Dirty dancers au Centre Pompidou

On vous avait déjà parlé de cette pièce ici, la compagnie en fait une reprise ce samedi !
DIRTY DANCERS

Centre Pompidou 

Samedi 3 février 17h / Forum -1 / Entrée et placement libre !

Dirty dancers, Compagnie Anna & Grégoire tous droits réservés.

Reprise d’une création de 2018, avec Grégoire Schaller en collaboration avec Florian Pautasso. Dans le cadre du festival Hors-Pistes, qui met à l’honneur cette année les règles du sport.

Dans leur projet Dirty Dancers, Anna Chirescu et Grégoire Schaller, en collaboration avec Florian Pautasso, transforment un gymnase en un espace dédié à l’entraînement du risque, de la perfection et du spectaculaire. Ils explorent les contrastes en associant deux icônes inhabituelles : le Trio A (1966) d’Yvonne Rainer, manifeste de la postmodern dance, et l’exploit de Nadia Comaneci aux Jeux olympiques de Montréal en 1976, noté parfaitement pour la première fois dans l’histoire des Jeux. 

Conception : Anna Chirescu et Grégoire Schaller, en collaboration avec : Florian Pautasso. Interprétation : Anna Chirescu, Florian Pautasso et Grégoire Schaller. Lumière : Florian Leduc. Musique : Simon Déliot et François Maurisse. Regard dramaturgique : François Maurisse. Transmission extrait : Trio A Manou Phuon. Conception du justaucorps : Cathy Garnier. Administration, production et diffusion : Elissa Kollyris.

Et si vous souhaitez voir Anna davantage retrouvez-là dans Maya Deren jusqu’en mars !

 MAYA DEREN Théâtre de Gennevilliers – T2G 

Maya Deren, Daphné Biiga Nwanak et Baudoin Woehl (c) Mathilde Delahaye.

Jeudi 29 février /19h

Vendredi 1 mars /19h

Samedi 02 mars / 20h

Dimanche 03 mars / 18h

Lundi 04 mars /19h

Une création de Daphné Biiga Nwanak et Baudouin Woehl, autour de l’œuvre de la réalisatrice pionnière du cinéma expérimental, Maya Deren. 

Qui se souvient de Maya Deren ? Née en Ukraine en 1917, mais partie tout enfant aux États-Unis, elle a été l’une des grandes figures de l’avant-garde artistique de son temps. Réalisatrice expérimentale, elle fut aussi chorégraphe et inventa une nouvelle discipline : la vidéodanse. Prenant pour anecdote la découverte d’un clip de Beyoncé, Anna Chirescu, Baudouin Woehl et Daphné Biiga Nwanak s’appuient sur les écrits théoriques de Maya Deren pour explorer les rapports que les corps entretiennent avec les images. Ils incarnent ainsi des figures dont le mouvement, la parole et l’imagination sont travaillés par la technique, et ils déploient les promesses d’une pensée qui eut pour ambition de remonter le temps et de bouleverser l’Histoire.

Mise en scène, dramaturgie, texte et costumes : Daphné Biiga Nwanak et Baudouin Woehl. Avec Daphné Biiga Nwanak et Anna Chirescu. Assistanat à la mise en scène : Wanda Bernasconi. Scénographie : Arthur Geslin. Création lumière : César Godefroy. Création son et régie générale : Foucault De Malet. Régie son : Jessica Manneveau. Répétiteur caméra : Ferdinand Flame. Répétitrice voix : Déborah Bookbinder.Conception costume académique : Catherine Garnier. Diffusion : Jérôme Pique. Production : Daphné Biiga Nwanak et Baudouin Woehl (Palabres Palabres). 

Image de Une, visuel de Dirty Dancers, la compagnie Anna & Grégoire compagnie tous droits réservés, crédit photo Vinciane Lebrun..

Written By
More from Véronique

Leïla Ka : hip hop et au-delà

On a déjà évoqué Leïla Ka dans un article précédent, et l’extrait...
Read More