Tout commence par une gavotte avec (La) HORDE

 

Le collectif (LA)HORDE  qui oriente son champ d’action sur l’échange et le questionnement des codes de différentes disciplines artistiques dans les milieux de l’art vivant et de l’art contemporaine en développant depuis 2011 des pièces chorégraphiques, des installations, de la vidéo et des performances sera présent du 13 au 27 mai 2015 au Centre Pompidou (Paris) au studio 13/16 pour des installations et des laboratoires chorégraphiques proposés à un jeune public.

«  La danse populaire, de la gavotte au pantsula, en passant par le jumpstyle est aujourd’hui enseignée et partagée grâce à internet. En s’appuyant sur des tutoriaux en ligne, le collectif propose aux adolescents de vivre une expérience in situ mêlant danse, vidéo et mise en lumière. Les adolescents créent aussi leurs propres vidéos dansées qui seront diffusées après chaque atelier sur une chaîne internet dédiée spécialement ouverte pour l’occasion ! (pièce jeune public). »

Infos pratiques : du 13 au  27 mai 2015, tous les mercredis, samedis, dimanches de  14h00 à 18h00

Studio 13/16 – Centre Pompidou, Paris.

Gratuit, sans réservation dans la limite des places disponibles.

Pour en savoir plus : Collectif (La) Horde.

 

(LA)HORDE, Avant Les Gens Mouraient crédit photo (LA)HORDE
(LA)HORDE, Avant Les Gens Mouraient crédit photo (LA)HORDE.

À voir aussi 8 et 9 mai 2015 / 20h30 MPAA (Paris) Avant les gens mouraient

Avant les gens mouraient est une pièce chorégraphique développée autour du mouvement Mainstream Hardcoreen réinterprétant les gestes du Jump Style, du Hard Jump et du Gabber. Cette création pour les 15 danseurs finissants de L’École Contemporaine de Danse de Montréal a été conçue dans le cadre d’une résidence mise en place par l’école elle-même.

Image de Une, Tout commence par une Gavotte, (La) HORDE,   Centre Pompidou tous droits réservés.

Written By
More from Véronique

Parcours danse par la compagnie Instabili

Pour la troisième année la compagnie Instabili programme un Parcours Danse qui s’étale d’octobre...
Read More