Immersion Danse à l’Etoile du Nord

Venez vous immergez dans la danse en ce mois de mars commençant, c’est ce que le festival Immersion Danse de L’Etoile du Nord vous propose avec des plateaux partagés par  de jeunes compagnies émergentes dans une diversité de propositions qui révèle la richesse du paysage chorégraphique contemporain. Soli, pièces de groupe, spectacle jeune public ou pour un public plus averti la palette est ouverte et colorée !

Du mardi 7 au vendredi 10 mars Jeune public

PLATEAU #1 : Cécile Loyer, Villes de papier     

Villes de papier, Cécile Loyer (c) Géraldine Aresteanu.

Officiellement, les demandeurs d’asile n’existent pas. Ce sont pourtant des femmes, des hommes, des enfants bien réels. Avec ce récit chorégraphique, Cécile Loyer leur donne une place, en portant sur la scène ces questions de migration et d’hospitalité. Le fil narratif est inspiré par le parcours de l’un de ses interprètes, Karim Sylla, merveilleux danseur depuis son plus jeune âge, qui a quitté la Guinée Conakry et sa mère à l’âge de 13 ans parce qu’il ne voulait plus être une charge pour elle. Depuis, c’est en dansant chaque jour qu’il se reconstruit. Sur fond de diapositives projetées, traces éparses et délavées d’un voyage, Cécile Loyer nous parle de cette situation avec beaucoup de finesse. Un spectacle comme une petite flamme que l’on a envie de protéger du vent.

Compagnie C.LOY. Chorégraphie Cécile Loyer. Assistant chorégraphie Éric Domeneghetty. Interprétation Sonia Delbost-Henry, Steven Hervouet, Mai Ishiwata, Karim Sylla. Plasticien Barbu Bejan. Musique Sylvain Chauveau. Création lumières Coralie Pacreau. Régie son Emmanuel Baux. Production C. LOY. Co-production Équinoxe – Scène Nationale de Châteauroux, Centre chorégraphique national de Tours / Thomas Lebrun.

Jeudi 16 mars Artistes en résidence longue, création

PLATEAU PARTAGÉ #2 : Joachim Maudet, Gigi  + Jeanne Alechinsky, At first, I was afraid

Gigi, Joachim Maudet (c) Laurent Paillier.

GIGI est une présence simple, fragile et sur le fil. GIGI est humanité et désespoir. La parole s’impose, instantanée, enivrante et inaliénable laissant derrière elle un corps qui s’effeuille, se déconstruit et se cherche. Sous forme d’un one wo-man show tragi-comique, GIGI est un solo intime, un abandon de soi, une perdition de l’identité. Heureusement Dalida est là !

Compagnie les Vagues. Interprétation/ Chorégraphie Joachim Maudet. Regard extérieur. Matthieu Patarozzi. Diffusion Charlotte Cancé. Production Aline Berthou – Azoa Production. Soutien Danse Dense (Pantin) ; La Maison POP (Montreuil).

At first, I was afraid, Jeanne Alechinsky (c) Mireille Huguer, Paramour compagnie.

At first, I was afraid est un témoignage des choses vécues et comprises par un corps, une traversée pour sortir de la blessure dans laquelle peut nous plonger l’injonction à correspondre à un modèle préexistant. Le corps accueille et résout la violence qui lui a été faite, afin de devenir transparent, poreux et conscient du continuum du vivant.

Paramour Compagnie. Interprétation / Chorégraphie Jeanne Alechinsky. Création sonore et musicien au plateau Jacques Salamaka. Création lumière et scénographie Léo Lévy-Lajeunesse. Régisseuse lumière Carine Gérard. Costumes Sarah Dupont.Regards extérieurs Anna Carraud, Katia Petrowick, Corinne Hadjadj. Production Paramour Compagnie. Coproduction Danse Dense (Pantin), L’étoile du nord (Paris).

Vendredi 17 mars Création

PLATEAU PARTAGÉ #3 : Léa Vinette, Nox + Jeanne Alechinsky, At first,I was afraid

Nox, Léa Vinette (c) Simon van der Zande.

Une jeune femme vit seule dans un espace brillamment blanc et froid où l’obscurité n’existe pas. Peu à peu, elle apparaît. Anxieuse et intriguée par cet étrange phénomène qui absorbe lentement son monde, elle se sent disparaître, perd les frontières de sa propre identité. Le solo chorégraphique Nox est une tentative d’apprécier le manque de lumière, de comprendre comment le noir ouvre nos portes à la perception et à l’introspection, invite à la transformation, à une multiplicité d’êtres défiant la fixité de soi.

Chorégraphie & interprétation Léa Vinette. Son Gwenaël Bodet. Lumière Gaspar Schelck. Dramaturgie Sara Vanderieck. Costume Sofie Durnez. Soutien physiologique et conseil artistique Florence Augendre. Production Charleroi Danse – Centre chorégraphique de Wallonie-Bruxelles SEPT CENT QUATRE VINGT TROIS Compagnie 29.27 avec un accompagnement artistique et structurel et soutenu par l’appel à projet «Résidence chorégraphique» de la DRAC Pays de la Loire. La Soufflerie, scène conventionnée de Rezé et Slowdanse.

Samedi 18 mars Artiste en résidence longue 

PLATEAU PARTAGÉ #4 : Anna Chirescu & Grégoire Schaller, Ordeal by water + Jeanne Alechinsky At first,I was afraid

Ordeal by water, Anna Chirescu et Simon Deliot, Cie Anna&Grégoire (c) Grégoire Schaller.

Ordeal by water est une performance pour une danseuse et un guitariste. Ce duo explore les différentes modalités selon lesquelles son et corps peuvent dialoguer, à travers la recherche de correspondances, de contrastes, de résonances et de ruptures. À travers une série de tableaux, les corps, sous l’effet de différentes contraintes physiques, traversent un certain nombre d’épreuves. Un amalgame foisonnant d’états corporels apparaît et disparaîtra, tantôt virtuoses, tantôt plus opaques.

Conception Anna Chirescu et Grégoire Schaller. Interprétation Anna Chirescu et Simon Déliot. Production Cie Anna & Grégoire. Accueil studio Ménagerie de verre (Paris), Théâtre des Calanques (Marseille), Maison Populaire (Montreuil), Le Pavillon (Romainville).

Jeudi 23 mars Artiste en résidence longue, création

PLATEAU PARTAGÉ #5 : Amélie Poulain, Jeu de dames +Mathilde Rance, Black bird

Jeux de dames, Amélie Poulain (c) Mathilde Marci.

Jeu de dames est un glissement entre plusieurs réalités où la transformation est l’unique règle du jeu. Dans une esthétique hybride waacking / expérimentale et vidéo, 3 actes illustrent la métamorphose. À travers la figure de la « Dame » symbole du changement, Amélie Poulain détourne et multiplie les points de vue.

Chorégraphie et scénographie Amélie Poulain. Conception musique Aïsha Devi, Frank 2 Louise, Patrick Biyik. Régie vidéo Virginie Premer. Régie lumière Virginie Galas. Transition vidéo Vivien Bertin, Camille Goalo. Soutien, Production, Partenaires de création Iadu/ La Villette, Visages du Monde de Cergy, Gang Of Witches, 104 Paris, Cnd, Rstyle, La Fabrique de la Danse, Maison Populaire, DCA.

Black bird, Mathilde Rance (c) Akiko Gharbi.

Avec Black bird Mathilde Rance est la femme orchestre qui révèle et déjoue nos héritages millénaires: bacchanales, troubadours, bêtes de foire, carnaval… Poétesse dragon sous les ailes de Thot, dieu égyptien à tête d’Ibis, elle s’invente sorcière, louve flamenca et monstre musicienne, faisant sonner voix, harpe et percussions. La cérémonie d’une poétesse dragon, entre danses et incantations sonores, cabaret fantaisiste et joyeux.

Conception, chorégraphie, création musicale, création costume et interprétation Mathilde Rance. Création sonore et musicien au plateau Jacques Salamaka. Création lumière Maureen Sizun Vom Dorp. Régisseuse lumière Carine Gérard. Regards extérieurs Sandra Abouav. Conseils musicaux Paul Ramage. Production Compagnie Myxomycètes. Coproduction Danse Dense.

Mercredi 29 mars Création

PLATEAU PARTAGÉ #6 : Georges Labbat, Self /Unnamed +Steven Hervouet, & Pauline Bigot, La Reverdie

Self/ Unnamed, Georges Labbat (c) David Leborgne.

Self / Unnamed est un duo entre deux corps : celui du performer Georges Labbat et d’une statue. Un alter-ego translucide, rigide et plastique, façonné de résine. Ces deux corps, l’un vivant, l’autre inanimé, découvrent et appréhendent ensemble la complexité de leur relation.

Chorégraphie et interprétation Georges Labbat. Conception lumière Alice Panziera. Scénographie Remy Ebras. Création musicale Paul Fleury. Conseils artistiques Némo Flouret, Solène Wachter, George Ciseron. Photos et vidéos David Leborgne. Chargée de production Margaux Roy. Administration Yolaine Flouret. Production BleuPrintemps. Coproductions CCNO – Centre chorégraphique National d’Orléans, Le 108 – Orléans, L’Antre-Peaux – Bourges. 

La Reverdie, Pauline Bigot & Steven Hervouet (c)Matthieu Coulon Faudemer.

La Reverdie est une fable traversée par deux êtres à la peau bleue ou jaune. Leur histoire parle des interdépendances qui existent entre les vivants pour maintenir un équilibre, un espace de vie commun. Leur rencontre fera émerger une nouvelle mue de couleur verte, dévoilant l’espace de ce qui est créé ensemble.

Chorégraphie et interprétation Pauline Bigot & Steven Hervouet. Création lumière Léa Maris. Création sonore Jonathan Lefèvre Reich. Production artistique AmieAmi. Production déléguée Météores. Coproductions Le Gymnase CDCN Roubaix, Le Théâtre Francine Vasse – Les Laboratoires Vivants, Le Vieux Château Vicq sur Breuilh.

Samedi 1er avril Création

PLATEAU #7 : Simon Bailly, Canti

Canti, Simon Bailly (c) Laurie Dall’Ava.

Canti est une pièce chorégraphique qui réunit au plateau quatre interprètes danseurs, chanteurs et instrumentistes, accompagnés d’une plasticienne. Ce titre désigne la variété des chants qui se succèdent dans les registres de la danse, de la musique live et de la gravure du mouvement, pour redire la même chose – la constitution de la communauté et son démembrement, l’apparition puis le retrait des figures qui nous éclairent.

Chorégraphie Simon Bailly. Interprètes Phanuel Erdmann – danse, Simon Bailly – danse et chant, Anne- Emmanuelle Davy – chant, Martial Pauliat – chant et clavier§; Gravure Nadja Bailly. Création lumière Thomas Cany. Costumes Constant Chiassai Polin. Regard extérieur Marie-Lise Naud. Production Matière Mouvement. Coproduction Incubateur de la Fondation Royaumont, KLAP Maison pour la danse à Marseille, Théâtre de Vanves. Accueil en résidence : Les Hivernales – CDCN d’Avignon, Théâtre d’Arles.

Du mardi 11 au jeudi 13 avril Création jeune public

PLATEAU #8 : Claire Jenny, Entre 

Entre, Claire Jenny (c) Patrick Berger.

Avec Entre, Claire Jenny poursuit sa réflexion sur la place des images et des écrans dans nos vies. Née d’une démarche de création en immersion en partie partagée avec des adolescents dans divers contextes, cette nouvelle pièce questionne les phénomènes relationnels entre réel et virtuel, entre les jeunes et les adultes.

Chorégraphie Claire Jenny. Interprètes du trio de danseurs (en alternance) Marie Barbottin, Olivier Bioret, Jérémy Déglise, Laurie Giordano, Yoann Hourcade, Bérangère Roussel. Interprète musicien Mathieu Calmelet. Scénographie Pascal Dibilio. Lumière Emmanuel Gary. Costumes Océane Valence. Production Compagnie Point Virgule.

Où et quand ?

Festival Immersion Danse, du 7 mars au 13 avril 2023 à L‘étoile du nord, 16 rue Georgette Agutte, 75018 Paris. Tout savoir c’est ici !

Image de Une, visuel pour Immersion Danse 2023, L’Etoile du Nord, tous droits réservés.

Written By
More from Véronique

A history of dance on screen sur Numeridanse.tv  

  Joli cadeau pour les fêtes proposé par Numeridanse.tv qui offre du 14...
Read More