7ème édition des Signes d’automne, festival du Regard du Cygne

Après un an de travaux, Le Regard du Cygne change de nom perd celui de studio et se réaffirme tel qu’il a été créé et conçu :  « un lieu chorégraphique d’artistes pour les artistes, qui ne peut se résoudre à se ranger dans une case. Ni tout à fait studio de répétition, ni tout à fait théâtre… »

Nouveau logo du Regard du Cygne tous droits réservés.

C’est dans cet état d’esprit qui bouscule les normes et refuse les cases que la 7e édition des Signes d’Automne est lancée avec au programme une belle diversité tant dans les propositions que dans l’accueil du public puisque les dispositions habituelles seront-elles aussi bousculées au profit de nouveaux agencements plaçant le public en face à face, dans un espace circulaire ou hors les murs pendant les week-ends, une belle façon de retisser du lien avec le quartier.

Ces Signes d’automne invitent pour la première fois en France deux chorégraphes italiens – Ginevra Panzetti et Enrico Ticconi – dans un duo qui rappelle la Comedia dell’ Arte. Les spectacles sauvages accueillent des pièces courtes inclassables où le public vient prendre le risque de la découverte parfois déconcertante toujours stimulante, les plus curieux peuvent devenir performeurs.euse.s en participant au cortège chorégraphique de La Lenteur des nus avec Lotus Eddé-Khouri ou partir en Promenade blanches avec Alain Michard.

Agenda des spectacles

Mercredi 31 octobre| 19:30 | Répertoire Piel de Maria Eugenia Lopez en partenariat avec le festival ZOA

Piel, Maria EugeniaLopez © Andrea Messana.

« Entre dérision et poésie, peau contre peau, Piel interroge ainsi les permissions et les interdictions du toucher. Le duo charnel explore le potentiel de l’épiderme : de ses cicatrices aux souvenirs d’un premier contact, d’une étreinte à une naissance, d’une blessure à une douce caresse. »

Chorégraphe : Maria Eugenia Lopez.  Interprètes : Florence Augendre et Maria Eugenia Lopez. Dramaturge : Pascale Gigon. Lumières : Pier Gallen. Création sonore : Guillaume Le Boisselier. Costumes : Isabelle Lhoas. Production : Incognita asbl.

Jeudi 8 et vendredi 9 novembre | 19:30 | Répertoire I am sitting in a room de Joanne Leighton, WLDN

I am sitting in a room, WLDN © Laurent Philippe.

« Assis dans une pièce pour enregistrer sa voix, Alvin Lucier, compositeur américain, transforme graduellement sa parole jusqu’à lisser toute imperfection. Les mots deviennent des rythmes et la prose se fait musique. Tout au long des 32 répétitions, 4 danseurs étudient la position assise pour lui faire subir tout autant de transformations. Le geste quotidien mute, devient sculpture, soutien, acte performatif et dansé. »

Chorégraphe : Joanne Leighton. Musique : Alvin Lucier. Installation sonore : Peter Crosbie. Interprètes : Marion Carriau, Marie Fonte, Arthur Perole et Alexandre da Silva. Lumières : Sylvie Mélis. Costumes : Alexandra Bertault, Joanne Leighton. Décors : Tovo & Jamil. Administration, production : Anne Massot. Attachée d’administration, production : Clémence Durand. Production : WLDN.

Samedi 10 novembre | 16:00 et 18:00 | Création audio-chorégraphique hors les murs à la bibliothèque Place des fêtes (19éme ) bliss de Cécile Vernadat

bliss, Cécile Vernadat © allwecando.

« bliss n’a jamais été dansé, mais c’est un spectacle qui a été écrit, raconté et imaginé. Dans l’amphithéâtrecocon de la bibliothèque, bliss se chuchote et s’écoute les oreilles grandes ouvertes. La lecture dessine les corps, les mouvements s’enchaînent, l’énergie circule. »

Conception et texte : Cécile Vernadat. Lecture enregistrée : David Arribe et Cécile Vernadat.Lecture live : Cécile Vernadat. Collaborateurs : Renaud Flusin et Vincent Laisney .Arrangements sonores et mixage : Thibaut Ras. Son : Ivan Fierobe. Réalisation du livret : Léa German. Production : allwecando – Bertrand Guerry, Thibaut Ras et Marie Pons.

Jeudi 15 novembre | 15:00 et 19:30 | Spectacles Sauvages Départ toi d’Andréa Semo, FLY! de Markéta Stánská, IRM party de Cécile Ghrenassia et Jean Hostache, WORD! Je te donne ma parole de Laura Kirshenbaum, Se défendre de Laetitia Angot et Lisemarie Barré

IRM party teaser from Les Mouvementés on Vimeo.

Vendredi 16 novembre | 15:00 et 19:30 | Spectacles Sauvages I am not an angel d’Andrea Sitter et Flora St. Loup, 180#2 de Julie Richalet et Théo Marion-Wuillemin, SURE d’Amalia Kasakove et Anna Lea Ourø, VINCERE d’Émilie Philippot

 

Samedi 17 novembre | 11:00, 15:00 et 17:00 | Création Promenades blanches d’Alain Michard et Mathias Poisson

Promenades blanches, Alain Michard et Mathias Poisson, Yokohama © Junya Suzuki.

« D’un environnement urbain à un autre, ralentissant devant un bâtiment, frôlant un mur ou collectant une odeur, les Promenades blanches sont des invitations à pratiquer la déambulation comme une forme de chorégraphie. »

Conception : Alain Michard et Mathias Poisson en collaboration avec Maéva Lamolière. Avec l’aide précieuse d’habitants du quartier et d’étudiants d’écoles supérieures. Coproductions : LOUMA et -able Les Promenades blanches ont été créées pour la première fois dans le cadre de la résidence « revue LOUMA » au TNTBordeaux en 2006.

Dimanche 18 novembre | 16:00 | Création hors les murs sur la Place des fêtes (19ème) La Lenteur des nus de Lotus Eddé-Khouri

La lenteur des nus, Lotus Eddé-Khouri ©-Clotilde-Amprimoz

« La Lenteur des nus est une action physique et collective, un équilibre fragile où s’agencent et se trament des presque riens. Tel l’équipage anarchique d’un navire, le groupe se frotte aux tumultes de la vie quotidienne émouvante et bruyante. En apportant un contrepoint à cette polyphonie urbaine, le groupe nous appelle à mesurer le présent. Chacun est invité à prendre part au cortège, en expérimentant un temps d’atelier avec Lotus Eddé-Khouri. »

Conception et chorégraphe : Lotus Eddé-Khouri Dans le cadre du programme Culture et lien social de la DRAC Île-de-France Soutiens : Le Regard du Cygne-AMD XXe, Boom’ structur.

Mardi 20 novembre | 16:00 | Répétition publique FATCH de Lotus Eddé-Khouri et Christophe Macé, Structure-Couple

FATCH, Lotus Eddé-Khouri et Christophe Macé © Adèle Rickard.

« Sometimes I feel like a motherless child est un standard du jazz. En 1943 le compositeur, pianiste et organiste Fats Waller reprend le titre. C’est à partir de ce morceau remixé par Jean-Luc Guionnet, que Lotus Eddé-Khouri, chorégraphe, et Christophe Macé, plasticien, prolongent leur série des Structures-Couple avec une sixième miniature : FATCH. »

Conception et interprètes : Lotus Eddé-Khouri et Christophe Macé Son : Jean-Luc Guionnet.

Jeudi 22 et vendredi 23 novembre | 19:30 | Répertoire One de Kirsten Debrock, KD Danse

One, Kirsten Debrock © David Dubernard.

« One est unique. One est multiple. Au centre d’un grand cercle qu’ensemble nous formons, entourée d’un blanc immaculé, une danseuse porte nos héritages, nos traces, nos histoires grandes et petites. Fluide et précise, sauvage et charnelle, Déborah Lary déploie son corps et l’espace dans une danse qui s’érige, s’imbrique, cherche le contact ou ferme les yeux. One, en totale immersion, est un solo frémissant d’humanité. »

Chorégraphe : Kirsten Debrock Interprète : Déborah Lary Création sonore : Olivier Soliveret Lumières : Laetitia Orsini.

Samedi 24 novembre | 11:00 | Répertoire hors les murs à la bibliothèque Louise Michel (20ème) Soleil nomade de Christina Towle, Kivuko Compagnie

Soleil nomade, Christina Towle © Anne Girard Le Bot.

« Histoire d’amour entre le soleil et la danse, le spectacle invite les tout petits et ceux qui les accompagnent dans un voyage aux accents Hip Hop et aux rythmes africains. À la fois électrique et poétique, un danseur cherche à attraper l’énergie qui le fait danser : le soleil. »

Chorégraphe : Christina Towle Interprète : Yves Mwamba Musique : Paki Zennaro Lumières : Flore Dupont.

Jeudi 29 et vendredi 30 novembre | 19:30 | Création HARLEKING de Ginevra Panzetti et Enrico Ticconi

HARLEKING, Ginevra Panzetti & Enrico Ticconi © Dieter Hartwig.

« Intéressés par l’exubérance de la commedia dell’arte, les deux jeunes chorégraphes italiens s’emparent du personnage ambivalent et sournois d’Arlequin. Derrière leurs figures angéliques, un ricanement sourd traverse l’espace, tord leurs corps, jusqu’à les happer dans une transe obscure rappelant les volutes et ornementations de la renaissance italienne. À visage découvert, HARLEKING nous plonge dans des réminiscences hypnotiques autant que diaboliques. »

Chorégraphes et interprètes : Ginevra Panzetti, Enrico Ticconi Musique : Demetrio Castellucci Lumières : Annegret Schalke Costumes : Ginevra Panzetti, Enrico Ticconi

Où et quand ?

Du mercredi 31 octobre au Vendredi 30 novembre au Regard du Cygne 210 rue de Belleville 75020 Paris. Réservations 01 43 58 55 93 ou info@leregarducygne.com

En savoir plus c’est ici !

Image de Une, visuel du festival Signes d’Automne 2018, I am sitting in a room de Joanne Leighton © Laurent Philippe. Création-graphique Noémie Levain co Frank Adebiaye et Hélène Degout.

Written By
More from Véronique

Prégnance le terme arrive

Nous vous avons déjà parlé ici de ce projet autour de la...
Read More