5 minutes de danse par jour

Sortons, dansons sur le perron des lieux de culture !

Voilà une belle initiative que nous saluons avec joie et qui montre encore une fois que non seulement la culture est essentielle mais qu’elle est inventive, participative, vivante ! L’adaptation et la créativité dont les artistes font preuve en ces temps de pandémie qui durent, leur capacité à se projeter malgré l’incertitude, leur résistance têtue face aux obstacles et aux empêchements de toute sorte sont de magnifiques exemples de résilience.

Photo prise devant le Pacifique-CDCN de Grenoble lors des 5mn de danse par jour (c)
Loïg Garcia.

Nous relayons ici, la proposition du Pacifique-CDCN de Grenoble qui reprend le geste poétique et engagé de Nadia Vadori-Gauthier initié après les attentats de janvier 2015 et qu’elle poursuit depuis inlassablement… souhaitons que l’initiative soit rejointe par nombre de structures culturelles dans la métropole et ailleurs…

“Dans le contexte d’épidémie du covid-19 et depuis les annonces du Gouvernement du 7 janvier dernier, Le Pacifique, Centre de Développement Chorégraphique National de Grenoble et l’ensemble des théâtres, cinémas, musées et lieux culturels en France sont dans l’obligation de garder leurs portes fermées au public, sans aucune perspective ni visibilité sur la date de réouverture. Théâtres, salles de concert, musées, cinémas, festivals et tant d’autres perdent ainsi durablement leurs liens avec les publics.

Photo prise devant le Pacifique-CDCN de Grenoble lors des 5mn de danse par jour (c)
Loïg Garcia.

D’autre part, tous les marqueurs montrent que le moral des Français·es est en berne. Les restrictions des activités physiques et culturelles ainsi que la raréfaction du lien social sont en train de détériorer l’équilibre physique et mental des citoyens.

La culture non essentielle ? Le Pacifique souhaite apporter une réponse et propose de fédérer les établissements culturels de la Métropole pour offrir 5 minutes de danse par jour à ses habitant·e·s. Il s’agit donner aux gens la possibilité de bouger et de s’offrir un moment de liberté, pour soi et en lien avec les autres.

L’idée est simple :

Les établissements culturels diffusent de la musique en extérieur sur leurs parvis, perrons, places cinq minutes par jour, du lundi au vendredi, à 12h30.

Les lieux fermés retrouvent leur visibilité auprès de la population.

La brièveté du moment ainsi que la dispersion en différents lieux permettent d’éviter les

rassemblements, tout en touchant différents territoires et habitant·e·s. Mais la valeur symbolique de ce temps partagé à danser ensemble, sans risque, nous permet de surmonter collectivement cette période inédite.

Pour fédérer les équipements autour d’un geste fort, la playlist est commune à l’ensemble des lieux partenaires. Elle est proposée chaque semaine par une équipe différente.

Une action, répétée jour après jour, qui œuvre pour une poésie en acte, radicale et simple.

Photo prise devant le Pacifique-CDCN de Grenoble lors des 5mn de danse par jour (c)
LoÏg Garcia.

5 minutes de danse par jour est une proposition du Pacifique CDCN Grenoble Auvergne-Rhône-Alpes d’après Une minute de danse par jour, un acte de résistance poétique quotidien initié par Nadia Vadori-Gauthier qui sera présente pour la première de cette action quotidienne, le 15 février 2021 au Pacifique.

Nous appelons toutes les structures culturelles et artistiques à Grenoble et ailleurs à nous rejoindre. Cette action quotidienne durera tant que les lieux culturels auront pour obligation de rester fermés.”

Où et quand ?

Le Pacifique, Centre de Développement Chorégraphique National Grenoble Auvergne-Rhône-Alpes, 30 Chemin des Alpins, 38100 Grenoble

5 minutes de danse par jour, tous les jours du lundi au vendredi à 12h30, à partir du 15 février au Pacifique

À suivre dans les autres lieux culturels de l’agglomération.

Image de Une, visuel de 5 minutes de danse par jour, Le Pacifique-CDCN Grenoble tous droits réservés.

Written By
More from Véronique

Le labo-test d’Annelise Pizot

Comme nous l’avons initié avec les réflexions sur  le premier labo de...
Read More