Festival Instances, c’est à Châlon-sur Saône

La 14ème  édition d’Instances du 17 au 23 novembre 2016 propose comme chaque année un tour d’horizon de l’art chorégraphique tout en s’intéressant  à son inclusion dans la société d’aujourd’hui. Et les interrogations sont nombreuses, contexte troublé, statut de la danse dans les théâtres, capacité des artistes à travailler et à créer dans des pays où la création artistique est peu soutenue. Fort de ces réflexions Instances décide de consacrer un temps fort aux chorégraphes italiens : « Parent bousculé de l’Europe occidentale en matière de spectacle vivant, l’Italie, et notamment la Sicile, est aussi une terre d’accueil pour des milliers de réfugiés. »

Ainsi les pièces de Giovanna Velardi, Emilio Calcagno et Michele di Stefano seront proposées au public.

Par ailleurs et toujours dans un esprit de réflexion globale sur le monde, la programmation aborde la question de la différence sous toute ses formes avec Welcome to Bienvenue de Xavier Lot, Tordre de Rachid Ouramdane,  ou Voronia de Marcos Morau.

 Instances soutient aussi des œuvres ambitieuses nées autour de débats sur la danse comme Initio de  Tatiana Julien, qui croise danse et opéra.

Programme d’Instances

Jeudi 17 novembre

19h Auditorium du conservatoire du Grand Chalon

Initio, Tatiana Julien © Nina Flore Fernandez.
Initio, Tatiana Julien © Nina Flore Fernandez.

Tatiana Julien / Pedro Garcia-VelasquezInitio, opéra chorégraphique, Cie C’Insterscribo. Création

Initio, opéra dont la conception et la mise en scène s’opèrent selon des logiques chorégraphiques.

« La musique, signée Pedro Garcia-Velasquez, co-fondateur et compositeur du Balcon, est bien dans l’esprit de ces jeunes artistes qui oxygènent le répertoire et donnent corps aux partitions lyriques et classiques. Tout comme le contre-ténor brésilien Rodrigo Feirreira irradie la scène à chacune de ses apparitions, grâce à son incroyable mobilité scénique et son magnétisme. Et qui dit opéra, dit livret : Alexandre Salcède a écrit une trame narrative qui laisse place à l’émotion, à une spiritualité fantasmée, à une quête commune. La chorégraphe investit chaque geste d’une sensibilité à fleur de peau, faisant surgir une force concentrée et secrète des interprètes. »

Conception Pedro Garcia-Velasquez et Tatiana Julien / chorégraphie Tatiana Julien / composition musicale Pedro Garcia-Velasquez / livret Alexandre Salcède / création lumière Sébastien Lefèbvre / création costume Catherine Garnier / avec Rodrigo Ferreira (contre-ténor), Brigitte Asselineau, Benjamin Forgues, Christine Gérard, Yoann Hourcade, Tatiana Julien.

21h Théâtre du Port Nord

Voronia, Marcos Morau © Josep Aznar.
Voronia, Marcos Morau © Josep Aznar.

Marcos MorauVoronia– Collectif La Veronal

« Conçues comme une sorte de « série » géographique, les pièces de Marcos Moreau évoquent des lieux réels, prétextes à des explorations imaginaires. Voronia, à l’ouest du Caucase est une des grottes les plus profondes du monde avec son puits de deux kilomètres qui pénètre dans les entrailles de la terre. Pour Marcos Morau, c’est une métaphore de l’enfer. »

Direction Marcos Morau / chorégraphie Marcos Morau en collaboration avec les danseurs / dramaturgie Roberto Fratini, Pablo Gisbert – El Conde de Torrefiel / avec Lorena Nogal, Manuel Rodríguez, Marina Rodríguez, Giacomo Todeschi, Jon López, Ariadna Montfort, Joaquín Collado and Sau-Ching Wong / mise en espace Enric Planas / création lumière Albert Faura / son Marcelo Lastra / régie général Bernat Jansà / professeurs Cristina Facco, Ariadna Montfort / production Juan Manuel Gil / assistant à la production Cristina Goñi

Vendredi 18 novembre

19h Auditorium du conservatoire du Grand Chalon

Giovanna VelardiCore/Demetra2.0

« Core / Demetra 2.0 de la chorégraphe sicilienne Giovanna Velardi, va puiser dans le mythe de Déméter et de sa fille Perséphone (appelée aussi Core) pour épingler notre monde d’aujourd’hui… Rageuse, agressive, sans concession, Core / Demetra 2.0 est une pièce manifeste où culmine le sens de la perte, de la désolation, et résonne comme un avertissement. »

Chorégraphie Giovanna Velardi / avec Stellario Di Blasi, Simona Miraglia, Tiziana Passoni, Giovanna Velardi, Sabrina Vicari, Valeria Zampardi Scénographie et vidéo Dominik Barbier, Anne Van Den Steen / costumes Dora Argento / lumières Danila Blasi / sculpture Fabrizio Lupo / musique originale Domenico Sciajno / accessoires Baburka Factory / régisseur vidéo Valeria Guarcini

21h Théâtre du Port Nord

Catania Catania, Emilio Calcagno (c) Giulia Limoni.
Catania Catania, Emilio Calcagno (c) Giulia Limoni.

Emilio CalcagnoCatania Catania

« Chorégraphe sicilien, Emilio Calcagno  revient à ses racines dans un voyage en partie fantasmé, en partie fantastique. Il part à l’aventure avec dix danseurs italiens et européens, pour explorer les dessous de cette ville chaotique et fascinante. La danse, passionnée et compulsive, nous entraîne dans la folie, la joie, la noirceur et le goût pour la mort qui caractérise cette île volcanique en pleine mer, décalée, baroque et séduisante. »

Chorégraphie Emilio Calcagno / avec Annalisa Di Lanno, Flaminio Galuzzo, Giovanfrancesco Giannini, Leonardo Maietto, Coralie Meinguet, Gloria Pergalani, Eve Stainton, Luigi Vilotta, Rosada Letizia Zangri, Giulia di Guardo / création lumière Hugo Oudin / création musicale Pierre Lebourgeois / production Valentin Leveau.

Mardi 22 novembre

19h Auditorium du conservatoire du Grand Chalon

Tordre, Rachid Ouramdane ©Patrick Imbert.
Tordre, Rachid Ouramdane ©Patrick Imbert.

Rachid OuramdaneTordre– CCN2 Grenoble

« Tordre est un double portrait de femmes  qui nous invite à penser la manière dont le mouvement peut dévoiler l’essence de l’être, repousser les limites du communicable. Avec ces deux interprètes exceptionnelles Lora Juodkaite et Annie Hanauer, Rachid Ouramdane déploie un langage chorégraphique sur le fil de l’émotion. Les danseuses dévoilent « le nu de leur geste, intrinsèquement nourri par leur parcours de vie ». Œuvre délicate, Tordre nous relie à l’urgence vitale, à l’humanité, nous livre deux portraits intimes qui nous appellent à transformer le réel qui nous entoure. »

Conception et chorégraphie Rachid Ouramdane / avec Annie Hanauer, Lora Juodkaite Lumières Stéphane Graillot / décors Sylvain Giraudeau Production déléguée Centre chorégraphique national de Grenoble – codirection Yoann Bourgeois et Rachid Ouramdane.

21h Auditorium du conservatoire du Grand Chalon

Plaisirs inconnusCCN Ballet de Lorraine sur une idée de Thomas Caley, Emma Gladstone et Peter Jacobsson

« Plaisirs inconnus est une soirée surprise. Le spectateur ne connaîtra pas le nom des chorégraphes, pas plus que ceux des compositeurs. Seuls seront mis en avant les danseurs, ces oubliés de la gloire qui sont pourtant les premiers artisans d’un spectacle de danse réussi. En filigrane, ce programme présenté « à l’aveugle » pose la question de l’auteur. Du grand nom et de sa valeur symbolique ou commerciale. Peut-on se passer du marketing et des modes ? Peut-on se libérer de toute idée préconçue avant une représentation ? Cinq chorégraphes de différentes générations – quatre femmes et un homme – se sont prêtés au jeu : serez-vous capables de reconnaître leur patte tout en ignorant leur identité ? »

Avec les interprètes du Ballet de Lorraine Production réalisée par le Centre chorégraphique national – Ballet de Lorraine / Le CCN — Ballet de Lorraine est subventionné par le Ministère de la Culture et de la Communication — Direction régionale des affaires culturelles ACAL / Région Alsace Champagne — Ardenne Lorraine / Ville de Nancy / CCN Ballet de Lorraine : Ambassadeur Culturel de la Ville de Nancy

Mercredi 23 novembre

19h Auditorium du conservatoire du Grand Chalon

Robinson, Michele Di Stefano, Cie MK (c) Andrea Macchia.
Robinson, Michele Di Stefano, Cie MK (c) Andrea Macchia.

Xavier LotWelcome to bienvenue– Cie Ulal  DTO

« L’histoire commence par une invitation : Xavier Lot, chorégraphe français, convie Bienvenue Bazié, danseur burkinabé, à venir créer un solo. Mais la seule question qui préoccupe l’administration française pour que Bienvenue obtienne son visa, c’est la date à laquelle il prendra le chemin du retour. Cette histoire deviendra la matière même de Welcome to Bienvenue, au titre trop beau pour être vrai ! Et le solo est captivant. Sur le plateau mangé par une ombre propice, seules quelques loupiottes éclairent le dos de Bienvenue. On y repère écrit à même la chair, son prénom, son nom, son numéro de visa et bien sûr, sa date d’expiration. Sa danse est resplendissante et délicate, il déroule son histoire dans une gestuelle pudique et raffinée, qui magnifie chaque parcelle de son corps. Créé en 2005, il semblait essentiel à Xavier Lot de reprendre ce solo aujourd’hui, face à la difficulté d’accueillir ceux qui viennent d’ailleurs. »

Chorégraphie et conception Xavier Lot / avec Bienvenue Bazié / création musicale DJ Olive, Christian Fennesz / lumière Emmanuelle Stäuble Production ULAL DTO / Xavier Lot

21h Théâtre du Port Nord

Michele Di StephanoRobinsonCie MK

« À la frontière de la chorégraphie, de la performance et de la recherche sonore, Michele Di Stefano s’est affirmé comme l’un des phares de la scène expérimentale transalpine. Son Robinson s’inspire non pas du roman de Daniel Defoe mais de celui de Michel Tournier : Vendredi où les limbes du pacifique. Loin d’un exotisme vu par le colonialisme ou le tourisme, Michele Di Stefano imagine son personnage comme un réfugié désireux de s’adapter à son nouvel environnement. »

Chorégraphie Michele Di Stefano / avec Philippe Barbut, Biagio Caravano, Saverio Cavaliere, Marta Ciappina, Andrea Dionisi, Laura Scarpini / musique Lorenzo Bianchi Hoesch / régisseur plateau Luca Trevisani / création lumières Roberto Cafaggini / assistant Davide Clementi Production mk 2014 / Teatro di Roma / En collaboration avec Comune di Montalto di Castro / ATCL / Avec le soutien de MiBACT

Autour des spectacles

Soirée cinéma lundi 21 novembre à 19h30. Mr Gaga sur les pas d’Ohad NaharinCinéma. Israël – 2016 – 1h43 – VOST Réalisation et scénario : Tomer Heymann. Cinéma Axel 67 rue Gloriette, Châlon

« L’histoire d’Ohad Naharin, chorégraphe de la Batsheva Dance Company. Le film nous dévoile le processus créatif d’un chef de file de la danse contemporaine, l’invention d’un langage chorégraphique et d’une technique de danse hors-norme appelée « Gaga ». Prix de la critique, festival du film documentaire, Tempo 2016 Meilleur documentaire, festival International du film, Sofia 2016. »

Atelier danse tout public avec Emilio Calagno chorégraphe de Catania Catania, mercredi 16 novembre de 18h30 à 21h30 au théâtre Piccolo

Atelier gratuit sur réservation pour les spectateurs de la représentation Catania Catania (le 18 novembre 2016) sur présentation du billet – atelier : 50 personnes max. Informations et réservations : 03 85 42 52 12

Rencontres à l’issue des spectacles au Petit Moulin

Retrouvez les équipes artistiques et les chorégraphes invités à l’issue des représentations dans l’ambiance chaleureuse du Petit Moulin. Autour d’un verre, échanger en toute convivialité avec eux sur vos impressions, l’occasion d’un éclairage complémentaire ou parallèle sur leurs œuvres.

Les actualités des voisins

En partenariat avec L’Abattoir – Centre national des arts de la rue. Les Achilles-  Compagnie de danse Tango Sumo samedi 19 novembre aux Prés Saint Jean à 17h. Gratuit dans le cadre de leur temps fort Quartier de Lune d’automne des Prés Saint Jean.

Et retrouvez l’Abattoir et l’ensemble de la programmation du Quartier de Lune au cœur de l’espace public (danse, théâtre, expérimentations in situ).

Informations pratiques et lieux du festival

03 85 42 52 12 | ou sur le site de l‘Espace des arts

Théâtre du Port Nord| rue Denis Papin | 71100 Chalon-sur-Saône

Théâtre Piccolo| 34, rue aux Fèvres | 71100 Chalon-sur-Saône

Conservatoire du Grand Chalon| 1, rue Olivier Messiaen | 71100 Chalon-sur-Saône

Image de Une, visuel de Voronia, Marcos Morau (c) Jesùs Robisco.

Written By
More from Véronique

Le Temps d’Aimer la danse

Comme chaque année Biarritz s’anime sous le Temps d’Aimer la danse, 10...
Read More