Et si on dansait encore, Bailamos ? au festival Echo

On vous a déjà parlé de Bailamos ? La première création de la compagnie Kay formée de Ximena Figueroa et de Nicolas Diguet, après avoir goûté littéralement au spectacle, puisqu’il est précédé d’un bal participatif proposé par les deux artistes on a envie de vous inviter aussi dans la danse et de profiter du festival Echo qui aura lieu le week-end du 28 et du 29 juin prochain pour vous joindre à un joli moment de partage autour de la danse.

Bailamos ? Cie Kay (c) Raoul Lemercier.

Bailamos ? C’est bien sûr une invitation à danser mais c’est aussi une façon de découvrir d’autres danses, d’autres corps, d’autres façons de partager la danse, de façon simple, habituelle comme si elle faisait partie de la vie, une façon de se socialiser et de communiquer avec des inconnus ou des proches mais toujours dans une énergie commune. C’est ainsi que ça se passe en Colombie pays d’où est originaire Ximena et c’est ce qui anime les deux artistes. Comment rompre la frontière entre danse savante et danse populaire ? Comment casser ce complexe très français qui fait dire je ne peux pas danser car je ne connais pas cette danse, comment amener le public à participer à une danse plus intuitive qui finalement correspond à un moment de plaisir partagé.

Bailamos ? Cie Kay (c) Raoul Lemercier.

Pour cela, plusieurs outils sont utilisés, tout d’abord une vidéo remarquable qui nous entraîne dans les coulisses de la préparation au bal à travers une vieille dame qui se maquille avant d’entrer dans la danse, puis des visions de corps dansants toutes générations confondues, certains dans des habits de tous les jours, d’autres dans des tenues plus festives, certains bougeant à peine, d’autres s’essayant à des pas plus complexes, la vidéo se déroule dans le silence et au dessus d’un plateau vide pourtant on ressent de la musique, on entre en empathie avec différentes corporalités, différentes façons de bouger bien loin des pas ou des figures académiques…et pourtant ces corps nous happent par la simplicité des gestes, la sincérité et le plaisir qui se jouent dans ce moment de partage. Et quand les artistes nous appellent sur scène on participe avec élan à ce qu’ils nous proposent et on se laisse entraîner dans les pas qu’ils nous apprennent.

Bailamos ? visuel de répétition, Cie Kay tous droits réservés.

Puis vient le temps de leur transposition artistique, déclinée en soli et duos où l’on retrouve leur expertise professionnelle, rompus aux différentes techniques qu’ils ont développées en tant qu’interprètes dans de grandes compagnies. L’histoire se poursuit par un slow participatif, comme pour réaffirmer la porosité de la frontière entre les danses. Des couples improbables (ou pré-existants) se forment dans un respect, une sincérité de l’écoute, portée par la musique, un moment de pur plaisir sensuel, pour ceux qui dansent mais aussi pour ceux qui regardent cette humanité dansante qui communie au plateau et dans les gradins. Le slow terminé la danse experte retrouve sa place sur scène mélangeant mouvements contemporains et déhanchements de salsa. L’histoire se boucle paradoxalement par une invitation, la vieille dame du départ enfin satisfaite de son maquillage nous invite à la suivre dans la salle de bal…

Où et quand ?

Bailamos ? de et avec Ximena Figueroa et Nicolas Diguet, le vendredi 28 juin au musée Dauphinois de Grenoble dans le cadre du festival Echo.

Image de Une, visuel de Bailamos ? crédit photo Jeanne Coudurier.

Written By
More from Véronique

La Mangrove en Avignon

La compagnie La Mangrove créée par le chorégraphe Hubert Petit-Phar sera présente...
Read More