Les Éclats de corps de Maëlle Reymond

Éclats, est le quatrième solo de Maëlle Reymond, chorégraphe de la compagnie Infime entaille qu’elle crée en 2016. Se nourrissant autant de la danse Butô, que du cirque ou de sa formation en danse contemporaine et classique,  Maëlle Reymond utilise son corps jusque dans ses plus infimes capacités, attachée aux détails, explorant les limites de la souplesse, de la force, ses soli sont autant de bouleversements visuels pour les spectateurs. Présence de matières au plateau, environnements sonores joués en live, utilisation de la lumière comme élément sculptant le corps, les pièces de l’artiste renvoient à des formes de poésie parfois âpres.

Dans cette nouvelle pièce qui vient fermer le triptyque initié avec Le Silence du Sable et L’Insaisissable, la chorégraphe intègre l’accident au côté de l’exploit, du dépassement. Elle s’inspire d’une chute qu’elle a vécu au plateau et aussi de l’univers de la danse classique, glaçante et admirable dans sa virtuosité et sa rigueur implacable.  

Les réflexions de Maëlle Reymond, sur l’ambivalence du travail des danseurs, cette virtuosité donnée à voir, et les failles, les fragilités du corps cachées, me renvoient au travail de la photographe Charlotte Audureau, Dolor, pour lequel elle a interviewé et photographié des danseurs, superposant sur leurs corps lisses les radiographies de leurs fractures. Un travail témoignant de la banalisation et du dépassement de la douleur dans le milieu de la danse. Danser par delà l’accident, l’intégrer dans sa pratique voire le sublimer par sa maîtrise.

Se saisissant de cette chute au plateau, de cette irruption d’une réalité non prévue dans le spectacle, l’artiste va creuser ces deux pôles, excellence et dérapage, maîtrise totale et perte de contrôle. Cela donne Éclats

“Éclats est une question de point de vue. Ce terme peut désigner à la fois quelque chose de brillant ou quelque chose de brisé. Cette création met en lumière cette ambivalence, l’instant où la bascule se fait entre médiocrité et virtuosité. Dans une danse âprement physique à la lisière de la contorsion, la danseuse s’acharne et s’applique à la fois. Elle évolue sur le plateau parmi des chaussons usés et de la roche volcanique dont le contraste alimente l’idée d’une beauté abrupte. L’entêtement et l’exigence dialoguent, à la recherche du mouvement parfait. Mais les accidents s’enchaînent, coup sur coup. L’imprévu, le grain de sable ne cessent de s’incruster pour tout faire éclater. Et la performance devient improbable. Malgré les pointes et la suspension, il n’y a qu’un seul envol, motivé par une longue série de chutes, où surgissent des éclats de génie, absurdes et magnifiques. Une quête qui dévoile toute la fragilité et la beauté éphémère du spectacle vivant.”

Conception : Maëlle Reymond. Interprétation :Maëlle Reymond, Jérémy Chartier, Christophe Sartori. Création Lumière, Vidéo, Son : Jérémy Chartier et Christophe Sartori. Scénographie : Maëlle Reymond, Jérémy Chartier et Christophe Sartori. Conception système d’accroches : Bruno Reymond. Régie Son : Jérôme Boudeau. Régie Lumière : Maya Hamburger-Ducerain. Confection Costumes : Martine Gourdon. Regard extérieur et Photographies : Lucie Lastella.

Où et quand ?

Éclats à La Rampe-La Ponatière à Échirolles, le 8 Novembre 2022 – 20h, dans le cadre des Escapades dansées.

Image de Une, visuel de Éclats, compagnie Infime entaille, Maëlle Reymond crédit photo ┬® 2022 Lucie Lastella.

Written By
More from Véronique

La Cie Aux pieds levés nous fait entrer dans sa REALITY

Aux Pieds levés est une compagnie grenobloise née du regroupement de quatre...
Read More