Frappez fort (comme pour réveiller les morts)

Avec humour mais non sans profondeur, la nouvelle pièce de la chorégraphe Cécile Loyer, compagnie C.Loy, nous invite à secouer nos yeux. 

La chorégraphe part de la vision  des Photos d’Alix de Jean Eustache et s’interroge sur la nécessité d’introduire le décalage, le trouble pour mieux nous obliger à l’attention, à la vigilance, dessiller nos yeux et enfin voir la réalité profonde. Et un titre en forme de clin d’œil à l’œuvre du cinéaste, puisqu’il reprend son dernier message…

Frappez fort, Cécile Loyer, Cie C.Loy (c) Géraldine Aresteanu.

Cécile Loyer aime le trouble, cette limite mouvante qui oblige au focus pour appréhender le monde. Cette démarche me fait penser aux photographies de  Robert Capa, prises pendant la Seconde guerre mondiale et réunies sous le titre Slightly out of focus, dans ces photos juste un peu floues, le lecteur-spectateur voit l’urgence, la violence et la place du photographe, témoin et sujet du conflit.

Cécile Loyer avec Frappez fort (comme pour réveiller les morts), nous invite à ne pas simplement laisser notre regard traverser ce qui nous entoure sans s’y arrêter. S’appuyant sur son vécu, la chorégraphe nous embarque dans une poétique du politique qui se lit sans le dire au plateau à travers une équipe dont les membres viennent de cultures, d’expériences, d’horizons différents. Cinq femmes, trois hommes mais une parité complète, sur laquelle Cécile insiste si l’on considère les 12 membres de l’équipe de création.

Le spectateur peut être surpris par la forme même du spectacle mêlant  mouvement, voix, théâtralité. Comme à son habitude, la chorégraphe brouille volontairement les limites entre les arts vivants, peu de narration ici, juste un travail de maillage, de connexion entre les destins croisés, les émotions partagées, traversées ou transmises. Les histoires et les émotions individuelles ou collectives se livrent au détour des voix, des corps. Cela  raconte des aventures humaines qui prennent racine dans une réalité parfois douloureuse dont les artistes se jouent au plateau, créant un entre deux, un flottement pour le spectateur qui doit toujours s’interroger sur la raison d’un rire, la douceur ou la violence supposée d’un geste.

Frappez fort, Cécile Loyer, Cie C.Loy (c) Géraldine Aresteanu.

“Avec Frappez fort (comme pour réveiller les morts), qui rassemblera 8 interprètes, je souhaite emmener les spectateur·trices dans cette zone de perte de repères et d’hyper-vigilance, où les yeux doivent chercher pour comprendre ce qui se dit, et où ce qui se dit doit être entendu profondément, physiquement, pour donner corps à l’image. Notre monde est effroyablement plus poétique que ce que nous croyons.”Cécile Loyer.

Ici, pas question de regarder sans voir, pas de spectateur paresseux ou indifférent qui se laisse simplement traverser par cette effroyable poésie, c’est cela Frappez fort, réveiller nos sens et notre conscience au bruit du monde.

Frappez fort (comme pour réveiller les morts) création 2023

Chorégraphie Cécile Loyer. Assistant·es à la dramaturgie Jean-Baptiste Bernadet et Myriam Blœdé. Interprétation danse Caroline Boussard, Sonia Delbost-Henry, Éric Domeneghetty, Steven Hervouet, Mai Ishiwata, Vesna Mbelani, Cécile Loyer, Karim Sylla. Création lumière Coralie Pacreau. Création sonore Emmanuel Baux. Costumes Fabrice-Ilia Leroy.

Production C. LOY. Coproductions : Équinoxe – Scène Nationale de Châteauroux, Centre chorégraphique national d’Orléans, Centre chorégraphique national de Rillieux-la-Pape, direction Yuval PICK, dans le cadre du dispositif Accueil-Studio,Viadanse – Centre chorégraphique national de Bourgogne Franche-Comté à Belfort. 

Soutiens : Centre Chorégraphique National Roubaix Hauts-de-France – Sylvain Groud, La maisondelaculture de Bourges, Scène nationale, Centre Albert Camus EPCC d’Issoudun.

Où et quand ?

Frappez fort (comme pour réveiller les morts), création 2023, compagnie C.Loy

Création : 23 novembre 2023 à Équinoxe – Scène nationale de Châteauroux 

Diffusion : 20 décembre 2023 à la Pléiade à La Riche dans le cadre du festival SPOT du CCN de Tours 9 février 2024 à La maisondelaculture de Bourges, Scène nationale.

Image de Une, Frappez fort, Cie C.Loy, Cécile Loyer, crédit photo Géraldine Aresteanu.

Written By
More from Véronique

Du bout des doigts…Gabriéla Iacono et Grégory Grosjean

« Cela fait 10 ans que nous travaillons ensemble, sur scène, en...
Read More