PODIUM !1ère édition

La 10ème édition de [re]connaissance devient la 1ère édition de PODIUM !

Le concours de danse contemporaine [re]connaissance revient avec une nouvelle formule, un nouveau rythme et un nouveau nom PODIUM ! le tout a été présenté à Grenoble avant de l’être à Chaillot, par Marie Roche la directrice du CDCN-Pacifique et Josefa Gallardo directrice de La Rampe qui accueillera à nouveau le concours chorégraphique, une belle fidélité puisque la structure a déjà accueilli cinq éditions depuis la création de [re]connaissance.

Rappelons que le concours [re]connaissance a vu le jour en 2009, sur une idée du Pacifique, Centre de Développement Chorégraphique National de Grenoble et de la Maison de la Danse de Lyon. Il réunit des structures culturelles labellisées et diversifiées dans l’objectif de repérer, de donner une visibilité et soutenir dans la durée des chorégraphes confirmé·e·s mais peu diffusé·e·s. On vous en avait plus longuement parlé ici !

Pour la 10ème édition le concours évolue et devient la 1ère édition de PODIUM ! Les 17 partenaires du concours ont décidé de recentrer les prix sur l’objectif de jouer les œuvres lauréates dans un territoire aussi vaste que possible, en faisant appel à des voisins (soit des structures proches de leur territoire et qui pourraient inclure dans leur programmation de la danse contemporaine). Le concours devient biennal et aura désormais lieu en années impaires afin de concentrer les énergies sur la visibilité et les tournées des pièces lauréates sur les années paires.

Les pièces sélectionnées cette année recouvrent des contenus et des esthétiques diverses avec cependant plusieurs pièces ayant un rapport au texte assez important et une quasi parité entre chorégraphes hommes et femmes. Les extraits de pièces retenus proposent aussi bien des soli/duos que des pièces de groupe (entre 3 et 6 danseur·euse·s). À noter que le choix des 12 pièces retenues sur les 26 propositions en concurrence, repose sur l’expertise d’un réseau de 17 partenaires de différents labels et territoires géographiques particulièrement impliqués dans la reconnaissance et la diffusion de la danse contemporaine. Ils se sont  accordés pour sélectionner des pièces déjà créées (récentes ou plus anciennes) dont les chorégraphes devront présenter des extraits adaptés au format de 25 mn maximum de présentation pour entrer dans les normes du concours. Il s’agit donc moins de présenter des chorégraphes émergents que des chorégraphes qui manquent encore de visibilité. À l’occasion de cette nouvelle édition, le cercle des partenaires s’agrandit jusqu’à la Suisse et la Belgique. 

Trois prix seront décernés par un jury de professionnels et le public qui choisiront parmi les douze extraits proposés lors des deux soirées du concours.

Le jury Européen est composé d’artistes, de programmateurs, de journalistes et de personnalités du monde de la culture qui décerneront deux prix ; l’un pour une pièce de groupe, l’autre pour un solo-duo.

Cette année ce jury se compose de : Eve Beauvallet, journaliste critique culture à Libération (France), Sofia Campos, directrice artistique de la Companhia Nacional de Bailado de Lisbonne (Portugal), Gaston Core, directeur de Sala Hiroshima Barcelone (Espagne), Lisa Gilardono, programmatrice du festival de Santarcangelo (Italie), Loïc Touzé, chorégraphe, directeur de la compagnie ORO implantée à Nantes (France).

Le prix du public décerné par les quelques 1200 spectateurs qui participent à l’événement fait de PODIUM, comme l’était  [re]connaissance, un moment convivial, ludique et joyeux. Une occasion de découvrir ou d’approfondir son approche de la création chorégraphique.

L’objectif est de faire de PODIUM ! un tremplin de diffusion pour les pièces lauréates puisque  de nombreuses représentations seront réparties entre les trois lauréats la saison suivante chez l’ensemble des partenaires ainsi que chez des voisins complices,  en espérant aussi que les pièces non primées pourront trouver une visibilité grâce au concours…

Programme des deux soirées 

Vendredi 29 novembre 2019 à 19h

Lost in Ballets russes, Lara Barsacq (Belgique)

Lost in Ballets russes, Lara Barsacq (c) Diego Andrès Moscoso

Profondément marquée par l’univers des Ballets Russes dans son enfance et notamment par la danseuse Ida Rubinstein, Lara Barsacq crée une pièce autobiographique, envisageant sa danse comme un rite qui transcende le temps.

Initial Anomaly, Leslie Mannès & Louise Baduel (Belgique)

Initial Anomaly, Leslie Mannès & Louise Baduel, System failure (c) Joëlle Bacchetta.

Inspirés par les théories transhumanistes, les membres de la compagnie System Failure se confrontent à l’idée de leurs morts et imaginent un programme intelligent chargé de créer leurs spectacles « posthumes ».

The Ephemeral life of an Octopus, Léa Tirabasso (Luxembourg)

The Ephemeral life of an Octopus, Léa Tirabasso (c) Bohumil Kostohryz.

Inspirée par l’étude des cellules cancéreuses et par l’expérience vécue de la maladie, la pièce examine le dysfonctionnement, le chaos et la vibrante force de vie intérieure et extérieure du corps.

Cellule, Nach (France)

Cellule, Nach (c) Mark Maborough.

Une femme. Un corps, une énergie, une ombre, une lumière. Dans un espace confiné semblable à une cellule, Nach nous transmet sa vision de ce qui l’accompagne depuis de nombreuses années : le Krump.

Percée Persée, Rémy Héritier (France)

Percée Persée, Rémy Héritier (c) Rémy Héritier.

Percée Persée est conçu comme l’articulation de deux solos, l’un chorégraphique et l’autre musical, et développe un espace polyphonique dans lequel ils convoquent nos souvenirs par la mémoire des corps et des espaces.

iU an Mi, Lali Ayguadé (Espagne)

U an Mi, Lali Ayguadé (c) Edu Perez

iU an Mi met en lumière la collision de l’intime et du public et expose la manière avec laquelle nous réagissons une fois confrontés à des événements irréversibles qui nous laissent impuissants.

Samedi 30 novembre à 17h30 

DÉLICES, Aina Alegre (France)

DÉLICES, Aina Alegre (c) Alessia Bombaci.

DÉLICES est une exploration physique autour du désir obstiné de deux corps « d’être en fusion » : s’absorbant, se pénétrant, s’avalant, se prêtant l’un à l’autre et au jeu.

Suite, Julie Coutant & Eric Fessenmeyer (France)

Suite, Julie Coutant & Eric Fessenmeyer (c) Thomas Sillard.

C’est l’incessante transformation d’un paysage, un espace-temps alternativement étiré et condensé par la nécessité de deux corps à se consumer. La résonance entre l’un et l’autre donne le ton de cette transe vibratoire et engagée.

Fin et Suite, Simon Tanguy (France)

Fin et Suite, Simon Tanguy (c) Konstantin Lipatov.

Un groupe d’amis se retrouve un soir d’été, ils savent que la fin du monde est proche. Ils traversent tous les thèmes possibles pour ne rien oublier, se livrer et tout oser. Une dernière turbulence dansée qui explore ce qu’il reste d’humain.

Danza Permanente, DD Dorvillier & Zeena Parkins (États-Unis)

Danza Permanente, Dorvillier & Zeena Parkins (c) Thomas Dunn.

Transposition en mouvement du Quatuor à cordes Opus 132 de Beethoven, quatre interprètes dansent la partition en quasi-silence, devenant leur propre musique.

Eldfell, Benjamin Coyle (France)

Eldfell, Benjamin Coyle (c) Aris.

Eldfell est une traversée sensorielle et spatio-temporelle. Sur une cadence métronomique, l’homme semble vouloir s’échapper, se libérer pour finalement être aspiré par la force hypnotique de son propre tourbillon.

NaKaMa, Saief Remmide (France)

NaKaMa, Saief Remmide (c) DR.

Avec le concept japonais nakama que l’on traduit par « compagnon », Saief Remmide nous emmène, par un hip-hop revisité, à la découverte de l’altérité, de la coopération et du respect de l’autre vers un langage commun.

Les 17 partenaires de PODIUM !

Le Pacifique Centre de Développement Chorégraphique National de Grenoble production déléguée en co-réalisation avec La Rampe – La Ponatière – Scène conventionnée danse et musiques – Échirolles, et avec le soutien du CCN2 – Centre Chorégraphique National de Grenoble, ADC – Association pour la Danse Contemporaine – Genève, CCNR – Centre Chorégraphique National de Rillieux-la-Pape, KLAP – Maison pour la danse – Marseille, L’Empreinte – Scène nationale Brive – Tulle, La Mégisserie – Scène conventionnée – Saint-Junien, La Rose des Vents – Scène nationale – Villeneuve d’Asq, Le Manège – Scène nationale – Maubeuge, Le Triangle – Cité de la danse – Rennes, Maison de la danse – Lyon, Malandrin Ballet – Biarritz, Scène nationale d’Aubusson, Scènes & Cinés – Istres, Théâtre de Liège, Théâtre National de Chaillot – Paris.

Où et quand ? 

PODIUM ! les 29 et 30 novembre 2019 à La Rampe d’Échirolles pour découvrir 12 extraits de pièces sélectionnés par 17 partenaires. 1 soirée: 6 €. Pack 2 soirées : 10 €

Image de Une, visuel de PODIUM ! 2019 tous droits réservés.

Written By
More from Véronique

Aerowaves recherche des reporters

Si vous avez des talents d’écriture et un regard averti sur la...
Read More