Festival Cluny Danse 2018

La compagnie Le Grand Jeté de Frédéric Cellé organise depuis 6 ans le festival Cluny Danse, 2018 marque la 7ème édition de l’événement dont la volonté est de développer la culture chorégraphique sous toutes ses formes, de la pratique amateur au spectacle. Festival consacré à la danse contemporaine et aux arts de rue, Cluny Danse s’efforce de démocratiser l’accès à la danse contemporaine en invitant des compagnies renommées, Ballet de Marseille, aux côtés de compagnies émergentes et/ou régionales croisant aussi compagnies professionnelles et amateurs. Le festival va aussi à la rencontre d’un nouveau public en décentralisant le spectacle WITH qui sera donné dans deux communes de la périphérie de Cluny, Mazille et La Guiche et en s’ouvrant aux très jeunes spectateurs avec un spectacle dédié et des ateliers parents/enfants. Un festival qui se veut accessible à tous avec de nombreuses activités conviviales.

Au programme

Des spectacles…

Mardi 15 mai à La Guiche et mercredi 16 mai à Mazille, WITHCie Lève un peu les bras ! Tout public – 30 minutes – 19h

Duo intense, situations cocasses, attitudes décalées, WITH est une histoire d’amitié et de camaraderie qui met avant tout en mouvement le plaisir de danser à deux.

Conception et jeu : Paul Canestraro & Clément Le Disquay. Production : Compagnie Lève un peu les bras!

Entre deux pluies, cie ak entrepôt tous droits réservés.

Jeudi 17 mai Entre deux pluiesCie a k entrepôt Spectacle en direction de la petite enfance à partir de 2 ans. Solo – 30 minutes – Théâtre les arts séances scolaires- 10h et 15h15

Entre deux pluies est une pièce dansée et plastique, la rencontre entre un carré de galets noirs, quelques gouttes de pluies et une danseuse. Entre deux pluies est une pièce en noir et blanc, la rencontre entre le dessin et le volume. Entre deux pluies est une pièce où se croisent des notes de piano, le roulement des galets, le son de gouttes de pluies. Entre deux pluies est un tableau qui se créé sur l’instant.

Mise en scène et scénographie : Laurance Henry. Assistant et lumière : Erik Mennesson. Interprétation : Pauline Maluski. Musique, composition sonore : Philippe Le Goff. Costume : Charlotte Pareja / Atelier Bonnetaille. Constructions : Ronan Ménard.

Vendredi 18 mai  Corps Ballet National de Marseille – Ballet National de Marseille Emio Greco et Pieter C. Scholten. En partenariat avec Le théâtre – Scène nationale de Mâcon – 20h30

Comment faire du ballet classique une aire de jeu, ou plutôt un champ de bataille ? Animés par cette question, Emio Greco et Pieter C. Scholten ne cessent d’interroger les limites de la danse classique. Vingt-deux danseurs sont investis dans une défense et illustration des potentiels de la danse.

Production : Ballet National de Marseille Lumières : Henk Danner Costumes : Clifford Portier Collaboration : ICKamsterdam

Corps, Ballet National de Marseille DR.

Samedi 19 mai

Mme EphémèreCie SubsTANCe Compagnie bourguignonne – Performance en vitrine – 10h

Performance dans une vitrine de commerce transformée pour l’occasion en lieu hors du commun. Basée sur les situations ordinaires la compagnie cherche à créer des petites formes extravagantes… Trois personnages interpellent les passants par leurs états, leur présence dans les vitrines, trois « histoires » inspirées de ces personnages…

Chorégraphe / interprète : Renata Kaprinyak. Musique : Jérôme Besso.

ToiMonHumain#regarde – Tocade Compagnie amateur – Tout public – 20 minutes – 14h

Pour la pièce ToiMonHumain#Regarde l’écriture chorégraphique est partie du texte de la chanson Humanity du slameur Leto, alias Pierre Janicot, auquel s’est associé le compositeur Christophe Leusiau pour la création musicale.

Chorégraphie de Nathalie Mondé Interprètes : Emilie Boivin, Stéphanie Brigatti, Christelle Cornu, Laetitia Chevillard, Cathy Descombes, Audrey Janicot, Pierre Janicot, Nathalie Mondé, Sandrine Valette, et Bertrand Thomas.

Io, Lei, MeiCie Atacama Italie – Solo – 30 minutes– 15h

Un spectacle pour naviguer dans sa nature et sa condition humaine. Entre force et fragilité, courage et peur, des états qui coexistent et sont connectés. Io, Lei, Mei se présente comme une performance du corps féminin héroïque.

Chorégraphes : Patrizia Cavola, Ivan Truol.

Mains d’or, Cie Irene K.@André Bong.

Mains d’or Cie Irène K Belgique – Tout public – 15 min – 16h

« À la mémoire de Nonno, le grand-père venu d’Italie pour travailler dans la sidérurgie liégeoise. Nonno qui raconte le monstre noir dressé près de l’eau vive, les ombres du matin crachées, des bus bondés dans la vallée. Ça cogne dur dans les veines, un sang qui fuit la haine, un rêve enfermé limpide, un espoir qui tourne à vide. Nonno, Bronches rongées, Poitrine brûlée, odeur fétide de l’acier.»

Irène Kalbusch : direction artistique. Interprètes Andrea Gallo Rosso, Anais Van Eycken.

3D, Cie HMG © Mathieu Bleton -recadrée.

3 DCie HMG Dès 5 ans – 30 minutes – 17h Co-accueil Festival Cluny Danse / Centre des monuments nationaux

3D est un objet. De taille humaine, il est une extension du corps, une prothèse pour le jeu du mouvement. L’objet se décline en 3 dispositions, dans un espace à 3 directions. Sa nature est l’association d’une ligne, froide, métallique et d’une courbe de bois. Les situations se construisent par mouvements sonores : ça craque, ça bascule, ça groove, ça se danse…

Concepteur, interprète : Jonathan Guichard. Régisseur, interprète : Cyril Malivert (ou en remplacement : Mikaël Le Guillou). Œil extérieur : Etienne Manceau. Musique originale du moment. Construction : Jonathan Guichard, Etienne Manceau, Cyril Malivert, Jean-Victor Bethmont, Franck Breuil.

WITH – Cie Lève un peu les bras Tout public – 30 minutes – 18h

Duo intense, situations cocasses, attitudes décalées, WITH est une histoire d’amitié et de camaraderie qui met avant tout en mouvement le plaisir de danser à deux.

Conception et jeu : Paul Canestraro & Clément Le Disquay. Production : Compagnie Lève un peu les bras!

WITH, Cie Lève un peu les bras tous droits réservés.

Guerre Cie Samuel Mathieu Création 2017 – Tout public – Théâtre les arts – 1h – 20h

Yves Klein, La guerre (de la ligne et de la couleur), laissé inachevé en 1954.. Au plus proche du synopsis, Samuel Mathieu intègre la danse, l’art aérien et puissant des sangles, la musique et l’image pour donner à voir la lutte entre figure et énergie brute, maîtrise le trait gestuel et fusion des matières corporelles, espace dynamique ou découpé en à-plat. Un spectacle total et d’une grande physicalité. Proposition Inspirée du Synopsis écrit par Yves Klein en 1954.

Pièce pour 3 sanglistes et 3 danseurs. Conception et Chorégraphie : Samuel Mathieu. Assistant à la chorégraphie Lionel Bègue. Danseurs : Fabienne Donnio, Martin Mauriès, Julia Monclas Sanglistes : Jonas Leclere, Ana Maria Diaz Tirado, Anthony Weiss. Création Musicale : Maxime Denuc. Création Lumière : William Lambert Arthur Gueydan. Régie Générale : Amaury Kerbouch. Production : Suzanne Maugein.

Guerre, Samuel Mathieu tous droits réservés.

Concert – Radio Kaizman À partir de 21h30

Inspiré du groove typique des marching bands New Orleans, Radio Kaizman envoie un son percussif et cuivré, mélange d’influences du jazz au hip-hop. Un flow incisif, des voix féminines envoûtantes et des impros puissantes pour une onde de chaleur qui fait bouger les corps sur la bonne fréquence

Distribution : Elsa Lambey, Delphine Morel : Flûtes – Voix Romain Maitrot : Trompette Stéphane Maitrot : Sax Ténor Swann Vuillermoz : Trombone Victor Auffray : Soubassophone Aldric Plisson : Snare Drum Enguerrand Ecarnot : Kick drum David Honegger: Voix, MC, effets.

Dimanche 20 mai

Dans la jongle des mots, Cie Idem Collectif tous droits réservés.

Dans la jongle des motsCie Idem Collectif Tout public – 25 min – 14h

Dans la Jongle des Mots, un duo drôle et poétique, surprenant qui joue avec nos cerveaux et nos zygomatiques. Portés par 3 poèmes de Christophe Tarkos, le clown n’est pas très loin. L’exigence est commune, celle de l’architecture du temps et du sens : chaque balle, chaque mot doivent toquer précisément et c’est bel et bien une science exacte mais déjantée tant l’exercice est périlleux et fou.

Conception et mise en scène : Aline Reviriaud, Cie Idem. Collectif Poèmes : Christophe Tarkos. Avec Jérôme Thomas et Anthony Devaux. Textes et poèmes tirés des œuvres : Écrits poétiques © P.O.L Editeur, 2008 et L’Enregistré © P.O.L Editeur, 2014.

Le chœur à plusieurs cœursCie Les Cheminants Compagnie bourguignonne – Projet alliant professionnels et amateurs – 30 minutes – 15h

Le chœur à plusieurs cœurs est initialement une pièce pour le plateau. Pour le festival Cluny Danse la compagnie présentera une version adaptée à l’espace extérieur dans laquelle se mêleront des séquences de la pièce initiale et de nouvelles danses où la question des appuis, qu’ils soient réels ou imaginaires, vient travailler la notion d’accompagnement.

Distribution : Chorégraphie : Brigitte Asselineau. Danseurs : Nisrine Akil, Nadège Allée, Céline Bourgeois, Marie Jo Gros, Delphine Lafoix, Sylvie Lapaiche, Claire Mathieu, Nina Palacio, Alice Rohland, Emilie Tellier. Composition musicale, batterie, machines : Adrien Desse. Auteurs compositeurs pour Love Shadow : Cédric Batacchi et Sylvie Lapaiche.

Entre deux horizons, cie Les alentours rêveurs (c) Jean-Claude Chaudy.

Entre deux horizonsCie Les Alentours Rêveurs Compagnie bourguignonne – Tout public – 25min – 16h

Duo entre ciel et terre pour l’espace public.Comment deux contraires se rencontrent. Un homme aux semelles de plomb qui tend vers l’envol. Une femme suspendue, dans un mouvement perpétuel de balancier, qui cherche à s’ancrer. Ces deux individus vont partir à la découverte l’un de l’autre, échanger, s’accorder pour s’inventer ailleurs un autre demain.

Distribution Chorégraphie et interprétation Serge Ambert. Interprétation : Séverine Bennevault-Caton. Univers sonore : Scanner.

La Mécanique des Ombres, Naif-Production ┬®Laurent Onde.

La mécanique des ombresNaïf production Tout public – 25 minutes – 17h Co-accueil Festival Cluny Danse / Centre des monuments nationaux

Les deux danseurs-acrobates, rejoints par Lucien Reynès,continuent de s’interroger sur notre première carte d’identité, à savoir le visage, et cherchent à comprendre si les identités se reportent lorsque celui-ci est occulté. L’effacement des visages créé une béance dont les corps s’emparent, l’ombre est invitée à faire la lumière sur notre condition et nos «gestes premiers».

Chorégraphie, mise en scène et interprétation : Sylvain Bouillet, Mathieu Desseigne et Lucien Reynès Dramaturgie : Sara Vanderieck Création sonore : Christophe Ruetsch Création lumière : Pauline Guyonnet Costumes : Natacha Costechareire.

La Danse des SauvagesThéâtre des Monstres Compagnie bourguignonne – Création 2017 – Bal participatif – Tout public – 1h30 – 17h

Bienvenue au bal primitif de la Danse des Sauvages! Soyez courageux, venez faire partie de la peuplade, vous abandonnerez vos affaires d’humains et nous vous kostumerons avec des kornes et des peaux, des grandes dents pointues ; vous allez devenir des enfants sauvages, des hommes-bêtes, des femmes épouvantails! Sans parole, tout en douceur nous vous accueillons pour danser sur des rythmes endiablés et vous embarquer dans un voyage initiatique où nous célébrons le Monstre qui est en chacun de vous!

Écriture, mise en scène, scénographie : Yoann Franck. Musique en live, jeu : Benoît Jayot, Pierre-Olivier Fernandez, Thomas Loyer.Jeu : Emmanuelle Vein, Lolita Huguenin, Yoann Franck. Costumes : Karine Delaunay.

La danse des sauvages, Théâtre des monstres ©journot.

Concert – Mauve Célestine Groupe bourguignon – À partir de 20h

Mauve Célestine, ce sont quatre inséparables réunis par la passion de la musique, qui dévoilent depuis quelques années déjà, un rock aux accents pop et électroniques navigant entre ambient et même shoegazing. Toujours en recherche d’émotions et d’impressions leur musique pleine de fraicheur et de sensibilité sait rester intimiste sans être trop discrète… Après un passage remarqué à la Cave à Musique au printemps 2017, le groupe se rattache maintenant aux projets incontournables de la scène locale. Il semble qu’en effet la valeur n’attende pas le nombre des années.

Distribution : Alpajoie : chant, clavier, guitare Antonin Branger : batterie, clavier Nina Truffaz : clarinette, basse, chant Martin Besson : guitare, basse, chant Technique plateau : Tom Nuguet.

Et aussi…

Une barre de danse géante « la méga barre » sera installée le samedi 19 au mai dans la grande rue de Cluny : un cours de danse classique et contemporaine sera proposé à tous les festivaliers, du novice au danseur aguerri !

Une masterclass gratuite avec le chorégraphe Samuel Mathieu sera proposée le dimanche 20 mai au matin, en direction des ados-adultes amateurs : ils auront l’occasion d’approfondir leur pratique de la danse.

Un flashmob sera proposé le samedi sur le marché pour apprendre les pas c’est ici ! Un repas partagé est proposé à l’issue du flashmob

Un parcours chorégraphique pour découvrir la danse et le patrimoine culturel de Cluny

Un axe autour de la famille : un spectacle pour le très jeune public en séances scolaires, Entre deux pluies, un bal familial le dimanche et un espace enfant : ateliers de création plastique, des ateliers autour du livre, des jeux en bois, un parcours de motricité et un stand de maquillage.

Un stage parents/enfants gratuit : ce stage s’adresse aux parents et aux enfants. Il leur permet de s’initier à la danse en découvrant un nouveau rapport au corps.

Des rencontres avec les artistes et une rencontre professionnelle

Un lieu de convivialité : le traditionnel Bureau du Festival installé aux Écuries Saint-Hugues est le lieu où tout le monde peut se retrouver entre deux spectacles pour échanger, boire un verre ou se restaurer.

Où et quand ?

À Cluny et alentours du 15 au 20 mai 2018.

Tout savoir sur la programmation du  festival c’est ici !

Image de Une, visuel du festival Cluny Danse tous droits réservés.

Written By
More from Véronique

Naissance de la Guetteuse, Cie Émeline Nguyen

Voici la naissance d’une nouvelle compagnie sur la région grenobloise fondée par...
Read More