

Kotéba, c’est la forme de théâtre traditionnel bambara. Pour cette création, Seydou Boro s’inspire d’un rite, le « Boûgô », qui permet à ses pratiquants de dénoncer ou de confesser de mauvaises actions. À travers ce rituel, accompli par un personnage masqué, la parole est alors libérée, entendue, acceptée et respectée par les villageois. L’inceste, le viol, l’abus… Comment dire l’indicible ? Pour ce solo, sa dernière pièce de danseur, Seydou Boro incarne ce « diable », duquel surgissent voix et états de corps. Il nous livre les indignations d’un homme face à l’inacceptable.

Texte, chorégraphie et interprétation : Seydou Boro / Collaborateur artistique : Bienvenue Bazié / Musiques : Superter, Baaba Maal, Jean-Emile Biayenda, Richard Bona / Création lumière : Georgia Ben Brahim.

Samedi  21.03 — 20h30 Salle Pablo Picasso, La Norville

Corps Exquis WLDN Joanne Leighton

CORPS EXQUIS, Joanne Leighton, WLDN (c) Patrick Berger.

Déplaçant la figure de l’auteur, interrogeant l’acte de transmission, Corps Exquis remet à jour la création originale du cadavre exquis que la chorégraphe Joanne Leighton avait lancé à 57 de ses pairs en 2012, Exquisite Corpse. Aujourd’hui, dans une nouvelle configuration d’un solo à trois corps, la chorégraphe retrace les sillons d’une matière pétrie d’influences, de cassures et de continuités.

Chorégraphie, conception : Joanne Leighton / Assistante : Marie Fonte / Interprétation : Lauren Bolze, Marion Carriau, Yannick Hugron / Regard extérieur : Jérôme Andrieu / Musique & design sonore : Peter Crosbie / Costumes et accessoires : Alexandra Bertaut / Masques : Corine Petitpierre / Espace – Création lumière : Mana Gautier / Scénographie Traces Exquises : Nicolas Floc’h & Joanne Leighton.

Dimanche 22.03 — 15h Centre culturel de Méréville

Phasmes Cie Libertivore / Fanny Soriano

Dimanche 22.03 — 16h30 Théâtre Intercommunal d’Étampes

T’es qui toi ? Cie Point Virgule Claire Jenny

Mercredi 25.03 — 15h CRD Paris-Saclay Auditorium Risset, Orsay, samedi 28.03 — 18h Théâtre de Corbeil-Essonnes scolaire vendredi 27.03 — 14h15

Pillowgraphies Cie La BaZooKa Sarah Crépin, Etienne Cuppens

Une pure illusion. Une plongée en lumière noire pour traverser l’invisible et observer… les fantômes. De courses folles en files indiennes, de complots en explosion soudaine, cette communauté se livre à un ballet hypnotique et jubilatoire où la liberté est reine. Mais attention ! L’insouciance est le terrain idéal des retournements de situation…

Conception : La BaZooKa / Chorégraphie : Sarah Crépin, en collaboration avec les danseurs / Interprétation : Yann Cardin, Sarah Crépin, Aurore Di Bianco, Flore Khoury, Claire Laureau-Renault, Sakiko Oishi, Matthieu Patarozzi, Marie Rual, Léa Scher, Taya Skorokhodova, Julien-Henri Vu Van Dung / Mise en scène : Etienne Cuppens / Création lumière : Christophe Olivier et Max Sautai / Costumes : Salina Dumay et Elsa Gérant / Régie lumière : Max Sautai ou Philippe Ferbourg / Régie son : Etienne Cuppens ou Hubert Michel.

Vendredi 27.03 — 20h30 Espace culturel Boris Vian, Les Ulis

Cercle égal demi Cercle au Carré Cie Difé Kako Chantal Loïal

Cercle égal demicercle au carré, Chantal Loial, Cie Difé Kako (c) Patrick Berger.

Tableau impressionniste, Cercle égal demi Cercle au Carré embarque à son bord 12 interprètes de tous âges venant des Antilles-Guyane, de l’Afrique centrale et de l’Hexagone. Il s’agit ici de partager et de mettre en friction de multiples cultures. Ainsi, « boulangère », « quadrille », « haute taille » et autres danses sociales introduites aux Antilles et en Guyane avec la colonisation, réappropriées par les esclaves, ont rencontré les danses africaines. Par un processus d’adaptation créatif ont émergé ensuite les danses créoles. Elles évoluent aujourd’hui au contact des danses urbaines (hip-hop, voguing, krump, kizumba…) et inversement. Le dialogue ainsi établi entre tradition et modernité revisite les danses sociales et les électrise dans un univers géométrique au contact des danses urbaines, composant un hymne vivifiant à la créolisation et au métissage artistique.

Chorégraphie : Chantal Loïal / Assistante à la création : Delphine Bachacou / Collaborateurs artistiques : Sabine Novel, Igo Drané, Nita Alphonso / Interprétation : Stéphanie Jardin, Sandra Sainte-Rose, Chantal Loïal, Delphine Bachacou, Régis Tsoumbou Bakana, Léo Lorenzo, Diego Dolciami, Mario Pounde / Doublures : Stéphane Mackowiack, Ludivine Mirre / Musique : Damien Groleau, Didier Léglise et Gaëlle Amour / Musiciens- interprètes : Gaëlle Amour, Elise Kali, Yann Villageois / Doublure : Marion Buisset, Damien Groleau / Vidéo : Yutaka Takei, Christian Foret / Création lumière : Paul Argis / Costumes : Marine Provent et Gwendolyn Boudon / Scénographie : Olivier Defrocourt / Son : Théo Errichiello.

Samedi 28.03 — 14h30 Bibliothèque Intercommunale Diane-de-Poitiers d’Étampes

Vous ne comprenez rien à la Lune Cie YMA Orin Camus & Alice Zeniter

En convoquant la danse et les mots, Orin Camus et Alice Zeniter explorent le rapport particulier des astronautes à la Lune. Ils interrogent aussi la possibilité de vivre ce voyage dans les étoiles comme une expérience mystique ou romantique dans l’Amérique hystérique des années 60 et de la guerre froide. Ils se demandent ce qu’on peut faire après avoir marché sur la Lune.

Chorégraphie et interprétation : Orin Camus (chorégraphe) et Alice Zeniter (écrivain)

Samedi  28.03 — 15h Salle Jean-Montaru, Marcoussis

Hêtre Cie Libertivore Fanny Soriano

Une jeune femme s’éloigne peu à peu du monde réel et entre dans une forêt de mystères et de songes. Son corps liane s’approche, s’insinue, se glisse jusqu’à se fondre dans le bois. Dans cet instant de solitude, elle ne s’enferme pas. Elle prend du recul, de la hauteur aussi… Elle rassemble ses forces et ouvre grand les fenêtres, celles qui donnent sur l’ailleurs et sur l’intime. Ce spectacle, entre danse et cirque, doit sa force à sa simplicité et à l’authenticité du geste. Un corps à corps hypnotique, entre un agrès hors du commun et une jeune femme en pleine métamorphose.

Écriture — Chorégraphie : Fanny Soriano / Interprétation : Kamma Rosenbeck (ou Nina Harper) / Musique : Thomas Barrière / Costumes : Sandrine Rozier.

Samedi 28.03 — 16h Scène nationale de l’Essonne Agora-Desnos, Ris-Orangis

SaC à doS Cie Corps In Situ Jennifer, Gohier Grégory Beaumont

C’est l’histoire d’un voyage. De notre voyage. Un voyage autour du monde de 10 mois fait de rencontres, de découvertes, de partage, d’aventures et de danses. Fort de ce voyage unique, nous avons ramené dans nos sacs à dos des objets, des odeurs, des sons, des danses et une multitude de souvenirs que nous souhaitions partager avec les plus jeunes afin d’éveiller leur curiosité́ sur le monde et ses richesses. Tel un carnet de voyage, SaC à DoS embarque les enfants dans un tour du monde chorégraphique et sensoriel où se mêlent les couleurs, odeurs et les rythmes qui ont ponctués notre périple.

Chorégraphie : Jennifer Gohier et Gregory Beaumont / Interprétation : Jennifer Gohier et Baptiste Hilbert / Vidéo et création lumière : Olivier Bauer, Baptiste Hilbert / Collaborateur artistique : Christophe Garcia.

Samedi 28.03 — 18h Théâtre de Corbeil-Essonnes

Pillowgraphies Cie La BaZooKa Sarah Crépin, Etienne Cuppens

Samedi 28.03 — 18h Théâtre Intercommunal d’Étampes

Mirages, Les âmes boréales Christian et François Ben Aïm

Sur fond de paysage polaire, Mirages, Les âmes boréales plonge le spectateur au cœur des étendues glacées du Grand Nord. La pièce nous conduit à la dérive vers des contrées aussi réelles que fantasmées, et questionne autant qu’elle donne à rêver. Ce conte contemporain joue sur l’illusion et use de ressorts plastiques, chorégraphiques, sonores, sensoriels… pour susciter saisissement et fascination. La pièce s’intéresse à la capacité de contagion que la nature a sur l’homme, pour mieux interroger par effet miroir l’empreinte que l’homme laisse sur la terre.

Chorégraphie : Christian et François Ben Aïm / Interprétation : Mylène Lamugnière et Félix Héaulme / Création visuelle : Guillaume Marmin, Paolo Morvan / Musique : Philippe Le Goff / Création lumière : Laurent Patissier / Scénographie : Camille Duchemin.

Samedi 28.03 — 18h Théâtre de L’Envol, Viry-Châtillon

Ruines Cie Lamento Sylvère Lamotte

Ruines, Sylvère Lamotte (c) Cie Lamento.

Pour ce duo, les danseurs se livrent à une série de portés impressionnants. Les tableaux, exécutés dans le temps de la contemplation avec une souplesse et une maîtrise, ne peuvent que forcer l’admiration. La fluidité des gestes intensifie les émotions que traversent les corps.

Chorégraphie : Sylvère Lamotte / Interprétation : Jérémy Kouyoumdjian et Sylvère Lamotte / Musique : Stracho Temelkovski / Création lumière : Arnaud Cabias.

Samedi 28.03 — 20h30 Salle Jacques Tati, Orsay

Qui a peur du rose ? Cie Atmen Françoise Tartinville

Le rose n’évoque-t-il pas la douceur, l’innocence, la sensibilité, l’amour voire l’érotisme ? Or ne recèle-t- il pas des aspects plus ténébreux et plus puissants ? Un quatuor de danseurs explore toutes les nuances de cette couleur mystérieuse, du rose pâle, au rose fuschia, pour découvrir ce qui se cache derrière le rose et tous les stéréotypes de genre qui lui sont attribués.

Conception : Françoise Tartinville / Assistance à la création : Corinne Hadjadj / Interprétation : Vincent Deletang, Lucille Mansas, Stéphanie Pignon, Clémentine Vanlerberghe / Musique : Jean-François Domingues / Création lumière : Boris Molinié / Scénographie & costumes : Marguerite & Lantz, Françoise Tartinville.

Mercredi 01.04 — 10h, jeudi 02.04 — 10h – 14h15 Théâtre de Corbeil-Essonnes

Un petit coin de ciel Cie Ouragane Laurence Salvadori

À travers une écriture chorégraphique exigeante, adaptée aux tout-petits, Un petit coin de ciel interroge la verticalité, l’envol, l’apesanteur et le déséquilibre. En solo, la danseuse nous raconte une histoire, un monde en suspension fait de transparence, de souffle et de mouvement, à la rencontre des nuages, du vent, des oiseaux, des papillons, de l’immensité de la nuit… et d’un ange qui passe.

Conception : Laurence Salvadori / Interprétation : Mélisande Carre-Angeli / Musique : Franck Gervais / Décor, accessoires : Philippe Blanc / Création numérique/lumière : Christoph Guillermet / Costumes : Louisa Thalmard / Accessoires : Marie Guerrier, Philippe Blanc & Laurence Salvadori.

Dimanche 02.04 20h30 Théâtre de Corbeil Essonnes

Kalakuta Republik Cie Faso Danse Théâtre Serge Aimé Coulibaly

Kalakuta Republic, Serge Aimé Coulibaly (c) Kalaavi.

Kalakuta Republik n’est ni une biographie de Fela Kuti ni un spectacle musical avec sa musique. C’est une recherche palpitante de l’engagement artistique et ce que cela peut apporter. Une pièce dotée d’une énergie communicative. Un morceau d’Afrique sans les clichés. Une Afrique dans le monde globalisé pour laquelle Serge Aimé Coulibaly et toute une génération d’artistes se mobilisent et qu’ils veulent mettre en avant.

Chorégraphie : Serge Aimé Coulibaly / Assistant chorégraphique : Sayouba Sigué / Interprétation : Adonis Nebié, Marion Alzieu, Sayouba Sigué, Serge Aimé Coulibaly, Jean- Robert Koudogbo Kiki, Ahmed Soura, Ida Faho, Antonia Naouele / Musique : Yvan Talbot / Vidéo : Eve Martin / Dramaturgie : Sara Vanderieck / Création lumière : Hermann Coulibaly / Scénographie et costumes : Catherine Cosme / Technique : Sam Serruys.

Et aussi !

Jeudi 19.03 — 14h Espace Marcel Carné, Saint-Michel-sur-Orge : La rencontre professionnelle « Pratiquer la danse oui, en voir non ! #2 »

Où et quand ?

Rencontres Essonne danse du 1er mars au 2 avril 2020 dans divers lieux de l’Essonne.

Tout savoir c’est ici !

Image de Une, visuel des RED 2020 tous droits réservés.

Written By
More from Véronique

FIRST LOVE de Marco D’Agostin

Marco D’Agostin ne cesse de surprendre, découvert grâce au réseau Aerowaves et...
Read More