Un nouvel espace européen pour la danse contemporaine : IDOCDE

Les danseurs ne font pas que danser, ils ont aussi une pensée réflexive sur leur pratique, le sens de la collectivité et du partage. Ces qualités leur permettent de construire une histoire de leur domaine d’expertise. Le concept d’archives vivantes « Living archives » semble particulièrement pertinent pour un art vivant et du mouvement ou comment une pratique éphémère devient une possibilité d’échange et de formation en constituant une base de données qui renseigne sur l’enseignement de la danse en Europe.

Qu’est-ce qu’IDOCDE ?

Il s’agit d’un programme pilote de 2 ans démarré en août 2011 et qui se termine fin juillet 2013. Soutenu par l’Union Européenne dans le cadre du programme d’éducation permanente (lifelong learning programme) IDOCDE constitue un réseau d’artistes-enseignants de danse contemporaine en Europe et développe le site de www.idocde.net dont l’objectif est de devenir un outil utile pour les enseignants de la danse contemporaine à travers le monde.

Qui fait partie d’IDOCDE ?

Le Pacifique/Centre de Développement Chorégraphique de Grenoble y est engagé avec 12 autres partenaires en Europe (des structures actives dans la formation en danse contemporaine) et une centaine d’artistes.

Parmi eux Kerstin Kussmaul et Jan Burkhardt dont les propositions artistiques sont audacieuses.

12 partenaires IDOCDE :

Kerstin Kussmaul / Wiener Tanzwochen (Vienne, A); Iñaki Azpillaga / Ultima Vez vzw (Bruxelles, B); Jan Burkhardt / K3 – Zentrum für Choreographie / Tanzplan Hamburg (Hamburg, D); Stephanie Maher / PonderosaTanzland / (Stolzenhagen, D); Malcolm Manning / Eastern Finland Sports Institute (Joensuu, FIN); Sophie Gérard / Le Pacifique | CDC (Grenoble, FR); Eszter Gál / Workshop Foundation (Budapest, HU); John Taylor /ICKamsterdam (Amsterdam, NL); Maja Delak / Emanat (Ljubljana, SLO); Rasmus Ölme / Cullberg Ballet (Stockholm, S); Defne Erdur Bekdik / Mimar Sinan Güzel Sanatlar Üniversitesi (Istanbul, TR), Charlotte Darbyshire (initialement Gill Clarke) / Independent Dance (Londres, UK).

Une des structures partenaires, le K3 d’Hamburg, photo site IDOCDE tous droits réservés

Groupe pilote de pédagogues en France :

Sophie Gérard, Li-Li Cheng, Youtci Erdos, Laura Faguer, Nicolas Hubert, Laure Leguet, Clint Lutes, Céline Perroud, Yves Riazanoff.

Comment fonctionne IDOCDE ?

IDOCDE est une base de données en ligne, un espace d’échange, de réflexion et de formation, des « archives vivantes » consacrées à l’enseignement de la danse contemporaine et à destination des artistes qui transmettent cette forme artistique. C’est aussi un moyen de partage via des rencontres, des colloques. 

Les participants se réunissent régulièrement afin d’échanger sur leurs pratiques et recherches et d’alimenter la base de données du site. Ce travail est accompagné par des ateliers locaux à chaque organisation partenaire au profit des enseignants clés régionaux. Ces ateliers ont donné lieu à une réunion de l’ensemble des 100 professeurs principaux à Ponderosa, Stolzenhagen (Allemagne) pendant l’été 2012. 

Impulstanz Workshop, photo site IDOCDE, tous droits réservés

À l’issue des deux ans qu’en est-il d’IDOCDE ?

Au cours des 18 derniers mois, un groupe pilote international de près de 100 artistes a développé le site internet et s’est intéressé à différentes manières de documenter son travail. IDOCDE accueille également des chercheurs et des enseignants venant d’autres disciplines afin de créer un échange interdisciplinaire avec les pédagogues d’IDOCDE.

Au delà d’une simple plate-forme en ligne, IDOCDE permet à ses utilisateurs de passer de la rencontre virtuelle à la rencontre physique à travers des colloques et des rencontres entre pairs. Le prochain symposium IDOCDE « The return of the idocs » s’est tenu du 26 au 28 juillet 2013 dans le cadre d’ImPulsTanz – Vienna International Dance Festival. Plus de 150 spécialistes de la danse se sont rassemblés lors de ce colloque, ouvert aux professionnels concernés. Ce symposium a clôturé le programme pilote démarré en août 2011.

Il ne signifie pas pour autant la fin du projet puisque depuis début avril 2013, www.idocde.net permet aux artistes qui transmettent la danse d’échanger sur les usages et modalités d’éducation en danse contemporaine. Ce site informe sur les différentes méthodes d’enseignement de la danse contemporaine à travers le monde et active le réseau international de pédagogues en danse.

Image extraite de la classe Exploring with the two sides of touch by Anouk Llaurens, filmée par Andrea Keiz, IDOCDE tous droits réservés

À travers le concept de « Living Archive » – l’histoire, condition du présent : chaque activité d’IDOCDE est pensée pour développer la danse contemporaine en documentant l’histoire de son enseignement. Cette forme d’art se pense à partir d’approches individuelles du mouvement, du ressenti, de la perception et de la pensée du corps, de la performance artistique et des théories scientifiques. La plateforme IDOCDE reflète l’expertise pédagogique d’une diversité d’artistes et permet à d’autres de se renseigner, se former. IDOCDE puise dans cette multiplicité de méthodes de transmission, en indique les développements potentiels et se déploie en archives vivantes.

Ce projet singulier constitue une base de données de connaissances sur l’enseignement de la danse contemporaine, unique dans le monde et les pédagogues en danse d’où qu’ils soient, sont aujourd’hui invités à partager et documenter leurs méthodes d’enseignement en utilisant le texte, l’image et la vidéo.

Sur un plan concret :

www.idocde.net est en ligne depuis quelques mois.

Le site étant réservé aux artistes-pédagogues, pour y accéder il y a 2 possibilités :

– ils sont invités par un pair déjà inscrit,

– ils se créent un compte avec présentation des activités soumis à l’approbation d’un « editor ».

Pour les autres (nous !), il est possible de consulter le site, mais avec moins de fonctionnalités, en créant très rapidement un compte dans « sign up » (ne pas cocher « I am a dance teacher »).

On y trouve des analyses de pratiques, des discussions, des articles théoriques et des engagements citoyens qui prouvent que les danseurs ne sont ni hors du temps ni hors de la vraie vie mais se préoccupent aussi de questions aussi fortes que la lutte des manifestants en Turquie et comment y prendre part en tant qu’artiste.

Photo postée sur IDOCDE par un des enseignants, tous droits réservés

L’aventure européenne se poursuit avec Leap dont on vous parlera bientôt.

N’hésitez pas à réagir sur ce bel outil pour les professionnels et un peu pour les autres aussi !

Cet article a été réalisé grâce aux informations de Tatiana Galleau, chargée de projets Europe, formation et éducation artistique pour la structure :
Le Pacifique | CDC 30 chemin des Alpins – 38100 Grenoble (France) – +33 (0)4 76 46 33 88

 

Image de Une, prise sur le site IDOCDE, tous droits réservés.

Written By
More from Véronique

Aerowaves recherche des reporters

Si vous avez des talents d’écriture et un regard averti sur la...
Read More