AND-OR WAVE Pierre Pontvianne fait danser le jeune ballet du CNSMD de Lyon  

AND OR WAVE, Pierre Pontvianne, Cie PARC (c) Pierre Pontvianne.

Pierre Pontvianne, on vous en a déjà parlé ici, parce qu’on aime son travail, son rapport au monde  et sa capacité à s’inscrire dans des projets extrêmement différents.

Avec AND-OR WAVE, sa nouvelle création il répond à une commande pour le jeune ballet du CNSMD de Lyon. Après des pièces intimistes, le duo Motifs, ou Janet on the roof, solo créé pour Marthe Krummenacher, le chorégraphe s’exerce à une pièce de groupe dont il signe à la fois la chorégraphie et la musique.

Pour cette pièce , très écrite, il s’inspire de la vague en tant qu’élément naturel qui peut aussi s’appliquer aux événements sociaux et/ou humains. La vague s’inscrit à la fois dans une répétition et une unicité qui en font comme un motif ou une cellule d’un ensemble plus vaste. Action répétée et pourtant toujours nouvelle et différente de celle qui l’a précédée. C’est avec cette idée en tête et la musicalité qui en découle que le chorégraphe construit AND-OR WAVE. Quatre  phrases chorégraphiques déclinées et combinées selon une partition complexe qui rappelle la polyphonie musicale. Quatre semaines de travail intensif, avec toujours cette même posture tenue par le chorégraphe qui  invite ses jeunes interprètes à découvrir, développer et défendre la matière qu’il leur propose. Sur scène, un groupe de danseurs au sein duquel quatre groupes pré-existent et qui vont s’atteler à une mécanique chorégraphique de répétition ou de variante de la phrase de base ;  tout est dit dans le titre AND (répétition)-OR (variante, décalage, déroutage) Wave (de la vague initiale).

La vague comme métaphore d’un rapport au monde, qui questionne le chorégraphe, résister ou s’inscrire dans… la vague est exactement cette force qui résiste et s’inscrit dans un ordre plus grand. Par son travail de répétition, loin d’user sa puissance elle se renouvelle et reste active.

Les danseurs du jeune ballet du CNSMD de Lyon sont ici soumis à un travail très physique où la répétition affine le geste en temps réel, elle permet à la mémoire de trouver une justesse du mouvement, elle correspond aussi à une nécessité du processus de création et in fine fait émerger le plaisir dans la rigueur. Une rigueur nécessaire pour que du groupe naisse une matière, que celui-ci fasse corps bien que le travail à l’unisson soit quasi absent de la chorégraphie qui privilégie des points de rencontres et la construction de strates comme dans un travail polyphonique. Lorsque les strates s’alignent un événement peut surgir, toujours de façon sensible voire poétique.

La répétition comme nécessaire à l’affinement du geste et de la pensée, chez l’interprète, le créateur ou le spectateur qui peut y trouver un temps réflexif : celui de contempler ce qui se déroule à nouveau devant lui et de choisir d’y adhérer ou d’y résister.

AND-OR WAVE

Durée de la pièce : environ 20mn. Musique : Pierre Pontvianne. Chorégraphie : Pierre Pontvianne

Interprètes : Jeune Ballet du CNSMD de Lyon : Jazz Barbé, Salomé Belin, Alexandra Blondeau, Pavel Danko, Lucia Gervasoni, Louise Gourvelec, Théo Marion-Wuillemin, Alexandre Nadra, Clément Olivier, Manon Payet, Léna Pinon-Lang, Julie Richalet.

Remerciement à Marthe Krummenacher

Où et quand ?

Les 23 et 24 janvier au CNSMD de Lyon

Et les 20 et 21 janvier à Ramdam centre d’art à Sainte-Foy-lès-Lyon retrouvez Janet on the roof

Janet on the roof, Pierre Pontvianne avec Marthe Krummenacher (c) Pierre Pontvianne.
Janet on the roof, Pierre Pontvianne avec Marthe Krummenacher (c) Pierre Pontvianne.

« À travers ce solo le chorégraphe propose une danse à la fois mouvante et picturale, où les glissements imperceptibles des postures et les revirements intenses d’énergie témoignent des bascules à la fois infimes et immenses que traverse notre monde.

L’interprète déploie ici une infinité d’images, où chaque temps et chaque espace marquent à la fois le désir d’un changement et la sensation d’une fin. Elle plonge le spectateur dans un interstice situé entre stupeur et sidération pour y dérouler une danse hypnotique.

« L’horizon se trouble, le présent se tend, ce qui nous paraissait loin est déjà devant nous. » Pierre Pontvianne »

Chorégraphie Pierre Pontvianne. Interprète Marthe Krummenacher.

En savoir plus sur le travail de La Cie PARC c’est ici !

Image de Une, AND-OR WAVE, Pierre Pontvianne crédit photo Pierre Pontvianne.

Written By
More from Véronique

Temps Fort Danse & Musique Amateur #7 et Biennale Mouv’Danse #2

Depuis sept ans Zutano Bazar et sa chorégraphe Florence Loison  organisme un...
Read More