Brest fête la danse avec DañsFabrik

DañsFabrik, anime de danse la ville de Brest pendant une semaine. Une semaine pour découvrir, s’initier et savourer l’art chorégraphique partout dans la ville du dimanche 26 février au samedi 4 mars 2017. Des journées denses proposant de nombreux rendez-vous dans une dizaine de lieux partenaires, à noter l’importance des créations et/ou des œuvres inédites proposées par Marcela Santander Corvalán en maîtresse de cérémonie. Artiste associée au Quartz, depuis près de trois saisons, grâce à  ses collaborations artistiques, elle  ouvre, cette année, le  regard sur la scène chorégraphique chilienne. Une programmation qui fait la part belle aux expériences corporelles, à la réflexion autour du corps dans tous ses états, expérimentations limites, exploration du dedans et du dehors, environnement contraignant ou propice à l’aventure. DañsFabrik est un rendez-vous convivial, autour de créations, de rencontres de chorégraphes y compris internationaux, d’ateliers de pratiques, d’expositions, autant de façon de s’immerger dans la danse !

Calendrier

Dimanche  26 février

17h Until the lions Akram Khan – Grand Théâtre, Le Quartz (1h)

« Until the Lions revisite le grand poème épique du Mahabharata à travers le regard d’une femme : Amba questionne les définitions de la masculinité et féminité, et défit le Temps. Until the Lions observe ce qu’il advient lorsque les règles de la société imposée aux deux sexes finissent par détruire plutôt que protéger. Que peut une femme quand elle perd la possession de son corps, assimilé à sa vertu? Jusqu’à quelles extrémités peut-elle aller pour regagner le contrôle de sa vie, et obtenir justice ? Quand la quête de la justice vire à la revanche, quel prix le corps aurait à payer ? Et quel prix l’humanité aurait à payer ? »

Directeur artistique, chorégraphe, interprète : Akram Khan. Assistant chorégraphe : Jose Agudo. Concept narratif, scénario, texte : Karthika Naïr. Conception visuelle : Tim Yip. Conception lumière : Michael Hulls. Musique originale : Beautiful Noise (Vincenzo Lamagna) en collaboration avec Sohini Alam, David Azurza, Yaron Engler, Akram Khan, Christine Joy Ritter. Dramaturgie : Ruth Little. Voix-off : Kathryn Hunter. Danseurs : Akram Khan, Ching-Ying Chien, Christine Joy Ritter. Musiciens : Sohini Alam, David Azurza, Yaron Engler, Vincenzo Lamagna.

Lundi 27 février

20h30 Until the lions Akram Khan – Grand Théâtre, Le Quartz (1h)

Mardi  28 février

10h30-12h Training avec Carolina Cifras – Le Quartz

11h-12h30 Construir una biblioteca Milm2 Pedro Sepúlveda & Books on the move – Le Quartz Atelier / Inédit

Ateliers de fabrication en live par des volontaires brestois. Conception et réalisation à Brest : Colectivo Milm2 – Pedro Sepúlveda Cruz-Coke

14h-20h L’œil la bouche et le reste – Exposition V.Cordeiro-M.Videcoq-M.Santander – Passerelle centre d’art contemporain Création

14h-18h Construir una biblioteca Milm2– Pedro Sepúlveda – Le Quartz Inédit

18h30 Floe Jean-Baptiste André – Les Capuçins (35mn)

19h Transmisor  de María Siebald – Le Quartz (45mn) Inédit Inédit

19h Acapela Javiera Peón-Veiga – Le Quartz (1h10) 1ère  Française

20h15 Danse de nuit  Boris Charmatz – Square Kennedy (1h).Une performance nocturne pour l’espace urbain.

Un endroit à ciel ouvert, proche des rues et des lumières de la ville, six danseurs, peu de mise-en-place. Une danse hallucinée en regard de corps qui se touchent sans frein, pendant que les bouches délivrent des improvisations verbales et des sortes de beat-boxing sans beat. Des méditations débitées à toute vitesse sur l’art politique de la caricature, l’humour et le danger, le temps du dessin comparé au temps du dansé. Danse de nuit a lieu dans un parking ou une cour presqu’intérieure, un bout de bitume délaissé, une ruine urbaine. Nous dansons qu’il pleuve ou vente ou neige. Une sorte de danse extrême pour un public buissonnier. Boris Charmatz

Interprètes à Brest : Boris Charmatz, Ashley Chen, Olga Dukhovnaya, Julien Gallée-Ferré, Mani Mungai, Jolie Ngemi. Chorégraphe : Boris Charmatz. Lumières : Yves Godin. Costumes : Jean-Paul Lespagnard. Travail vocal : Dalila Khatir. Avec l’aimable autorisation de Tim Etchells pour l’utilisation de ses textes.

 

21h30 L’œil la bouche et le reste Volmir Cordeiro – Le Quartz (1h30)  Création

La bouche le reste , Volmir Cordeiro (c) Fernanda Tafner.
L’œil  la bouche et le reste, Volmir Cordeiro (c) Fernanda Tafner.

« L’oeil la bouche et le reste propose de creuser la masse souterraine d’un monde que le visage nous importe de construire. Pour cela, nous prenons comme principe le jeu entre un geste évident à voir et un geste «pas clair» à regarder. Entre surface et profondeur, laissons émerger une danse qui mélange œil  et bouche, mains et peau, sexe et cheveux, clarté et mystère, animalité et latence, concept et magie. Ce qui oriente ce mélange ? La perte ! Contrairement à l’idée selon laquelle voir signifierait gagner ce que l’on voit, acquérir, maîtriser ; cette pièce s’articule autour des notions de non-saisissement, de dispersion, dépassement, débordement, de l’incalculable faculté de capter ici mais pas là-bas, du partiel, du fragment, du déjà ailleurs. C’est autant valable pour nous danseurs, que pour vous regardeurs qui devez accepter de perdre ce que l’oeil n’arrive pas à traverser. À commencer par se perdre, c’est-à-dire parvenir à une certaine perte de soi qui n’est pas un abandon, mais une sorte de fouille intérieure vers la demeure d’un reste à regarder avec les yeux bien ouverts-fermés. Volmir Cordeiro, novembre 2016 »

Chorégraphie : Volmir Cordeiro. Interprétation : Volmir Cordeiro, Marcela Santander Corvalán, Isabela Santana et Calixto Neto.Lumière : Abigail Fowler. Design sonore : Cristián Sotomayor. Regards extérieurs : Carolina Mendonça, Ana Paula Kamozaki.

 

Mercredi  1er  mars

10h30-12h Training avec Maria José Cifuentes – Le Quartz

11h-12h30 Construir una biblioteca Milm2 – Pedro Sepúlveda & Books on the move – Le Quartz (1h30) Atelier / Inédit

12h32 Floe  Jean-Baptiste André – Les Capuçins (35mn)

 Floe, Jean-Baptiste André © Nicolas Lelièvre
Floe, Jean-Baptiste André © Nicolas Lelièvre

« Floe confronte un corps à un espace. Un homme se retrouve en prise avec cet étonnant relief, qu’il doit, pour son propre salut, traverser. L’exploration de cette terra incognita laisse apparaître une poétique de l’action pure. On suit le parcours d’un homme qui apparaît, disparaît selon les aspérités de la sculpture, chute, grimpe, attend, se suspend, glisse, chute à nouveau, se relève, se remet en chemin… dans une suite d’actions et de contraintes physiques (hauteur, gravité, résistance) à « jouer-déjouer ». Floe est un projet nomade qui va à la rencontre d’un paysage et de son public. »

Conception et interprétation : Jean-Baptiste André. Conception de l’œuvre  scénographique : Vincent Lamouroux. Construction et suivi technique : Les ateliers de la Comédie de Saint-Etienne, Centre Dramatique National et Vincent Gadras. Collaboration artistique : Mélanie Maussion. Création costume : Charlotte Gillard.

 14h-18h30 L’œil la bouche et le reste – Exposition V.Cordeiro-M.Videcoq-M.Santander – Passerelle centre d’art contemporain Création

14h-18h Construir una biblioteca Milm2 – Pedro Sepúlveda – Le Quartz Inédit

18h Oropel  Carolina Cifras – Le Quartz (1h) 1ère  Française

Oropel Carolina Cifras (c) FabPhoto tous droits réservés.
Oropel, Carolina Cifras (c) FabPhoto tous droits réservés.

« Oropel est une enquête chorégraphique basée sur la vie quotidienne dans le système néolibéral où la présence constante de l’image et l’hyper exposition du corps sont les thèmes centraux. L’exploration utilise une méthodologie basée sur les modes et les rythmes de production de ce système néolibéral transposée à la mise en scène. Le format choisi est celui d’une installation scénique qui allie les qualités visuelles et performatives de la danse. Le travail de recherche fait appel à notre vie de tous les jours. »

Conception et direction : Carolina Cifras. Création et performance : Rodrigo Pérez, Javiera Peón-Veiga, José Tomás Olavarría, Johnatan Inostroza, Katalina Mella, Se-Rok Park. Consultante : Constanza Cordovez. Assistante à la mise en scène : Poly Rodríguez. Direction artistique : Antonia Peón-Veiga & Andy Dockett. Design sonore : Daniel Marabolí. Costumes : Claudia Yolín

19h30 Blanc  Vania Vaneau – Mac Orlan (40mn)

Blanc, Vania Vaneau (c) Christian Rausch.
Blanc, Vania Vaneau (c) Christian Rausch.

« Avec comme point de départ une recherche sur le rituel, la transe et la transformation, Blanc réunit le langage physique chorégraphique et une forte composante plastique, à travers un travail sur les couleurs et la fabrication de costumes. L’accompagnement musical fait de l’ensemble une œuvre  entre la performance, le concert et la pièce de danse. »

Chorégraphie et interprétation : Vania Vaneau. Guitare : Simon Dijoud. Lumière : Johann Mahuet. Assistant : Jordi Galí. Regard extérieur : Anna Massoni.

20h30 Jours étranges– Bagouet/Catherine Legrand – Le Quartz (50mn)

« Catherine Legrand, accompagnée de six femmes, revisite la pièce majeure de Dominique Bagouet, Jours étranges. Sur cinq chansons de l’album Strange days des Doors, les danseuses incarnent la turbulence, l’exaltation, la révolte, la fragilité. Un hymne sensuel, nostalgique et incandescent à la jeunesse qui résiste à l’épreuve du temps, plus de vingt-cinq ans après sa création. »

Chorégraphie : Dominique Bagouet (1990). Direction artistique : Catherine Legrand. Interprètes : Magali Caillet, Lucie Collardeau, Katja Fleig, Elise Ladoué, Pénélope Parrau, Annabelle Pulcini. Musique : The Doors : extraits de l’album Strange Days. Environnement musical : Thomas Poli. Scénographie : Laurent Gachet, adaptée par Vincent Gadras. Costumes : Laure Fonvieille. Lumières : Didier Martin.

21h30 Acapela Javiera Peón-Veiga – Le Quartz (1h10) 1ère  Française

Acapela est un projet sur le souffle. Il recherche comment la respiration, invisible moteur de la conscience et du mouvement, peut affecter notre perception de la réalité et nous faire découvrir son infini et révolutionnaire potentiel de support de notre tissu psychique, psychologique, énergétique et émotionnel.

Direction artistique : Javiera Peón-Veiga. Création et performance : Macarena Campbell, Carolina Cifras, Angélica Vial, Ariel Hermosilla, Emilio Edwards, Claudia Muñoz. Créatrice lumière : Angélica Vial. Décor : Antonia Peón-Veiga, Claudia Yolín. Documentation et analyse : Natalia Ramírez Püschel. Assistante : Luna Anaïs Barrezueta.

 Jeudi  2 mars

10h30-12h Training avec María Siebald – Le Quartz

11h-12h30 Construir una biblioteca Milm2 – Pedro Sepúlveda & Books on the move – Le Quartz Atelier / Inédit

12h30 Blind  Erwan Keravec – Le Quartz (50mn)

14h-18h L’œil la bouche et le reste – Exposition V.Cordeiro-M.Videcoq-M.Santander – Passerelle centre d’art contemporain Création

14h-18h Construir una biblioteca Milm2 – Pedro Sepúlveda – Le Quartz  Inédit

19h30 Au Galop ! Stéphanie Chêne – Maison du Théâtre (1h15) Création

AU-GALOP Teaser from stéphanie Chêne on Vimeo.

« Au Galop ! est une ode à la pulsion de vie et s’organise en une vingtaine de séquences autonomes qui alterne monologues intérieurs, dialogues, apostrophes, narrations dans un souhait de multiplier les points de vue. Cette forme fragmentée déploie une chronologie non linéaire allant de l’accident à la mobilité. Photographie sensible d’une vie qui s’organise en marge du monde. C’est sans doute parce que je viens du mouvement que j’ai éprouvé la nécessité de me diriger vers une écriture plurielle de Au Galop !. C’est pourquoi il était impératif de m’entourer d’un plasticien et d’un créateur sonore. Laurent Pernot a réalisé une série Still Life où des objets usuels, des animaux taxidermisés sont pris dans la glace ; j’y ai vu une résonance avec ma propre expérience, celle d’une femme gelée en attente d’un réchauffement. Stéphanie Chêne. »

« Elle est harnachée, corsetée au milieu des poulies, des sangles et des poids. Tel est le dispositif scénique : une actrice emmêlée dans les guindes, totalement bloquée, perdue dans le vide. Pierre Guillois »

Ecriture et interprétation : Stéphane Chêne. Mise en scène : Pierre Guillois. Costumes : Elsa Bourdin. Son et musique : Jérémie Kokot. Scénographie et vidéo : Laurent Pernot. Création lumière : Hervé Audibert. Technique aérienne : Marc Bizet. Construction Agrès : Éloi Miehe – Atelier de la Voûte.

21h L’œil la bouche et le reste Volmir Cordeiro – Le Quartz (1h30) Création

22h30 Oropel Carolina Cifras – Le Quartz (1h) 1ère  Française

22h30  Transmisor de María Siebald – Le Quartz (45mn) Inédit

Transmisor / Intérprete María Siebald / Módulo Ana Tijoux from nerven&zellen on Vimeo.

« Transmisor est une installation spécialement conçue pour les malentendants. C’est une radio que l’on regarde. Un danseur-interprète traduit les paroles de musiques populaires. Des écrans lumineux à LED sont installés sur les côtés et clignotent au rythme de la chanson. L’amplitude sonore est quant à elle transcrite grâce à un oscilloscope placé au-dessus de l’interprète. Transmisor est un spectacle silencieux. Le danseur utilise des écouteurs et agit comme un intermédiaire entre la musique et la personne malentendante. Son corps devient alors une extension de la voix de l’artiste. En pénétrant dans la salle, les «entendants» ne perçoivent rien d’autre que le bruissement du corps en mouvement, le son des signes et le bruit des pas. Ce procédé permet de vivre la même expérience que les sourds mais le projet est également pensé pour la communauté entendante qui dispose elle aussi d’écouteurs pour lui permettre de comprendre ce qui est traduit en lumières, images et langue des signes. »

Conception et interprétation pour Brest : María Siebald

Vendredi 3 mars

10h30-12h Training avec Javiera Peón-Veiga – Le Quartz

11h-12h30 Construir una biblioteca Milm2 – Pedro Sepúlveda & Books on the move – Le Quartz (1h30) Atelier / Inédit

12h30 Transmisor de María Siebald – Le Quartz (45mn) Inédit

14h-18h L’œil la bouche et le reste – Exposition V.Cordeiro-M.Videcoq-M.Santander – Passerelle centre d’art contemporain Création

14h-18h Construir una biblioteca Milm2 – Pedro Sepúlveda – Le Quartz Inédit

16h30 Blind  Erwan Keravec – Le Quartz (50mn)

BLIND, Erwin Lervalec (c) aka-images-Universal-Images-Group-Ewing-Galloway
BLIND, Erwan Keravec (c) aka-images-Universal-Images-Group-Ewing-Galloway

« La musique n’a pas besoin des yeux, parfois, ils sont même un obstacle. Il nous suffit de voir un mouvement pour appréhender le son qu’il va produire et ce dernier ne nous surprend plus. Les yeux bandés, chaque son est une surprise. Alors, nous sommes attentifs vigilants. L’espace aussi nous semble différent. On redécouvre le lointain. Les sons proches semblent encore plus proches. La différence entre le lointain et le proche paraît abyssale. Avoir les yeux bandés isole du groupe. Tout à l’air plus intense, la musique, le déplacement de l’air lié au mouvement. Il faut avoir confiance, se laisser aller. Nous jouons pour le public, autour de lui, mais c’est lui qui se livre, assis, les yeux bandés. Et puis, la mémoire travaille, cherche à reconnaître les choses, à savoir qui les produit et d’où elles viennent. Être dans un groupe les yeux bandés et avoir l’impression d’être le seul à sentir ces mouvements d’air, à entendre ces sons. Alors, on finit par penser que ce n’est que pour soi, que les choses nous sont individuellement adressées. »

Conception, cornemuse, trompette à anche et électronique, Erwan Keravec. Batterie et percussions, Philippe Foch. Contrebasse, Hélène Labarrière Saxophones, Raphaël Quenehen.

18h03 Sillas  Satchie Noro & Co – Les Capuçins (50mn) Création

19h30 Délirer l’anatomie Ana Rita Teodoro – Le Quartz (55mn) 1ère  Française

Délirer l'anatomie, Rêve d'intestin, Rita Teodoro@-Sara Santos.
Délirer l’anatomie, Rêve d’intestin, Rita Teodoro@-Sara Santos.

« Ce sont des hommages dansants accompagnés de partitions poèmes aux orifices du corps. Ces hommages sont des secrets à dévoiler, enfouis dans le potentiel de notre constitution physique. À partir des études d’anatomie, de l’observation et de l’expérience je cherche à entendre les rêves d’anatomie. Aller vers la spécificité du corps sans s’y laisser piéger et ainsi Délirer un Corps, Délirer une Anatomie. À travers la capacité de lier, je construis un imaginaire, je chorégraphie des jardins de sensations. » Ana Rita Teodoro

Conception et chorégraphie : Ana Rita Teodoro. Interprétation :  Ana Rita Teodoro et Katerina Andreou. Design lumière :  José Alvaro Correia. Costumes :  Isabel Tomás (amores de Tóquio)

19h30 Au Galop ! Stéphanie Chêne – Maison du Théâtre (1h15) Création

21h En chinoiserie I-Fang Lin La Carène (1h)

En chinoiseries, I Fang Li et François Marry (c) Vincent Cavaroc.
En chinoiseries, I Fang Lin et François Marry (c) Vincent Cavaroc.

« En duo avec le musicien François Marry, leader du groupe Fràncois & The Atlas Mountains, En Chinoiseries opère comme un nouveau pays à habiter, entre deux personnalités qui partagent un même plateau, mais aussi entre deux continents, deux cultures et deux temporalités. Dans cette création, qui tient son titre du duo Chinoiseries imaginé par Mathilde Monnier dont I-Fang Lin fut l’une des interprètes, la chorégraphe propose une réflexion autour de la star-attitude, le fantasme d’être une personne unique exposée et adulée le temps d’une carrière artistique, musicale ou chorégraphique. Cette exploration est d’abord une interrogation sur les ressorts intérieurs qui font les parcours d’artistes. C’est aussi l’occasion de faire surgir des passerelles émotionnelles entre la personne seule sur scène et la foule de regards anonymes qui y fait face. »

Chorégraphie et danse :  I-Fang Lin. Musique originale et interprétation : François Marry. Création lumière : Julie Valette. Regard extérieur : Mathilde Monnier.

22h30 Dance & Resistance Amanda Piña / NADAPRODUCTIONS – Le Quartz (1h10) 1ère  Française

Dance et Resistance, ┬®nadaproductions
Dance et Resistance, Amanda Pina ┬® nadaproductions

« Dance & Resistance est le second volume de la série Endangered Human Movements, qui explore les danses traditionnelles menacées d’extinction ou déjà disparues. Dans cet épisode la chorégraphe mexicano-chilienne et le plasticien suisse Daniel Zimmermann invitent notamment sur scène des formes de danse dites « rituelles » venues de Tabiteuea (Kiribati), d’Arizona et d’Indonésie. Les danses sont amenées dans le temps présent par un processus de «téléchargement » dans les corps de quatre danseurs. La performance prend place dans un espace en constante transformation créé grâce à la technique vidéo de l’entrelacement, à la lumière et au mixage qui, ensemble, donnent naissance à une expérience intime. »

Direction artistique : Amanda Piña en collaboration avec Daniel Zimmermann. Chorégraphie et interprétation : Alma Quintana, Yusimi Moya Rodriguez, Amanda Piña, Linda Samaraweerová.  Danseurs invités : Solanghe Enriquez Barrios, Liam Spaenjers et des invités. Sources chorégraphiques : Yaqui, Mayo, Navajo, Gertrud Bodenwieser, Mixtecs-Mexicans, Mapuche Huilliche, Hanna Berger, Tabiteuea Islanders-Kiribati Republic, Trobriand Islanders, Tenek, Sakkudei. Composition, percussions et musique live : Shayna Dunkelman & Christian Müller. Lumière : Victor Durán. Scénographie et projections : Daniel Zimmermann. Assistante chorégraphe : Paula Chaves. Conseiller à la dramaturgie : Angela Vadori. Conseiller artistique : Quim Pujol. Costumes : Francesca Aldegani, Anke Philippe. Production et recherche : Sarah Blumenfeld pour nadaproductions.at

0h PARTY DJ SetCabaret Vauban (3h)

Samedi 4 mars

11h-13h Rencontre avec les artistes chiliens du Festival – Le Quartz

12h Blind Erwan Keravec – Le Quartz (50mn)

14h Blind Erwan Keravec – Le Quartz (50mn)

14h-18h L’œil la bouche et le reste Exposition V.Cordeiro-M.Videcoq-M.Santander – Passerelle centre d’art contemporain Création

15h15 Sillas Satchie Noro & CoLes Capuçins (50mn) Création

Sillas, Satchie Noro (c) Kevin Morizur.
Sillas, Satchie Noro (c) Kevin Morizur.

« Sillas est un projet d’installation chorégraphique et musicale, une rencontre performative qui développe une écriture en mouvement à partir de la relation entre le corps et l’objet quotidien, la chaise. L’installation convoque trois présences, Carlos Canales, Nicolas Eyzaguirre et Juan Pablo Lerenas, dans un tissage scénographique, chorégraphique et musical. Trois personnes aux parcours artistiques distincts et singuliers s’inventant artisan, architecte, constructeur d’un espace qui se recompose sans cesse dans ce face à face avec l’autre. Trois corps qui se mêlent, se fondent aux chaises, les mobilisant, se mobilisant. Corps qui enregistrent, occupent et définissent l’espace dans une quête constante d’équilibre, de mise en tension et de dialogue avec l’objet, avec l’autre. Geste qui naît dans cette mise à l’épreuve du mouvement de soi et de l’espace. Sillas est une pièce nomade qui investit des espaces hors plateau. »

Conception, mise en scène et interprétation : Carlos Canales, Nicolas Eyzaguirre, Juan Pablo Larenas et Satchie Noro. Avec Carlos Canales (Chili), Nicolas Eyzaguirre (Chili), Juan Pablo Larenas (Chili). Scénographie de chaises : Silvain Ohl. Costumes : Mayra Olivares Huerta. Accompagnement à la mise en scène : Millaray Lobos Garcia.

16h30 Délirer l’anatomie Ana Rita Teodoro – Le Quartz (55mn) 1ère  Française

18h An evening with Judy Raimund HogheMac Orlan (1h40)

« An Evening with Judy complète la série de portraits consacrés à des chanteurs atypiques. Après le ténor Joseph Schmidt et la diva Maria Callas, c’est à une star hollywoodienne, l’actrice et chanteuse Judy Garland, que Raimund Hoghe rend hommage. Dans An Evening with Judy, Raimund Hoghe incarne une “étoile” au visage et au corps parfait. Le danseur révèle les failles de la femme derrière l’éternel sourire du mythe et trace un périple intime à travers la vie de Judy, depuis ses premiers pas d’enfant-star jusqu’à sa mort d’une overdose de médicaments. »

Conception, chorégraphie, danse et scénographie : Raimund Hoghe. Collaboration artistique : Luca Giacomo Schulte. Invités : Takashi Ueno, Luca Giacomo Schulte. Lumière : Raimund Hoghe, Amaury Seval.

19h30 Au Galop ! Stéphanie Chêne – Maison du Théâtre (1h15) Création

20h Oropel Carolina Cifras – Le Quartz (1h) 1ère  Française

21h Apnea  Rodrigo Sobarzo de Larraechea – Le Quartz (1h) 1ère  Française

Apnea from Le Quartz, Brest on Vimeo.

« Apnea est une « cessation temporaire de la respiration ». J’ai toujours été poussé à creuser diverses façons d’embrasser le « transcendantal » dans la matérialité de mon corps. Je me suis profondément inspiré des grands illusionnistes qui se soumettent à des expériences extrêmement dangereuses dans le but de provoquer la confusion dans le public mais aussi par la pratique subliminale des apnéistes, qui s’immergent dans les profondeurs dans le but de confronter l’humanité à ses limites physiques.Rodrigo Sobarzo. »

Conception et interprétation : Rodrigo Sobarzo de Larraechea. Lumière : Jan Fedinger

22h Transmisor de María Siebald – Le Quartz (45mn) Inédit

22h Dance & Resistance Amanda Piña / NADAPRODUCTIONS – Le Quartz (1h15) 1ère  Française

23h30 Une nuit des visages – V.Cordeiro-M.Videcoq-M.Santander – Passerelle centre d’art contemporain (1h) Inédit

Pour en savoir plus c’est ici !

Image de Une, visuel de DañsFabrik tous droits réservés.

 

 

 

 

 

 

 

Written By
More from Véronique

La Cie La Mangrove au Festival Danses Métisses de Guyane

La 13ème édition du Festival Danses Métisses organisée par le Centre de développement chorégraphique...
Read More