Une BD pour l’été : Isadora de Julie Birmant et Clément Oubrerie.

Clément Oubrerie et Julie Birmant s’étaient déjà attaqués au monument Isadora Duncan dans un premier album sorti fin 2015, intitulé Il était une fois dans l’Est et racontant la rencontre et les relations tumultueuses et complexes entre le couple Duncan/Essenine, elle danseuse au faite de sa gloire, lui jeune poète voyou et alcoolique. Deux destins nés sur deux continents chargés d’une histoire bien différente. Dans ce premier ouvrage on découvrait aussi la vie professionnelle d’Isadora, de sa traversée de l’Atlantique à sa fin digne d’un mélodrame à Nice en 1927.

Il était une fois dans l'Est, Julie Birmant, Clément Oubreire, éditions DargaudClément Oubrerie ®

Il était une fois dans l’Est, Julie Birmant, Clément Oubrerie, éditions Dargaud, Clément Oubrerie ®

Avec Isadora sorti en mai dernier ne cherchez pas une suite, les deux ouvrages peuvent se lire de façon indépendante, Isadora explore la jeunesse de la danseuse, son accession à la gloire, sa quête d’absolu artistique et amoureux. C’est le portrait d’une femme libre, qui explore (sa rencontre avec Rodin et ses œuvres), qui ose vivre ses passions, avec exaltation. Une femme de chair et de désir qui a ouvert un espace pour une autre danse, libérée des contraintes académiques.

Isadora, Julie Birmant, Clément Oubrerie, éditions Dargaud, Clément Oubrerie ®

Isadora, Julie Birmant, Clément Oubrerie, éditions Dargaud, Clément Oubrerie ®

Il était une fois dans l’Est, Julie Birmant et Clément Oubrerie, Dargaud, 2015

Isadora, Julie Birmant et Clément Oubrerie, Dargaud, 2017

Image de Une et visuels de l’article, tous droits réservés Dargaud éditions, dessins Clément Oubrerie.

est professeur et formatrice en histoire des arts, titulaire d’un DU en danse contemporaine, et danse depuis toujours. Co-fondatrice de CCCdanse.

Be first to comment